<Géobiologie<Les Rayonnements Naturels                                                                                                      Mise à jour 31 Mars 2014

-les Rayonnements naturels-

L’homme est exposé aux rayonnements depuis son apparition sur terre. Il est, par exemple, exposé aux rayonnements solaires, c’est-à-dire à la lumière visible provenant du Soleil, laquelle s’accompagne de rayonnements invisibles connus sous le nom de rayonnements ultraviolets et infrarouges.
Ces rayonnements sont des ondes électromagnétiques comme le sont aussi les ondes radio, les rayons X et les rayons gamma...

“...Qu’ils soient d’origine naturelle ou artificielle, les rayonnements ionisants produisent les mêmes effets sur la matière vivante...”

les rayonnements cosmiques

Ils proviennent de l’espace extra-terrestre et en particulier du Soleil. En Europe, ils se traduisent, pour tous ceux qui vivent à une altitude voisine du niveau de la mer, par une irradiation moyenne d’environ 0,30 millisievert par an. Lorsqu’on s’élève en altitude, l’exposition aux rayonnements augmente.

Dans votre Habitat, vous pouvez être exposé à des rayonnements ionisant naturels,
ils ont généralement pour origine une circulation d’eau souterraine, une faille géologique, une cavité, un réseau tellurique, le radon


les éléments radioactifs contenus dans le sol

Il s’agit principalement de l’uranium, du thorium ou du potassium. Ces éléments ionisants provoquent en moyenne pour chacun de nous en France une irradiation d’environ 0,35 millisievert par an. Il faut noter que dans certaines régions de France et du monde, dont le sol contient des roches comme le granit, ces irradiations sont plus fortes. le radon 222, gaz naturel radioactif, représente environ un tiers de l’irradiation reçue et augmente dans les régions granitiques.

Les Veines d’eau souterraines et failles géologiques.
Elles émettent un rayonnement ionisant (= qui arrache des électrons à l’atome) susceptible d’affecter le système cellulaire ainsi que les systèmes nerveux, endocrinien et immunitaire. Ils peuvent engendrer des maladies graves (cancer) après quelques années d’exposition.
 
Réseaux telluriques (Hartmann, Curry...).
 - Ce sont des perturbations du champ magnétique terrestre en forme de quadrillage. Leurs points de croisements ou "nœuds" peuvent être pathogènes. Non ionisants, ils affectent surtout les systèmes nerveux (= électrique), endocrinien (= chimique) et immunitaire.