L'adjectif

Qu'est-ce qu'un adjectif ? " L'adjectif est un mot qui donne une qualification au substantif; il en désigne la qualité ou manière d'être", dit le Trésor de la Langue française.
Quand il n'est pas lui-même substantivé au moyen d'un article, l'adjectif dépend donc toujours d'un nom, avec lequel, en français comme en latin ou en grec, il s'accorde en nombre et un genre : une belle table / un beau tabouret / de beaux meubles. (En anglais, en revanche, l'adjectif est invariable : a big man / big men... en allemand, l'épithète s'accorde (eine schöne Katze) mais l'attribut est invariable : Diese Katze ist schön).

Les degrés de l'adjectif

Un adjectif peut avoir plusieurs "degrés" de signification. 
  • Le comparatif

Le comparatif est le degré de l'adjectif qui marque une comparaison. L'adjectif attribue une qualité au substantif ; au comparatif, il signifie le fait que le substantif possède plus, ou moins telle qualité que tel autre substantif, ou qu'à un autre moment...

Ainsi, le comparatif de supériorité se construit avec l'adverbe "plus" : "Pierre est plus intelligent que Paul".
Le comparatif d'infériorité se construit avec l'adverbe "moins" : "Paul est moins intelligent que Pierre"
Le comparatif d'égalité se construit avec l'adverbe  "aussi" : "Paul est aussi grand que Pierre".

Le substantif introduit par "que" est dit "complément du comparatif.

  • Le superlatif
Le superlatif est le degré de l'adjectif qui exprime :

- que le substantif possède le plus haut degré d'une qualité par rapport à un groupe : on parle alors de "superlatif relatif"
- que le substantif possède un degré très élevé d'une qualité donnée : on parle alors de "superlatif absolu".
Le superlatif relatif se construit avec la périphrase "le plus..." et un complément partitif : "Pierre est le plus intelligent des élèves".
Le superlatif absolu se construit à l'aide d'un adverbe : "Pierre est très intelligent", "Paul est extrêmement attentif". 

  • Le positif

Lorsqu'un adjectif n'est ni au comparatif, ni au superlatif, on dit qu'il est au positif.

Les fonctions de l'adjectif


L'adjectif qualificatif peut avoir trois fonctions : épithète, attribut, apposé.

L'adjectif épithète

L'épithète fait partie du groupe nominal ; elle s'accorde en nombre et en genre (et, dans les langues à flexion, en cas) au nom auquel elle se rapporte. Elle peut être antéposée (un grand chien, un jeune garçon, une belle phrase...) ou postposé (un chat affectueux, une phrase complexe...)
La place de l'adjectif dépend tantôt du rythme (le français, comme le latin ou le grec, évite les cadences mineures, lorsqu'une séquence longue précède une brève), tantôt du sens : un adjectif antéposé a tendance à créer un syntagme figé avec le nom auquel il se rapporte : un "jeune homme", une "belle-mère"... Il arrive même que le sens de l'adjectif change avec sa place : un "grand homme" n'est pas forcément un "homme grand", pas plus qu'un "jeune homme" n'est un "homme jeune" !

L'adjectif attribut

  • L'attribut du sujet, qui s'accorde comme l'épithète, est séparé du nom par un verbe d'état (être, paraître, sembler, devenir et leurs synonymes) : la phrase est complexe, le chat devient vieux, l'homme paraît grand...
  • L'attribut du COD fonctionne de la même façon, avec des verbes de perception (je le sens fébrile) ou des verbes tels que faire, rendre... (je le rends heureux).

L'adjectif apposé

L'apposition est en général séparée du nom (ou du pronom) par une virgule, et comporte une nuance circonstancielle (cause, opposition...) :
  • Pierre, malade, n'a pu rendre son devoir (= parce qu'il était malade)
  • Pierre, malade, est allé malgré tout à l'école (bien qu'il soit malade)

Exercices

Sous-pages (1) : L'adjectif, exercices