3-Répertoire‎ > ‎

La Périchole

opéra-bouffe en 3 actes et 4 tableaux, créé en 1874. Musique de Jacques Offenbach. Livret de Henri Meilhac et Ludovic Halévy

Une place de Lima.

 On prépare la fête du  vice-roi du Pérou, DON ANDRES DE RIBEIRA, souverain oisif mais préoccupé de l’opinion de ses sujets. Le gouverneur de la ville, sait que le vice-roi a l’intention de se glisser incognito dans la foule pour savoir ce que l’on pense réellement de lui ; il a soigneusement distribué des pièces pour éviter qu’une opinion défavorable ne lui coûte son poste.

Arrivent PIQUILLO et la PERICHOLE deux chanteurs de rue. La Périchole, épuisée et affamée s’endort sur place et Piquillo va tenter de gagner quelques piastres pour survivre. Le vice-roi aperçoit la belle endormie et c’est le coup de foudre : Il lui propose de l’emmener  au palais. Affamée, la Périchole accepte, laissant une lettre désespérée à Piquillo. Mais l’étiquette exige qu’elle soit mariée ; on fait donc boire la Périchole et un passant quelconque – qui n’est autre que Piquillo- et on les marie.

Le Palais du Vice-Roi.

Dégrisés, la Périchole et Piquillo détestent le sort qui les a mariés à des inconnus. Mais Piquillo reconnait la Périchole dans celle qu’on lui présente comme la favorite du roi. Il réclame violemment justice, et le roi fait emprisonner « le mari récalcitrant ».

La prison.

La Périchole est rusée ; grâce aux bijoux offerts par Don Andrès, elle soudoie le geolier pour rencontrer Piquillo. Le vice-roi, attiré dans un guet-apens, se retrouve prisonnier dans sa propre prison, maudissant les amoureux envolés. Le vice-Roi  pardonnera-t-il à celle qui s’est jouée de lui ?
 
Dernière représentation : 2007
Distribution : Emmanuelle FRUCHARD (la Périchole), Irène MARIETTE(Guadalena), Annie SIMONET(Berginella), Sylvie DERIAUD(Mastrilla), Serge LACOMBE(Piquillo), Jean GUNTHER(Don Andrès de Ribeira), Alain NANCY(Panatellas), Antoine LEROUX(Hinoyosa), Pascal GENILLON(1er notaire), François TORRE(2ème notaire), Georges RAYET(geolier), Alexandre DRAY(Sartarem).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                  
 
 
 
Comments