Actualités‎ > ‎+ Archives‎ > ‎

Communiqué du GIPE suite à la réunion avec Madame le Maire de Limeil-Brévannes du 5 septembre 2014

publié le 5 sept. 2014 à 20:27 par Stéphane Rabany   [ mis à jour : 12 févr. 2015 à 02:25 ]
Suite à l’invitation de Madame LECOUFLE, le Président du GIPE, Emmanuel MBEDEY, ainsi que le vice-président ont participé à la réunion qu’elle organisait suite à sa communication qui indiquait que l’état n’a rien voulu lâcher et que les horaires appliqués à Limeil seraient ceux définis par l’éducation nationale début juillet. (copie complète du document ci-desssous sur www.gipe-limeilbrevannes.fr)

Voici les notes et commentaires du GIPE ainsi que les demandes du bureau suite à cette réunion :

Madame le Maire a indiqué qu’il n’y aurait aucun accueil le mercredi matin avant l’ouverture de l’école à 9h00. Après nos demandes, et le fait que nous ayons insisté sur ce point, Madame LECOUFLE a accepté d’étudier la possibilité d’améliorer cela à l’avenir.
Sur ce sujet, le GIPE demande fortement la mise en place du pédibus ainsi que de temps d’accueil à partir de 7h30 les mercredi, comme les autres jours de la semaine.

Pour le mercredi, après l’école. Les parents pourront : soit chercher leurs enfants à 12h00, soit les inscrire au centre de loisirs. Dans ce cas, ils seront transportés en bus (1 seul bus devrait suffire selon la mairie) vers le centre de loisirs où ils mangeront. Les parents les récupéreront en fin de journée, comme aujourd’hui. La demi-journée sera facturée avec le repas. Il n’est pas prévu de repas pour ceux qui ne resteraient pas l’après midi au centre. Il est d’usage de penser avoir 40% d’enfant en plus qu’aujourd’hui. Les tarifs seront réévalués par rapport à maintenant. Ils seront donc calculés en fonction de l’effectif mesuré. Ils ne pourront donc être communiqués qu’ultérieurement.
Le GIPE demande que la restauration soit ouverte et possible pour tous les enfants au choix des parents les mercredi midi : soit dans leur école voire dans une école à proximité.
D’autre part, nous serons très vigilants sur l’augmentation des tarifs.

Pour l’accueil du matin, et celui du soir, puisque la durée de garde augmente, les tarifs seront augmentés pour les parents qui laissent leurs enfants. De plus, la gratuité de 8h20 à 8h50 n’existe plus. Tous les parents payeront ce service au même tarif, quelque soit la durée de garde. Eventuellement, 2 tarifs pourraient être définis pour ces 2 créneaux selon pointage réel. Une porte de négociation serait ouverte sur ce point.
Le GIPE demande que la gratuité de 8h20 à 8h50 perdure toute l’année d’une part, et restera vigilant sur les nouveaux tarifs.

En ce qui concerne les NAP (Nouvelles Activités Périscolaires), Madame LECOUFLE ne prévoit aucune étude de mise en place avant 2 ans (voire plus) ni de réfléchir sur le sujet.
Le GIPE continue de dire que la réforme n’a aucun intérêt pour les enfants si les NAP ne sont pas mises en place. Nous demandons donc que des NAP de qualité, avec des animateurs compétents soient mises en place rapidement.

Madame LECOUFLE précise que le coût d’ouvrir les écoles les mercredi serait de 300KE à cause de la mise en place des rythmes scolaires à Limeil selon la situation actuelle. Le GIPE a rappelé que des études avaient été faites lors de la mandature municipale précédente avec des parents d’élèves, des élus de la majorité et de l’opposition, des enseignants. Les Francas avaient consolidé les résultats suite à de nombreuses réunions de travail dans lesquelles le GIPE a été présent. Des chiffres y avaient été donnés. La dépense prévue pour mettre en place les rythmes scolaires avec les NAP et l’emploi du temps validé par tous était située entre 450 KE et 600 KE. 160KE d’aide de l’état, ainsi que 160KE de subvention de la CAF étaient à déduire de ces chiffres, soit un reste à financer de 130KE à 280KE par an par la commune. Ces chiffres n’ont été démentis par aucun des trois élus présents (certains ont participé aux dites réunions).

Madame le Maire a également indiqué que la mise en place de ces règles imposées par l’état et acceptées par la ville commencent dès ce lundi. Donc toutes les écoles seront bien ouvertes mercredi prochain.
Le GIPE remercie Madame le Maire pour ne « pas laisser [les parents] davantage dans l’incertitude » d’une part et pour qu’il n’y ait plus de spectacle désolant devant les enfants tous les matins aux grilles des écoles avec parfois la présence de la police municipale.

La DASEN (Directrice Académique de l’Education Nationale du Val de Marne) ne serait pas opposée à modifier les horaires à la marge, par exemple d’une demi-heure, à condition de trouver un accord avant les vacances de la Toussaint. Madame LECOUFLE ne serait pas opposée à cette idée.
Le GIPE demande de réfléchir rapidement avec les acteurs et décideurs pour que l’école commence de nouveau à 8h30 au lieu de 9h00.

Pour conclure, le GIPE demande la mise en place de réunions de travail et de dialogue pour voir comment améliorer tous ces points de façon constructive. Les points essentiels étant tout d’abord de proposer d’urgence des solutions pour les parents qui travaillent le mercredi pour déposer leurs enfants avant 9h, mais aussi de proposer à chaque parent de choisir si leur enfant mange le mercredi midi, sans oublier la partie financière avec la gratuité de 8h20 à 8h50 et éviter les doubles peines avec les augmentations de tous les tarifs et les créations de nouvelles dépenses.

Le GIPE remercie d’ores et déjà Madame LECOUFLE de l’avoir entendu au sujet de l’ouverture du centre de loisirs du mercredi après midi avec l’organisation du transport depuis l’école.

LE GIPE précise que son Assemblée Générale annuelle est ce mardi 9 septembre à 20h dans l’école Jean- Louis Marquèze de Limeil et que tous les parents peuvent y assister. Seuls les membres à jour de leurs cotisations participeront aux votes (bulletins d’inscription en bas de la page www.gipe-limeilbrevannes.fr). Les premiers points de l’ordre du jour seront traités rapidement pour laisser une place importante aux actions liées aux demandes des parents et éventuelles nouvelles propositions sur ces sujets.