Le groupe nominal


Table des matières

  1. 1 Le groupe nominal
  2. 2 Le nom
    1. 2.1 On peut trouver des noms avec un ou une.
      1. 2.1.1 Les noms peuvent être classés en catégories, par exemple :
      2. 2.1.2 Les noms peuvent aussi être groupés par thèmes, par exemple :
  3. 3 Nom commun et nom propre
  4. 4 Les déterminants
    1. 4.1 un, une, des sont des articles indéfinis.
    2. 4.2 le, la, l', les sont des articles définis.
    3. 4.3 Les articles définis peuvent être contractés avec une préposition.
    4. 4.4 Les articles partitifs (de la, du) ressemblent aux articles contractés.
    5. 4.5 Les déterminants démonstratifs (ce, cet, cette, ces) permettent de montrer, de désigner, de préciser.
    6. 4.6 Les déterminants possessifs indiquent à qui ça appartient ou qui est concerné.
    7. 4.7 Des déterminants (ou adjectifs) peuvent aussi être exclamatifs ou interrogatifs.
    8. 4.8 Les déterminants (ou adjectifs) numéraux indiquent un nombre.
    9. 4.9 Les déterminants (ou adjectifs) indéfinis n'indiquent pas le nombre.
      1. 4.9.1 Extraits du rapport d'Alain Bentolila sur la grammaire :
  5. 5 Le nom peut être complété par :
    1. 5.1 un nom propre
    2. 5.2 un adjectif qualificatif
      1. 5.2.1 L'adjectif qualificatif est un mot qui donne une précision sur un nom.
      2. 5.2.2 Il s'accorde avec le nom (ou le pronom qui le remplace).
      3. 5.2.3 L'adjectif qualificatif peut être épithète (dans un groupe nominal).
      4. 5.2.4 L'adjectif qualificatif peut être apposé (séparé du nom ou du pronom par une virgule).
      5. 5.2.5 Si l'adjectif qualificatif est séparé du sujet par le verbe être ou un verbe d'état, il est attribut du sujet et ne fait plus partie du groupe nominal.
    3. 5.3 un complément de nom (une préposition + un groupe nominal)
      1. 5.3.1 Extrait du rapport d'Alain Bentolila sur la grammaire :
    4. 5.4 une proposition relative
  6. 6 Séquences pédagogiques :
  7. 7 Changements de valeurs
  8. 8 Exercices

Le groupe nominal

Dans un groupe nominal, le nom peut être précédé par un déterminant et être complété par des adjectifs, des compléments du nom et des propositions subordonnées relatives.
  • le gros dictionnaire illustré de mon cousin
  • le dictionnaire récent que j'ai acheté hier

Le nom

On peut trouver des noms avec un ou une.

  • un lapin, une neige, une peur, un silence, un acrobate, un magicien, une magicienne, ...
On peut aussi dire les noms au pluriel avec des.
  • des lapins, des neiges, des peurs, des silences, des acrobates, des magiciens, des magiciennes, ...

Les noms peuvent être classés en catégories, par exemple :

personnes

animaux

objets

sentiments

autres noms

acrobate
magicien
magicienne
lapin
araignée
fourmi
table
stylo
marteau
peur
confiance
timidité
neige
silence
train

Les noms peuvent aussi être groupés par thèmes, par exemple :

  • la météo : averse, soleil, ondée, grêle, orage, ...
  • les élèves : écolier, collégien, lycéen, étudiant, ...

Nom commun et nom propre

Un nom commun est un nom ordinaire, sans majuscule. On l'écrit généralement avec un déterminant.
  • une souris, la fenêtre, cette rencontre, la météo, mon chien, un journal, ...
Un nom propre désigne précisément une personne, une famille, un lieu, une ville, un pays et ses habitants, un monument, un journal, un magazine, ...
Un nom propre commence toujours par une majuscule ; on l'écrit souvent avec un article.
  • la France, la Loire, un Français, Cindy, Durant, Marseille, le Capitole, le Québec, les Antilles, ...
Des noms propres deviennent des noms communs : par exemple, c'est M. Eugène Poubelle, un préfet, qui a obligé les habitants d'immeubles parisiens à déposer leurs ordures dans des récipients.
Pour approfondir : Les noms des chiens

Les déterminants

Un nom commun est généralement précédé d'un déterminant.

