Dossiers‎ > ‎

Vitesse

La vitesse est la capacité à effectuer un mouvement le plus vite possible et, par extension, à se déplacer le plus vite possible, en courant, en nageant, à vélo,...

Dans de nombreux sports, c'est l'agilité - la capacité à accélérer, s'arrêter ou changer de direction - qui sera la qualité la plus importante, tandis que pour d'autres, ce sera l'endurance de vitesse, qui se traduit de deux façons : certains athlètes ont besoin de maintenir leur vitesse maximale pendant plusieurs secondes, d'autres ont besoin de répéter plusieurs fois des actions explosives avec une récupération minimale entre chacune (ex : sports collectifs).

Chaque sport, et même chaque poste de jeu au sein du même sport, a des exigences particulières concernant la proportion entre vitesse, agilité et endurance de vitesse. Néanmoins, on peut déjà distinguer différentes méthodes d'entraînement :

Force et Puissance


La vitesse dépend largement de la quantité de force que l'on peut déplacer dans un temps très court. C'est cette combinaison de force et vitesse qu'on appelle la Puissance ou l'explosivité. De nombreux gestes techniques sont effectués en 0,1 à 0,2 secondes mais la production maximale de force nécessite entre 0,6 et 0,8 secondes. L'athlète le plus puissant est donc celui qui sera capable de produire davantage de force en un minimum de temps.
L'entraînement de la force augmente le niveau de force maximale produite par l'individu dans un même temps donné, ce qui permet donc d'améliorer la puissance. Cependant, il est également intéressant de développer la rapidité de production de cette force maximale. Or, cela ne peut pas se faire par l'entraînement avec des charges lourdes : il faut recourir à l'entraînement spécifique de la puissance musculaire.
L'entraînement conjoint de la force et de la puissance font donc partie intégrante de l'entraînement de la vitesse.

Vitesse


S'entraîner à se déplacer plus rapidement peut se faire au travers de deux méthodes dérivées de l'entraînement classique de la vitesse : la résistance et la survitesse. La vitesse contre résistance implique un mouvement contraint par une charge supplémentaire à déplacer (mais pas trop lourde non plus !), ce qui améliore la force de chaque appui. La survitesse consiste au contraire à alléger l'athlète pour lui permettre d'augmenter sa fréquence gestuelle.

Agilité


Dans la plupart des sports collectifs, les joueurs effectuent très rarement des déplacements en ligne droite. D'autant plus que ces mouvements n'ont jamais la même durée et n'ont jamais lieu au même endroit ! Heureusement, l'agilité et la réactivité associées à des habiletés techniques (manipulation de ballon, appuis spécifiques,...) peuvent s'entraîner.
De la même façon que l'entraînement de la force maximale va précéder le développement de la puissance spécifique à un sport donné, l'entraînement de la vitesse de base (école de course, sprints en ligne droite,...) va précéder les exercices d'agilité plus spécifiques permettant à l'athlète de se déplacer plus rapidement et efficacement en compétition.




  L'entraînement de la VITESSE