Chronique


Moulay Rachid préside à Kénitra la cérémonie de sortie de promotions du CREMS

publié le 29 juin 2017 à 04:45 par Fan de la Gendarmerie Royale   [ mis à jour : 29 juin 2017 à 04:46 ]

Sur instructions du roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d'Etat-Major Général des Forces Armées Royales (FAR), le prince Moulay Rachid a présidé, mercredi au Collège Royal de l'Enseignement Militaire Supérieur (CREMS) à Kénitra, la cérémonie de sortie de la 17ème promotion du Cours Supérieur de Défense et de la 51ème promotion du Cours Etat-Major.

A son arrivée au Collège Royal de l'Enseignement Militaire Supérieur, le prince Moulay Rachid a été salué par le Général de Division, Inspecteur Général des FAR, et le Général de brigade directeur du CREMS avant de passer en revue un détachement d'honneur des Forces Royales Air qui rendait les honneurs.

Le prince Moulay Rachid a été ensuite salué par le Général de Corps d’Armée, Commandant la Gendarmerie Royale, les officiers supérieurs de l’Etat Major Général des FAR, le Wali de la Région Rabat-Salé Kénitra, gouverneur de la préfecture de Rabat, les attachés militaires près de plusieurs ambassades accréditées au Royaume et les professeurs du corps enseignant.

Le Général de brigade directeur du CREMS a présenté devant le prince Moulay Rachid le bilan annuel du Collège et proclamé les résultats obtenus par les officiers stagiaires.

Le prince a procédé, par la suite, à la remise des brevets à six officiers du Cours Supérieur de Défense et six officiers du Cours Etat-Major.

La 17ème promotion du Cours Supérieur de Défense et la 51ème promotion du Cours d'Etat-Major comptent 129 lauréats, dont 42 officiers originaires des pays amis du Royaume à savoir: Arabie Saoudite, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Chine, Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire, Egypte, Espagne, Gabon, Guinée Bissau, Guinée Conakry, Guinée Equatoriale, Italie, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tanzanie, Tchad, Togo et Tunisie.

Avec MAP

Source : https://www.h24info.ma

Plus de 36 tonnes de sacs en plastique saisies par la gendarmerie royale

publié le 11 mai 2017 à 07:26 par Fan de la Gendarmerie Royale   [ mis à jour : 11 mai 2017 à 07:26 ]

La gendarmerie royale a procédé, au cours du 1er trimestre de l’année en cours, au démantèlement de plusieurs unités clandestines de fabrication de sacs en matières plastiques et à la saisie de quantités importantes de cette matière destinées à l’écoulement dans les marchés, apprend-on auprès d’une source au ministère de l’Intérieur.

Ces opérations, qui s’inscrivent dans le cadre de la lutte contre la fabrication et la commercialisation des sacs en matières plastiques, ont permis la saisie de plus de 36 tonnes de sacs en plastique, 51 machines de fabrication, 11 véhicules et l’interpellation de 12 personnes, a-t-on précisé de même source.

Par ailleurs, il est à signaler que depuis l’entrée en application de la loi N° 77-15 portant interdiction de la fabrication, de l’importation, de l’exportation, de la commercialisation et de l’utilisation de sacs en matières plastiques, le 04 avril 2016, la Gendarmerie Royale a saisi plus de 421 tonnes de sacs en plastique, 70 machines de fabrication, 16 véhicules et interpellé 55 personnes, toutes présentées aux juridictions compétentes, indique-t-on.

Source : http://www.h24info.ma

Berrechid : La Gendarmerie Royale intervient pour interpeller un trafiquant notoire

publié le 19 avr. 2017 à 02:36 par Fan de la Gendarmerie Royale   [ mis à jour : 19 avr. 2017 à 02:36 ]

Les éléments de la Gendarmerie Royale de Had Soualem sont intervenus samedi au douar Lakhyayta (province de Berrechid) pour interpeller un trafiquant notoire, selon les autorités locales de la province.

Au moment de la localisation du malfrat près de son domicile, ce dernier a pris la fuite en tirant des coups de feu à l’aide d’une arme de chasse, ont indiqué les autorités.

La perquisition, effectuée dans sa demeure conformément aux instructions du parquet, a permis la saisie d’un véhicule de marque “Range Rover” et de plus de 4.000 bouteilles de boissons alcoolisées de différentes marques en provenance de la contrebande, ainsi que la neutralisation de 5 chiens d’attaque lui appartenant.