Un nom propre est souvent précédé d'un déterminant : la Loire, un Français.

un, une, des sont des articles indéfinis.

  • Il y a un chien. (Je ne sais pas lequel, je ne veux pas le dire, je ne le reconnais pas). Nous arrivons à une ville. Qui a des clés ?
  • Devant un adjectif qualificatif, des est remplacé par de.
  • Je raconte des histoires nouvelles. Je raconte de nouvelles histoires.

le, la, l', les sont des articles définis.

  • Voici le chien. C'est la ville dont je t'ai parlé. Qui a les clés ? C'est l'heure de sortir.
  • (le, la, l', les, quand ils sont devant un verbe, sont des pronoms personnels).

Les articles définis peuvent être contractés avec une préposition.

  • au remplace à le ; aux remplace à les
  • Je parle au père de Tom. Je parle à la mère de Tom. Je parle aux parents de Tom. Je parle aux mamans.
  • du remplace de le ; des remplace de les
  • Je parle du nouveau livre. Je parle de la nouvelle émission. Je parle des nouveaux livres. Je parle des nouvelles émissions.

Les articles partitifs (de la, du) ressemblent aux articles contractés.

  • On peut les remplacer par un peu de (ou beaucoup de).
  • Je mange de la confiture. Je mange du pain.

Les déterminants démonstratifs (ce, cet, cette, ces) permettent de montrer, de désigner, de préciser.

  • (On dit aussi des adjectifs démonstratifs.)
  • Je veux ce gâteau. Cet homme a gagné. Je te parle de cette histoire. Cet artisan a fabriqué le meuble. Ces enfants sont joueurs.

Les déterminants possessifs indiquent à qui ça appartient ou qui est concerné.

  • (On dit aussi des adjectifs démonstratifs).
  • mon livre, mon école, ma sœur, mes livres, mes écoles, mes sœurs ;
  • ton livre, ton école, ta sœur, tes livres, tes écoles, tes sœurs ;
  • son livre, son école, sa sœur, ses livres, ses écoles, ses sœurs ;
  • notre livre, notre école, notre sœur, nos livres, nos écoles, nos sœurs ;
  • votre livre, votre école, votre sœur, vos livres, vos écoles, vos sœurs ;
  • leur livre, leur école, leur sœur, leurs livres, leurs écoles, leurs sœurs.

Des déterminants (ou adjectifs) peuvent aussi être exclamatifs ou interrogatifs.

  • Quel film ! Quelle histoire ! Quels chevaux ! Quelles chanteuses !
  • Quel film ? Quelle histoire ? Quels chevaux ? Quelles chanteuses ?

Les déterminants (ou adjectifs) numéraux indiquent un nombre.

  • Il y a vingt-six bonbons pour sept enfants.

Les déterminants (ou adjectifs) indéfinis n'indiquent pas le nombre.

Exemples : Je voulais plusieurs gâteaux. Aucun enfant n'est arrivé. Chaque participant sera récompensé. Nulle excuse ne sera admise. Toute initiative sera encouragée. Quelques concurrents ont pris la tête de la course. Certains sportifs participeront à la compétition nationale.

Extraits du rapport d'Alain Bentolila sur la grammaire :

Les déterminants Ils auront pour fonction de déterminer le nom. 

  Dans cette catégorie, on rangera les articles (définis et indéfinis - on réservera l’usage des articles partitifs pour le collège « il mange du pain »), et les déterminants possessifs (ton vélo), démonstratifs (cette maison), indéfinis (quelques enfants), numéraux (deux pigeons), interrogatifs (quels animaux ?) et exclamatifs (Quelle équipe !). 
 L’ancien terme d’adjectif appliqué à cette catégorie semble devoir être abandonné pour éviter toute confusion avec les qualificatifs évoqués précédemment, avec lesquels ils ne partagent aucune fonction syntaxique.

