Compte rendu de la visite cantine AFE du 26/3/2015

publié le 1 avr. 2015 à 02:51 par Stéphane Rabany   [ mis à jour : 1 avr. 2015 à 02:51 ]
Dans le cadre de la commission des menus, 2 membres représentant du GIPE ont participé au repas du jeudi 26 mars.

Parents G.I.P.E. :
Mr HOUCHOT Stéphane (Commissions des menus)
Mme FROMENTIN Virginie (Commissions des menus)

Le repas
Entrée :
Pas trop de goût pour la tomate.
Véritable morceau de gruyère
Assaisonnement suffisant
Plat de résistance :
Le poisson était légèrement sec.
La sauce était bonne.
Les beignets de brocolis étaient très bons et suffisamment assaisonné.
Dessert :
Le goût d’un bon yaourt fermier bio accompagné de son sucre.

Ce que nous avons constaté :
12h10 : Les premiers élèves arrivent pour déjeuner.
13h35 : Les derniers élèves débarrassent leur plateau pour sortir.

Une équipe d’animateur très bien organisée. Pendant qu’un animateur surveille que les enfants prennent tous les composantes de leur déjeuner, le reste de l’équipe assure la gestion des départs et des arrivées des autres élèves, et surveillent également que les enfants ont mangé un petit peu, sans les forcer.
Une équipe « de dames de service » très bien organisées et rigoureuses dans leurs tâches.

Le ressenti des enfants :
Nous prenons quelques tables aux hasards, tout au long des 2 heures du service de cantine, pour connaitre leurs avis.
Ils ont apprécié les tomates vinaigrette avec le gruyère.
Le poisson a eu un peu moins de succès :
*la couleur de la sauce est bizarre
*le poisson est un peu sec.
Les beignets de brocolis ont été appréciés
*On ne sent pas trop le gout des brocolis mais c’est bon quand même.
Le yaourt fermier Bio accompagné de sucre en poudre.
*Il est bon, ce serait bien d’en avoir 2.
*Ce sont des commentaires d’enfants.

Nos conclusions :
Le self d’Anatole France Elémentaire fonctionne très bien. Les enfants ne sont pas forcés à manger et prennent entre 20 et 30 minutes pour se restaurer. Ce temps est largement suffisant pour passer les quelques 300 élèves en moins de 2 heures. Le placement est libre ce qui permet aux enfants de se placer où bon leur semble.
Ċ
Stéphane Rabany,
1 avr. 2015 à 02:52