L’enquête se poursuit sous la diligence du parquet pour interpeller le mis en cause, d’après la même source.

Source : http://www.mapexpress.ma

La Gendarmerie et la Marine Royale traquent le trafic de drogue dans le détroit

publié le 21 févr. 2017 à 02:15 par Fan de la Gendarmerie Royale   [ mis à jour : 21 févr. 2017 à 02:17 ]



L’Etat major général de la gendarmerie et des unités de la Marine Royale ont effectué une descente inopinée sur certaines plages et criques du littoral du nord, d’où des embarcations remplies de drogue prennent le large pour l’autre rive méditerranéenne.

Et pour mieux traquer les trafiquants qui ont constitué des réseaux bien structurés et bien équipés, la gendarmerie a décidé d’utiliser les grands moyens pour sonder tous les mouvements d’embarcations suspectes qui mouillent dans les eaux du détroit.

Ces opérations s’effectuent conjointement avec les autorités espagnoles et françaises et pour objectif de dissuader les potentiels trafiquants de continuer à alimenter les marchés européens en cannabis.

M.D

Source : http://www.lesiteinfo.com

La gendarmerie royale va renforcer la lutte antiterroriste au Maroc

publié le 7 févr. 2017 à 02:37 par Fan de la Gendarmerie Royale

La gendarmerie royale compte renforcer sa présence dans le domaine de la lutte antiterroriste affirme le quotidien Assabah. A cet effet, et après avoir suivi une formation en interne, des officiers marocains vont suivre des stages aux Etats-unis pour s’initier aux nouvelles méthodes de lutte contre les groupes terroristes.

Même si la gendarmerie est dotée d’un groupe de sécurité et d’intervention spécialisé dans ces opérations, les nouveaux stagiaires, issus de plusieurs corps, seront appelés à former des unités d’élite pour venir en aide aux unités antiterroristes du bureau central des investigations judiciaires (BCIJ).

En outre, certaines opérations requièrent une formation militaire spécifique. Par conséquent, les nouvelles unités seront appelées à diriger des opérations militaires pointues pour contrecarrer les plans des groupes terroristes.

Source : http://www.lesiteinfo.com

Berkane : Arrestation d’un trafiquant d’héroïne

publié le 4 janv. 2017 à 01:44 par Fan de la Gendarmerie Royale   [ mis à jour : 4 janv. 2017 à 01:45 ]


Un jeune trafiquant d’héroïne et de cocaïne a été traduit, lundi, par les éléments de la gendarmerie royale de Berkane, devant le procureur du Roi près le tribunal de 1ère instance de la même ville.

Le mis en cause faisait l’objet d’une note de recherche à l’échelle nationale avant son arrestation en possession de 200 g de cocaïne et d’héroïne. Quelques jours auparavant, la même brigade de la gendarmerie royale à Berkane a mis la main sur deux membres d’une bande chargée de trafic de drogues dures, notamment l’héroïne.

Ces derniers qui sont âgés de 32 et 24 ans ont également été traduits devant la justice. Et l’enquête est toujours en cours pour mettre leurs complices hors d’état de nuire.

Source : http://aujourdhui.ma

Mesures de sécurité pour assurer le bon déroulement de la conférence sur le climat

publié le 11 nov. 2016 à 02:21 par Fan de la Gendarmerie Royale   [ mis à jour : 11 nov. 2016 à 02:22 ]


Trafic: la gendarmerie sur la piste de 130 véhicules 4x4 volés en Europe

publié le 3 nov. 2016 à 04:38 par Fan de la Gendarmerie Royale   [ mis à jour : 3 nov. 2016 à 04:40 ]


La brigade nationale de la gendarmerie royale a ouvert une enquête sur un trafic de véhicules volés en Europe et vendus comme neufs à Khémisset et Casablanca. Plusieurs dizaines de personnes se sont déjà vu saisir leurs voitures.

La brigade nationale de la gendarmerie royale est sur les traces de 130 véhicules de type 4x4 ou SUV, qui auraient été introduits au Maroc après avoir été volés en Europe. C’est en tout cas ce que rapporte Al Akhbar dans son édition du lundi 31 octobre. Le journal explique que cette brigade mène depuis plus de trois mois une enquête sur cette affaire de véhicules volés.

Au départ, c’est une correspondance d’Interpol qui a mis la puce à l’oreille de la gendarmerie royale. Des véhicules neufs volés, d’une marque connue, sont entrés en 2013 dans le royaume et ont été vendus à des particuliers avec des documents falsifiés.

