Histoire des Maths

Les premières civilisations.

Premières traces chez les civilisations babyloniennes : Ensemble de peuples qui ont vécu en Mésopotamie entre - 5000 et le début de notre ère, à Babylone (ancienne Bagdad).

- 3300 : Naissance de l'écriture en Mésopotamie, Égypte, Inde, Pakistan, Phénicie, Assyrie, Chine.

- 3000 : Les Sumériens ont une arithmétique avec numération positionnelle, de base 60, sans zéro (commerce).

Établis autour des fleuves; Tigre et Euphrate, les Sumériens utilise dès -2000 (avec Hamurabi), les inverses des entiers.

- 2700 : Début de l'arithmétique et de l'astronomie en Chine.

- 1800 : Les babyloniens ont une numération positionnelle, de base 60. (voir numération babylonienne)

Les babyloniens savaient sommer une progression arithmétique où géométrique d'au plus dix termes. On retrouve des tablettes d'argiles prouvant qu'ils connaissent déjà le théorème de Pythagore.
Ils résolvent des équations de degré 1 et 2. Ils extraient des racines carrées et même des cubiques.

- 1800 : Début de la géométrie Égyptienne.

- 1650 : Les Égyptiens utilisent une numération décimale (qui n'est pas de position et sans le zéro).

Les égyptiens mêlaient astronomie et mathématiques. Afin de concevoir des calendriers précis, ils observent les planètes. En - 1660, un papyrus dit de "Rhin" montre qu'ils calculaient en base 10, le zéro représenté par un blanc.
Ils utilisent des fractions de numérateur égal à 1.
On dit que la géométrie est née en Égypte. Les pharaons avaient besoin de calculer les aires des terres données aux paysans. terres dont la formes étaient modifiées à chaque crue du Nil. Ils savent évaluer les aires des triangles, des rectangles, les volumes de pyramides et des cylindres. Le nombre pi est évalué par la fraction (16/9)².
Ils construisaient, comme on le fait parfois encore, des angles droits avec triangles rectangles de côtés 3,4 et 5.
 

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser