Poésie‎ > ‎A mon fils Manu‎ > ‎

Départ imminent



Au-dessus de ma tête 

Le ciel illuminé 


Et par-delà la crête 

Qui ferme l’horizon 

Des filaments épars 

Arrachés aux nuages 

Glissent sur les maisons 

Frôlant les cheminées 


Je pressens ton départ 

Et j’essaie d’être sage 


Que sommes-nous vraiment 

Sur cette bonne terre ? 

Pourquoi sommes-nous là 

Et pourquoi y rester ? 


Il faut décidément 

Que la vie soit amère 

Que nous en soyons las 

Pour vouloir la quitter. 







Limelette, le 22.03.2001 à 22.45 heures. 

Pierre Manche.
Comments