Les sources du quotidien précisent que la gendarmerie royale a déjà pris contact avec plusieurs centres d’immatriculation afin de récupérer les dossiers de ces voitures et de voir s’ils permettent de remonter la filière de ce trafic.

Les mêmes sources indiquent que le seul centre d’immatriculation de Khémisset a reçu vingt-six demandes de la part de la gendarmerie. Dix-huit dossiers ont déjà été transmis tandis que huit autres sont à ce jour introuvables. C’est à Khémisset, mais aussi à Casablanca, qu’aurait été écoulée la plus grande partie de ces voitures volées.

Al Akhbar ajoute que les services de la gendarmerie ont déjà saisi une dizaine de ces véhicules, ce qui n’a logiquement pas plu à leurs propriétaires. En effet, le journal explique que certains de ces véhicules ont changé jusqu’à quatre fois de propriétaire depuis 2013, mais c'est le dernier en date qui est lésé. Cette situation aurait poussé plusieurs «victimes» à prendre un avocat pour défendre leurs intérêts devant la justice.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que ce genre d’affaires éclate. A plusieurs reprises, les services de sécurité ont mis la main sur des véhicules volés importés d’Europe et vendus au Maroc à des clients qui ne se doutaient de rien.

Source : http://fr.le360.ma

5 morts dans un accident de la route dans la province de Settat

publié le 25 oct. 2016 à 05:59 par Fan de la Gendarmerie Royale


Cinq personnes ont trouvé la mort et une autre a été grièvement blessée suite au renversement de leur véhicule mardi dans la région de Beni Meskine est, cercle d'El Brouj relevant de la province de Settat, a-t-on appris auprès des autorités locales.

Les autorités locales et les éléments de la gendarmerie royale et de la protection civile sont intervenus pour évacuer la personne blessée à l'hôpital provincial afin de recevoir les soins nécessaires, tandis que les dépouilles des victimes ont été transférées à la morgue, ajoute la même source.

Une enquête a été ouverte par les autorités compétentes pour déterminer les circonstances et les causes de l'accident.

Source : http://www.h24info.ma

Le nouveau-né kidnappé à l’Hôpital Harouchi retrouve sa famille

publié le 30 sept. 2016 à 06:21 par Fan de la Gendarmerie Royale


Le nouveau-né, ayant été enlevé, il y a une semaine de l'enceinte de l'hôpital Abderrahim Harouchi des enfants de Casablanca, a été retrouvé et rendu à ses parents, mercredi, dans un climat de joie et de satisfaction qui s'est emparé de dizaines de citoyens venus en masse pour célébrer ces retrouvailles.
La cérémonie d’accueil du nouveau-né a été marquée par la présence de Abdellatif Hamouchi, directeur général de la sûreté nationale, Khalid Safir, wali de la région Casablanca-Settat et Lahcen Mettar, procureur général près la Cour d’appel de Casablanca et des responsables du secteur de la santé.

A cette occasion, le procureur général a indiqué, qu’en application des Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, qui suivait de près l'affaire de l'enlèvement de ce nouveau-né, les services de sûreté compétents, la Gendarmerie Royale et les autorités locales, en collaboration avec le staff médical de l’hôpital, ont réussi, sous la supervision du Parquet, à retrouver, mercredi matin, le nouveau-né à proximité du siège d'une représentation diplomatique étrangère.
Il a également fait savoir que la kidnappeuse a renoncé à garder le nouveau-né en raison des grandes pressions exercées sur elle.

De leur côté, les parents du nouveau-né (Nabil.Z) et (Nissrine.B), après avoir récupéré leur bébé en présence du procureur général et de responsables sécuritaires et civils, ont exprimé leurs remerciements et leur gratitude à SM le Roi Mohammed VI, garant de la sécurité et de la quiétude des citoyens, ainsi qu'aux services compétents qui n'ont épargné aucun effort pour que leur nouveau-né, baptisé "Janat", leur soit restitué.

Auparavant, un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) avait indiqué que l’expertise génétique pratiquée sur le nouveau-né et les tests ADN ont révélé de manière certaine qu’il s’agit bien de la fille, dont les parents ont porté plainte pour enlèvement.
Les recherches se poursuivent encore pour l’interpellation de la personne accusée de cet enlèvement.

http://www.libe.ma

1-10 of 170