Présentation


L’habitat groupé du canal va réaliser à Ramonville Saint-Agne, 18 chemin de mange-pommes, un projet immobilier original.
Ce site a été mis en place pour vous informer sur cette démarche.

Où?

Ramonville est une ville de la proche banlieue toulousaine, située à l’est de Toulouse, et desservie notamment par le métro. Il y avait 11660 habitants en 2007.

Le chemin de mange-pommes est dans un quartier résidentiel de Ramonville, proche du canal du midi et de port sud.

Au bord du canal, à quelques mètres se situe un espace vert, propriété communale, 25 ha de prairies, avec une salle appelée la ferme des 50, une ferme pédagogique et 70 parcelles de jardins partagés. La maison de l’économie solidaire est également située dans cet espace protégé.

Chemin de mange-pommes existe depuis 25 ans environ un collectif de 15 maisons individuelles crées dans le même type de réflexion autour de l’habitat : le hameau de mange-pommes.


L'emplacement du projet


Qui?

Nous sommes 8 foyers, issus de milieux différents (artisan, profession libérale, chercheurs, fonctionnaires, salariés….), dont certains résident ou travaillent déjà à Ramonville.

Le groupe présente également une mixité générationnelle : 4 foyers avec 7 enfants petits qui grandiront là et 3 foyers de personnes âgées de plus de 50 ans. ceci dans un souci de créer du lien et de préserver un cadre de vie qui convienne a tous les âges.



Quoi?

Il s’agit d’un petit collectif de 8 logements, 4 simplex, et 4 duplex mitoyens.

Des espaces verts seront collectifs ainsi qu’une salle commune, un studio et des ateliers.



Comment?

La construction est au maximum de façon écologique et dans le respect des normes handicapés.

Le choix de la mitoyenneté va dans le sens de préserver des espaces verts, de réaliser des économies d’énergie et s’inscrit dans une dynamique de réflexion sur l’occupation de l’espace urbain.

Les valeurs de solidarité sont importantes : par exemple, nous avons le projet de mutualiser certains équipements (buanderie, véhicules, matériel de jardinage, outillage,…)

Concrètement, notre souhait est d’avoir le moins de véhicules possibles : nous privilégions les déplacements doux (à pied, en vélo, métro…) et c’est pour cela que ce site nous convient tout à fait. Nos voitures, ainsi que celles des visiteurs seront garées sur notre espace privé, et utilisées qu’en cas de nécessité (dans l’objectif de commencer dès à présent de réduire l’émission de gaz à effet de serre liés aux déplacements).

C’est l’aboutissement d’une réflexion et d’un travail de plusieurs années, en lien avec d’autres groupes.

Chacun d’entre nous a participé a l’élaboration du projet (architecture, choix des matériaux….).

Nous souhaitons privilégier un habitat sain (ossature bois, enduits terre, exposition en fonction du soleil, chauffage individuel au bois, chauffe eau solaires, isolation phonique…etc.).

Les parties collectives seront auto-construites (murs en bois et briques de terre crue, préservation des arbres, haies végétales en osier vivant), avec l’aide de professionnels, grâce à des chantiers participatifs (bonnes volontés bienvenues !)



Pourquoi? Et pour quoi?

Les (futurs) habitants expliquent:

"[j'ai le] désir d’être actrice de ma vie, d’éviter les solutions individualistes"

"il est nécessaire d'apprendre à se connaitre et à se confronter au travers de multiples réunions mais aussi autres activités, c'est ce qui fait le "ciment" de notre groupe"

" J’accorde de l’importance à l’inter générationnel, à l’écologie responsable, et ce projet correspond à mes aspirations "

"je pense aussi que dans les prochaines années ce mode d'habitat permettra de mieux lutter ensemble par rapport aux difficultés économiques et de rejoindre le mouvement des villes en transition"