annonce‎ > ‎

L'AGRICULTURE NATURELLE, L'homme ne peut connaître la nature.

publié le 4 juil. 2014 à 11:53 par Goulven BAZIRE   [ mis à jour : 4 juil. 2014 à 12:40 ]
Depuis que l'homme nomme toutes ces avancées technologiques : le nouveau "progrès". La connaissance, la science et l'accès à une culture matérielle, l'homme est devenu étranger à la nature et en est venu à créer une civilisation de son propre cru, comme un enfant capricieux en rébellion contre sa mère (la Terre). Pour s'être écarté de la nature, en avoir pillé ses richesses, nous voilà dans un phénomène d'épuisement des ressources naturelles et de crises alimentaires (+ de 50% de la production alimentaire est jeté). Laisser la nature à elle-même, l'homme croit connaître la nature et se croit libre de l'utiliser dans ses cases (souvent économique). Certaines organisations ont un impact mondial sur les semences, l'exécrable entreprise "Monsanto". 

Des solutions existent, alors comment passer du désherbage chimique à une restitution à la nature ? Selon Masanobu Fukuoka, dans son livre, "l'agriculture naturelle", il nous décrit sa méthode d'agriculture du non agir qui est fondée sur 4 principes de conception de l'agriculture : pas de labourage, pas de pesticides, pas de sarclage, pas d'engrais. Il en est arrivé là après 30 ans en se disant : "je n'ai pas besoin de faire ceci, je n'ai pas besoin de faire cela."

Faire des essaies, ses propres essaient valent plus que les livres. Les plantes sont plus que capables de croitre par elles-mêmes. Il n'est pas nécessaire de faire quoi que ce soit pour pratiquer la culture. La nature est sans défaut. Seul notre regard distingue une mauvaise herbe de celle cultivée. Observons la nature et notre nature face à elle.

Aujourd'hui, certaines personnes utilisent les principes de la permaculture, et les pratiques déjà dans le canton. Chacun fait sa propre expérience selon une éthique commune : 
- Prendre soin de la Terre et de toutes ses formes de vie ; 
- Prendre soin des personnes et bâtir la communauté ; 
- Redistribuer les surplus (à la Terre et aux personnes).
Bill Molison et David Holmgren
Pour suivre une formation dès le 21/09 à Nice avec Eric Escoffier, visiter : http://permaculture-sans-frontieres.org/

Signés, les semeurs de graines

Photo : Bill Molison à Gauche et Masanobu Fukuoka
Comments