1.Démographie

Nouvelle-France : la Colonie-comptoir

À la fin du 16e siècle, les pêcheurs viennent profiter de l’abondance des richesses naturelles du Golfe du Saint-Laurent. Ils troquent avec les Amérindiens des marchandises européennes contre des pelleteries (fourrures). Certains investisseurs commerciaux français installent alors de façon permanente des postes de traite sur les berges du Saint-Laurent. Le peuplement et la gestion de la colonie sont confiés à des compagnies, dont la Compagnie des Cent-associés. Il est rare que les pêcheurs et les marchands de fourrure hivernent au Canada. La croissance de la population française est minime. Au début de la Nouvelle-France, la colonie se résume à des comptoirs de traite des fourrures. Le peuplement est loin des préoccupations des compagnies privées gérant la colonie lui préférant les profits de la traite. 

Une colonie-comptoir vise à exploiter au maximum les richesses naturelles des terres coloniales. Le commerce des fourrures nécessite un minimum d’investissement. Il exige peu de main d'oeuvre pour faire fonctionner la colonie. Les fonctionnaires et les marchands s'allient aux Amérindiens et ils font du commerce. Les alliances commerciales nécessitent cependant beaucoup de diplomatie avec les Amérindiens. Ces alliances assurent l'appuie des Amérindiens et, conséquemment l'emprise française sur le territoire. Les Français s’adaptent graduellement au climat et à l'espace avec l’aide des Amérindiens.  La population française demeure cependant très limitée à des volontaires cherchant à vivre en Nouvelle-France. Le développement de l’espace se limite davantage à la vallée du Saint-Laurent. 

L’exploitation des ressources du territoire se limite à la fourrure et la pêche. Il demeure que les rivalités commerciales instiguent des guerres entre les nations autochtones. Le respect des alliances entre les nations place l'Amérique du Nord vers un tournant important. L'intensification du commerce des fourrures apporte des changements démographiques importants au début du 17e siècle.  Les réseaux d'alliances s'intensifient entre les nations autochtones qui sont confrontées aux maladies et aux guerres apportées d'Europe. 


Schéma sur la population en Amérique du Nord vers 1645

Nouvelle-France, Amérindiens, Colonies anglaises, 13 colonies, Treize colonies, 
Autochtones, Statistique, Démographie.
Source : Service national du RÉCIT de l'univers social




La démographie en Nouvelle-France



Profil de la ville de Québec en 1692