 

Le nom peut être complété par :

Voir aussi : Les expansions du nom (Ralentir travaux)

un nom propre

  • mon amie Ludivine (non indiqué par les programmes)

un adjectif qualificatif

L'adjectif qualificatif est un mot qui donne une précision sur un nom.

Il s'accorde avec le nom (ou le pronom qui le remplace).

  • il est rouge, elle est rouge, ils sont rouges, elles sont rouges
  • il est franc, elle est franche, ils sont francs, elles sont franches

L'adjectif qualificatif peut être épithète (dans un groupe nominal).

  • une table rouge
  • un interlocuteur franc
  • de grandes expéditions maritimes
  • un adverbe + un adjectif : ma toute nouvelle amie (utiliser les sens comparatif et superlatif)

L'adjectif qualificatif peut être apposé (séparé du nom ou du pronom par une virgule).

  • Fatigués, les joueurs perdirent le match.
  • Heureuse, elle repartit chez elle.
  • Les parents, rassurés, retournèrent se coucher.

Si l'adjectif qualificatif est séparé du sujet par le verbe être ou un verbe d'état, il est attribut du sujet et ne fait plus partie du groupe nominal.

  • Le lièvre est rapide.
  • Je deviens grande.
  • Vous paraissez contents.

Voir aussi : Ralentir travaux

Fonctions de l'adjectif :EXEMPLESCOMMENTAIRES
Épithète  Les visiteurs mécontents ont été remboursés. L’adjectif est "posé à côté" du nom qu’il précise.
AppositionMécontents, les visiteurs se sont plaints auprès de la direction.L’adjectif est entre virgules.
Il précise un nom ou un pronom.
Attribut du sujetLes visiteurs semblent mécontents.L’adjectif est séparé du nom ou pronom
par un verbe remplaçable par "être".
Attribut du COD
(étudié au collège)
On les dit mécontents.

L’adjectif précise un COD.
Si on faisait une phrase passive, l’adjectif serait alors attribut du sujet (le sujet étant l’ancien COD)  : "Ils sont dits mécontents"


un complément de nom (une préposition + un groupe nominal)

  • mon amie d'Allemagne
Un complément du nom est un groupe nominal commençant par une préposition.
Il donne une précision sur le nom principal.
Il est toujours placé après ce nom.
  • le chat de ma voisine ; le journal sur la table ; la table en bois

Extrait du rapport d'Alain Bentolila sur la grammaire :

Complément du nom
Cette notion pourra être abordée dans des séquences traitant des différentes façons d’enrichir le groupe nominal. (Détermination du nom)
  • - le gardien de l’équipe de France (complément du nom)
  • - le gardien français (fonction épithète de l’adjectif qualificatif)
  • - le gardien qui défend les buts de l’équipe de France (proposition relative, déterminant un nom)

une proposition relative

  • mon amie dont je t'ai parlé.
  • Les pronoms relatifs sont qui, que, dont, où, à laquelle, duquel, ...
La proposition subordonnée relative

Une proposition subordonnée relative est une phrase que l'on place dans un groupe nominal avec un pronom relatif (qui, que, dont, où, auquel, duquel, ...). Elle donne une précision sur le nom ou le pronom.
  • Je reconnais le paysage. Tu m'as déjà parlé de ce paysage. Je reconnais le paysage dont tu m'as déjà parlé.
  • Où est le livre ? Je t'ai prêté ce livre. Où est le livre que je t'ai prêté ?
  • J'irai dans un parc d'attractions. Il y aura des nouveautés. J'irai dans un parc d'attractions où il y aura des nouveautés.
  • C'est vous. Vous avez gagné. C'est vous qui avez gagné.
  • Pour approfondir.

Séquences pédagogiques :

     "Un nom est un mot qui désigne un animal, une personne ou une chose", doivent apprendre beaucoup d'écoliers.
C'est un exemple d'une présentation restrictive de la grammaire. Que deviennent le silence, le vide, le mirliflou ?

