Dossiers‎ > ‎

Blessures & Prévention


Les blessures font partie de la vie du sportif. Mais ceux qui savent comment les gérer seront les premiers à s'en relever tout en limitant les séquelles.


Bien sûr, faire du sport augmente les risques de blessures dues à une chute, un choc, des tensions trop fortes, des frottements trop répétés, etc.


Les blessures ont trois causes principales :


Des contraintes mécaniques trop fortes



Appliquées sur un muscle, un ligament, une articulation, etc, des tensions trop fortes ont toutes les chances de détériorer les tissus incapables de résister à ce genre de contrainte mécanique. Le cas typique est celui de l'ancien athlète ou du sportif sur canapé qui, après une période d'inactivité (ou de "pas grand chose") pendant quelques années, se lève d'un bond, enfile ses chaussures et part courir un semi-marathon (j'ai dit "courir"... pas "finir" !). Même les athlètes entraînés ne sont pas à l'abri d'un faux mouvement : un genou qui ne plie pas dans le bon sens, un coup mal reçu, une chute, etc. Ce genre de blessure peut être très sérieux et remettre en cause une carrière sportive du jour au lendemain. Parfois, on le sait sur le coup en se disant "Aïe ! Là, je me suis vraiment fait mal" (en version polie, car en fait on emploie d'autres mots...). La blessure physique peut même se transformer en blessure psychologique et flanquer un sacré coup au moral...


Un déséquilibre musculaire



Pour faire simple, disons que c'est le cas où votre corps n'est pas suffisamment habitué à ce que vous lui faites faire. Par exemple, quelqu'un qui ne court que des 10 km depuis cinq ans et qui a subitement l'excellente idée de "se taper" un 100 m à fond, oublie que son entraînement en endurance a préparé ses ischio-jambiers à faire l'exact opposé de ce qu'ils doivent faire lors d'un sprint. Et devinez qui va rentrer à la maison en boitant ?


Entraînez l'ensemble de votre corps

Variez vos activités et faites fonctionner tous vos groupes musculaires, en lien ou non avec votre sport de prédilection. Je suis personnellement un grand fan des exercices fonctionnels, qui impliquent des mouvements multi-articulaires complets (plutôt que de passer des séances entières sur des mouvements guidés et isolés). On peut parler "d'entraînement aux mouvements de la vie réelle".


Utilisez un maximum d'exercices en équilibre dynamique

Sur une jambe, avec un bras, en appuis décalés, pliométriques ou non (squat, fentes,...), choisissez des exercices qui stimulent chaque groupe musculaire de manière naturelle et l'obligeant à fonctionner en synergie avec les autres muscles pour assurer la stabilisation générale et l'efficacité des mouvements. Ainsi, vous risquerez moins de sur-développer certains muscles au détriment de leurs antagonistes. Car bien sûr, la solution de facilité serait de ne s'entraîner que par et pour son sport. Mais ne jouez pas trop avec le feu en vous spécialisant outre mesure en négligeant les autres parties de votre corps : cela finit toujours par créer des tensions musculaires déséquilibrées et perturber la bonne mécanique de vos articulations... et de l'ensemble de la machine !


Une sur-utilisation



Si vous faites surchauffer un moteur thermique, il grille (ceux qui ont déjà "serré" le moteur de leur mobylette savent de quoi je parle !). Pour le corps humain, c'est pareil. Il a besoin d'entretien et de périodes de repos pour restaurer ses capacités et, si possible (à la différence d'un moteur), pour améliorer ses performances. Il faut donc s'entraîner dur - c'est entendu - mais si vous n'écoutez jamais votre corps et les signaux qu'il vous envoie, vous ne saurez jamais à quel moment marquer une pause. Et là aussi, retour à la maison à cloche-pied...


Cela étant dit, vous pouvez aussi vous entraîner de manière très contrôlée et vous blesser quand même pour d'autres raisons. Mais plus vous en savez sur votre corps et son fonctionnement, plus vous pourrez anticiper la survenue des blessures, notamment celles auxquelles vous êtes régulièrement abonné(e) : entorse de la cheville, rupture du LCA, luxation de l'épaule,...




 
 
Les BLESSURES, la PREVENTION & la REATHLETISATION








    Dos
    
    Cuisse, Bassin