Actualités‎ > ‎+ Archives‎ > ‎

Courrier envoyé à Madame le Maire par les associations de Parents d'élèves - janvier 2015

publié le 12 févr. 2015 à 02:35 par Stéphane Rabany   [ mis à jour : 24 août 2015 à 10:30 ]
Suite aux réunions mises en place avec la municipalité, et les questions que nous avons posées de façon collégiales entre APEL, API, FCPE et GIPE en octobre 2014 pour lesquelles nous avons eu 2 réunions avec les réponses en novembre et décembre 2014 :
Les associations de parents d'élèves de Limeil Brévannes se sont réunies de nouveau en janvier 2015 (API, FCPE et GIPE) pour faire le courrier commun ci-joint.
Il a été envoyé à la mairie et nous avons reçu un accusé réception le 2 février. Pas d'autre réponse pour le moment.


Madame le Maire,
Suite aux réunions en mairie, il a été demandé aux associations de se réunir pour avancer ensemble sur certains sujets suite aux réponses qui ont été données à nos questions du 8 octobre 2014

Ainsi les associations des parents d’élèves locales API et GIPE, ainsi que la fédération FCPE se sont réunis le 8 janvier sur invitation du GIPE et se sont mises d’accord sur l’ensemble des points suivants :

1. Concernant les changements d’horaires
Sur ce point, comme il n’est pas envisagé de faire des NAP de qualité d’une part, et que les modifications d’horaires engendreraient des surcoûts d’autre part, nous ne ferons pas de sondage auprès des parents. Nous ne souhaitons pas de changement d’horaire pour le moment, ceux mis en place sont finalement la moins pire des solutions vu le contexte actuel.

2. Qualité des garderies / formations / NAP de qualité
Nous aimerions qu’un questionnaire soit mis en place (par les associations ou conjointement avec la municipalité) pour demander l’avis des parents sur la qualité de la garderie du matin et du soir.
Concernant les animateurs, nous ressentons que certains ne font que de la garderie dans aucune activité encadrée. Vous nous avez indiqué en réunion qu’ils seraient formés. Nous souhaitons donc que cela permette, sans aucun surcoût, qu’ils puissent ainsi mettre en place des activités de qualité le matin et le soir par petits groupes et avec divers choix pour les enfants dans chaque école. Ces activités pourraient ainsi entrer dans les principes des NAP. Nous aimerions également que la ludothèque et la bibliothèque puissent être mises à contribution dans ce cadre pour chaque école.

3. Classe transplantée
Nous avons noté les problèmes financiers que vous pouvez trouver. Ces classes ont eu lieu jusqu’en 2014 inclus et nous considérons tous, qu’il s’agit d’une chance énorme pour nos enfants. Nous considérons que ces quelques jours en collectivité en fin de cycle primaire sont essentiels à leur éducation.
Dans les temps actuels où nous voyons tous que l’éducation et le « vivre ensemble » sont indispensables à l’avenir de notre pays, nous vous demandons de revoir votre position sur ce sujet en permettant le soutien de la mise en place des classes transplantées, même si cela passe par une réduction des coûts et de la durée des séjours.
Unanimement, les associations de parents d’élèves demandent le maintien et un soutien municipal pour ces classes transplantées.

4. Pédibus
Nous avons compris la problématique existante et le pourquoi de la mise en place de la facturation à un euro. Pour répondre aux demandes des parents, tout en étant responsables, nous vous demandons de remplacer la facturation actuelle par une facturation de 50 centimes et de mettre en place une pénalité d’un euro (comme cela existe au centre de loisirs). Certes c’est loin de notre demande initiale de gratuité, mais nous sommes d’accord pour ce tarif associé à la mise en place d’une pénalité. Ceci vous permettra de mieux organiser le nombre d’animateurs nécessaires pour ces trajets. La pénalité sera appliquée pour tous ceux qui ne respectent pas leur préinscription 15 jours avant (sauf justificatif médical).

