1.2. Le CIOFF



Création du CIOFF

En août 1970, Henri Coursaget réunit autour de la même table des représentants de l'Espagne franquiste, de la Pologne et de l'Union Soviétique communiste pour leur présenter son projet de créer le Comité International des Organisations de Festivals de Folklore. Quelques jours plus tard, l'association est créée dans la salle de réunions de la Mairie et les statuts sont déposés à la sous préfecture de Confolens.

Objectifs du CIOFF

Le but de l'association est de sauvegarder la paix et consolider l'amitié entre les peuples et d'augmenter la qualité artistique et organisationnelle des festivals internationaux de folklore en transmettant les savoirs.
Adhérant aux principes de paix et de compréhension internationale établis par l'UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture), le CIOFF multiplie les efforts en vue de faire respecter et apprécier les traditions culturelles des autres peuples. Il vise également à sauvegarder, promouvoir et préserver les arts traditionnels et les héritages culturels.

Evolution du CIOFF

1ère décennie : création du bureau exécutif et d'un réseau de festivals. Des festivals internationaux naissent dans différentes parties du monde et se joignent au CIOFF. On organise des tournées auxquelles participent de nouveaux groupes.
1981-1989 : le CIOFF réoriente ses actions et devient le Conseil International des Organisations des Festivals de Folklore et d'Arts Traditionnels.
1989 : le CIOFF présente une recommandation sur la sauvegarde de la culture traditionnelle et populaire. Cette recommandation est adoptée par l'UNESCO.
1990 : le CIOFF obtient le statut B de l'UNESCO, ce qui renforce son statut d'organisme consultatif.

Organisation du CIOFF

Chaque pays doit former une section nationale pour être reconnu. Les sections nationales sont ensuite regroupées en six grands secteurs : Asie/Océanie, Amérique du Nord, Amérique Latine/Caraïbes, Europe du Sud, Europe Centrale et Europe du Nord.
Le bureau exécutif est composé d'un président, deux vice-présidents, un secrétaire général et un trésorier, ainsi que de sept autres membres. Sa mission consiste à diriger les activités du CIOFF, à appliquer les décisions et les résolutions adoptées lors de l'assemblée générale annuelle, à coordonner le travail des secteurs, des commissions et des comités.

Les festivals CIOFF

Les exigences pour être reconnu festival CIOFF :
  • organiser au moins une activité de formation pour le public (stage de danse, de musique, etc.)
  • organiser au moins une activité de valorisation (exposition, artisanat, etc.)
  • avoir un cycle de un à cinq ans
  • inviter au moins cinq ensembles étrangers
  • avoir une durée d'au moins cinq jours
Aujourd'hui, le CIOFF rassemble 90 pays et coordonne plus de 250 festivals à travers le monde.


Sites Internet : 
Ċ
Solène Robert,
17 mars 2010 à 10:51
Ċ
Solène Robert,
25 mars 2010 à 08:58
Ċ
Solène Robert,
25 mars 2010 à 08:58
Ċ
Solène Robert,
17 mars 2010 à 11:34
Comments