    Disons simplement, c'est un nom (commun) si je peux le dire avec un ou une.
    Ensuite, il sera intéressant de constituer des listes, par exemple : "Que trouve-t-on dans une maison ?", puis de les sérier en fonction de noms génériques (pièces, appareils ménagers, meubles, ...).
  
    Cette méthode permet de trouver rapidement des noms sans limiter dès le départ la recherche.

    Dans un deuxième temps, à partir d'une liste, les élèves rechercheront d'autres déterminants. La question "Sait-on précisément de qui ou de quoi on parle ?" permettra de distinguer les déterminants (= articles) définis et indéfinis.
 
    Enfin, toujours à partir d'une liste établie en commun, la question "Comment est le _____ ?" donnera l'occasion de relever des adjectifs. La validation se fera par le changement de genre et de nombre (il est ___, elle est ____, ils sont ___, elles sont ___).

    D'autres compléments du nom apparaitront : un groupe nominal commençant par une préposition (de mes parents), une proposition subordonnée relative (qui est sur la table), ...
 
   Bien sûr, des noms propres seront proposés. Ils sont souvent précédés d'un déterminant défini : la Seine, le Paris de mon enfance, le Lot-et-Garonne, la Julie (familier).  On peut dire qu'il est rare de donner le nom "Chat" à son chat.
 
   Aucune photocopie n'est nécessaire pour ces phases de découverte.

 

Changements de valeurs

Lors des constructions (expansions ou amplifications) du groupe nominal, des changements de valeurs vont intervenir :
  • "un joli petit village" est plus attachant que "un petit village joli"
  • "le 3000ème message que tu écris" exprime une insistance par rapport à "ton 3000ème message"
  • "la descente en bas" est un pléonasme, "en bas" n'apporte rien au niveau de la signification
  • "un énorme gâteau" peut paraitre moins gros que "un gâteau énorme"
  • "un curieux enfant" diffère complètement de "un enfant curieux"
  • de même pour "un grand homme" et "un homme grand".
   C'est important car le sens prédomine pour l'élève qui aura l'impression qu'il ne s'agit plus du même groupe nominal.
   On doit donc être attentif à l'aider à prendre conscience que la grammaire, c'est de la construction de phrases et qu'il faut être habitué à différentes manipulations pour choisir celle qui exprimera l'intention dans un texte.
   Les termes, les définitions et le métalangage sont donc tout à fait secondaires.
 

Exercices


Č
Ċ
ď
PSR.pdf
(62k)
Gilles COLIN,
14 nov. 2010 08:40
Ċ
ď
Gilles COLIN,
14 nov. 2010 08:38
ċ
ď
adjectif.html
(66k)
Gilles COLIN,
6 juil. 2011 12:37
Ċ
ď
Gilles COLIN,
14 nov. 2010 08:40
Ċ
ď
Gilles COLIN,
14 nov. 2010 08:39
ċ
ď
determinants2.html
(83k)
Gilles COLIN,
6 juil. 2011 12:37
Ċ
ď
Gilles COLIN,
14 nov. 2010 08:42
ċ
ď
grammairePSR.html
(40k)
Gilles COLIN,
6 juil. 2011 12:38
ċ
ď
grammairegnaccords.html
(48k)
Gilles COLIN,
6 juil. 2011 12:36
ċ
ď
grammgn.html
(52k)
Gilles COLIN,
6 juil. 2011 12:37
Ċ
ď
Gilles COLIN,
6 juil. 2011 12:38
ċ
ď
orthfemininnoms.html
(324k)
Gilles COLIN,
6 juil. 2011 12:39
ċ
ď
orthoplurielnoms.html
(251k)
Gilles COLIN,
6 juil. 2011 12:39
Ċ
ď
Gilles COLIN,
14 nov. 2010 08:43
Ċ
ď
Gilles COLIN,
14 nov. 2010 08:41
Comments