5. Tarifs garderie du matin
C’est sûrement, pour nous, un point des plus importants sur lequel nous avons beaucoup échangé suite aux remontés des parents.
Nous vous demandons deux améliorations :
a. mettre en place un tarif différentié :
avant 8h20 : plein tarif de la garderie du matin
entre 8h20 et 8h50 : tarif réduit pour payer 30% du tarif matinal
En effet, il est totalement injuste de faire payer plein tarif les parents qui mettent leurs enfants aux horaires que vous avez communiqués d’une part, et d’autre part, il n’est pas logique qu’ils payent 1h30 d’animateurs alors que les animateurs n’arrivent pas tous dès l’ouverture de la garderie puisqu’il y a moins d’enfants au début.
b. réduire les tarifs de la garderie de 30% pour le matin.
En effet, beaucoup d’efforts financiers sont demandés aux familles. Les tarifs ont été augmentés sans aucune contrepartie. Sans aucune NAP de mise en place. Aucun nouveau personnel n’a été embauché. Et la mairie reçoit 50 euros par enfant de l’état, et 54 euros de la CAF. Ainsi, la garderie peut baisser de 30% pour montrer un geste en faveur des familles.

6. Retard de courtoisie
Actuellement, si une personne a un peu de retard pour chercher son enfant après l’étude ou à la fin de l’école, même si l’appel n’a pas été fait, même si aucune activité n’est commencée, les parents sont facturés pour une prestation factice. Nous demandons donc qu’un petit battement de 15 minutes puisse être accordé aux parents qui arrivent en retard chercher leurs enfants sans qu’il n’y ait de facturation systématique. Evidement, cette tolérance ne s’applique qu’exceptionnellement aux retardataires, nous ne demandons pas de changer les horaires officiels de 17h45, fin d’étude.

7. Manque d’effectif d’ATSEM
Pour palier aux absences récurrentes d’ATSEM dans les écoles, nous demandons qu’un poste d’ATSEM « volante » puisse être créé pour remplacer au fil de l’eau les personnels malades comme le fait l’éducation nationale avec des professeurs remplaçants (certes jamais assez nombreux).

8. Les préinscriptions
Pour répondre à votre question, nous pensons que le délai acceptable pour tous est de 15 jours pour les préinscriptions.
La mise en place des préinscriptions doit permettre des gains financiers pour la commune (sinon, cette contrainte pour les parents n’a pas d’intérêt). Et nous demandons donc que ces gains soient reportés sur les tarifs. Ainsi tout le monde est « gagnant », c’est une contrainte, mais la contrepartie est visible. Ces gains seront évidemment estimés par les services municipaux et communiqués aux associations de parents
d’élèves avant tout changement.

9. Déjeuners du mercredi midi
Nous pensons que certains enfants mangent les mercredis midis et restent au centre de loisirs car les parents ne peuvent pas les chercher à 12h mais pourraient le faire à 14h. Ceci permettrait de diminuer le nombre d’enfants au centre de loisirs, sans augmenter le nombre d’enfants qui mangent le midi.
Pour éviter d’augmenter ce nombre d’enfants, nous proposons un tarif différentié pour ce repas les mercredis. Et nous proposons que ce repas soit facturé 20% plus cher que les autres jours.

10. Points écoles
Nous demandons que les points écoles soient assurés dans chaque école les mercredis midis, comme les autres jours de la semaine. Il n’y a pas de raison que la sécurité ne soit pas prise en compte ces jours là, les voitures sont également présentes et les risques d’accidents tout aussi nombreux.

11. Divers tarifs et tranches
Nous souhaitons être « dans la boucle » et avoir un retour de l’audit avec le cabinet spécialisé. Nous demandons également d’être consultés avant toute modification ou tout changement.

Madame le Maire, nous réaffirmons notre souhait unanime d’avancer ensemble, de manière constructive et positive sur tous les points qui concernent nos enfants.

Indépendamment des réunions sur les PEDT que vous mettez en place, nous souhaiterions avancer sur ces points lors d’une nouvelle réunion entre les représentants de la municipalité et les associations signataires de ce document.

Pour API, FCPE et GIPE, les présidents respectifs, Catherine FLEURY, Delphine BORGNA et Emmanuel MBEDEY.
Ċ
Stéphane Rabany,
12 févr. 2015 à 02:36