Ma recherche en quelques mots...

Mes travaux de recherche concernent l’analyse des processus dynamiques des basses couches de la troposphère. Lors de mon doctorat, dans le cadre du projet AMMA, j’ai étudié les processus turbulents et leur rôle sur la Mousson Ouest Africaine et sa variabilité. Cette analyse repose sur l’utilisation conjointe d’observations de paramètres moyens et de turbulence, et de simulations numériques des grands tourbillons (LES). J’ai notamment observé, simulé et paramétré les processus d’entraînement au sommet de la couche limite sahélienne et leurs impacts. Forte des compétences acquises au cours de ma thèse sur les processus turbulents et la dynamique de la couche limite convective, sur les moyens de l'observer et de la simuler, je m’investis actuellement dans l’étude des couches limites de l’Arctique au sein du programme ASCOS (Arctic Summer Cloud-Ocean Study). Pour ce faire j’exploite un large jeu d’observations afin de décrire la structure verticale, la stratification et la turbulence de cette couche limite polaire très particulière, notamment en saison estivale avec la présence de nuages stratiformes et une variabilité importante de la banquise.