Chronique


Mesures de sécurité pour assurer le bon déroulement de la conférence sur le climat

publié le 11 nov. 2016 à 02:21 par Fan de la Gendarmerie Royale   [ mis à jour : 11 nov. 2016 à 02:22 ]


Trafic: la gendarmerie sur la piste de 130 véhicules 4x4 volés en Europe

publié le 3 nov. 2016 à 04:38 par Fan de la Gendarmerie Royale   [ mis à jour : 3 nov. 2016 à 04:40 ]


La brigade nationale de la gendarmerie royale a ouvert une enquête sur un trafic de véhicules volés en Europe et vendus comme neufs à Khémisset et Casablanca. Plusieurs dizaines de personnes se sont déjà vu saisir leurs voitures.

La brigade nationale de la gendarmerie royale est sur les traces de 130 véhicules de type 4x4 ou SUV, qui auraient été introduits au Maroc après avoir été volés en Europe. C’est en tout cas ce que rapporte Al Akhbar dans son édition du lundi 31 octobre. Le journal explique que cette brigade mène depuis plus de trois mois une enquête sur cette affaire de véhicules volés.

Au départ, c’est une correspondance d’Interpol qui a mis la puce à l’oreille de la gendarmerie royale. Des véhicules neufs volés, d’une marque connue, sont entrés en 2013 dans le royaume et ont été vendus à des particuliers avec des documents falsifiés.

Les sources du quotidien précisent que la gendarmerie royale a déjà pris contact avec plusieurs centres d’immatriculation afin de récupérer les dossiers de ces voitures et de voir s’ils permettent de remonter la filière de ce trafic.

Les mêmes sources indiquent que le seul centre d’immatriculation de Khémisset a reçu vingt-six demandes de la part de la gendarmerie. Dix-huit dossiers ont déjà été transmis tandis que huit autres sont à ce jour introuvables. C’est à Khémisset, mais aussi à Casablanca, qu’aurait été écoulée la plus grande partie de ces voitures volées.

Al Akhbar ajoute que les services de la gendarmerie ont déjà saisi une dizaine de ces véhicules, ce qui n’a logiquement pas plu à leurs propriétaires. En effet, le journal explique que certains de ces véhicules ont changé jusqu’à quatre fois de propriétaire depuis 2013, mais c'est le dernier en date qui est lésé. Cette situation aurait poussé plusieurs «victimes» à prendre un avocat pour défendre leurs intérêts devant la justice.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que ce genre d’affaires éclate. A plusieurs reprises, les services de sécurité ont mis la main sur des véhicules volés importés d’Europe et vendus au Maroc à des clients qui ne se doutaient de rien.

Source : http://fr.le360.ma

5 morts dans un accident de la route dans la province de Settat

publié le 25 oct. 2016 à 05:59 par Fan de la Gendarmerie Royale


Cinq personnes ont trouvé la mort et une autre a été grièvement blessée suite au renversement de leur véhicule mardi dans la région de Beni Meskine est, cercle d'El Brouj relevant de la province de Settat, a-t-on appris auprès des autorités locales.

Les autorités locales et les éléments de la gendarmerie royale et de la protection civile sont intervenus pour évacuer la personne blessée à l'hôpital provincial afin de recevoir les soins nécessaires, tandis que les dépouilles des victimes ont été transférées à la morgue, ajoute la même source.

Une enquête a été ouverte par les autorités compétentes pour déterminer les circonstances et les causes de l'accident.

Source : http://www.h24info.ma

Le nouveau-né kidnappé à l’Hôpital Harouchi retrouve sa famille

publié le 30 sept. 2016 à 06:21 par Fan de la Gendarmerie Royale


Le nouveau-né, ayant été enlevé, il y a une semaine de l'enceinte de l'hôpital Abderrahim Harouchi des enfants de Casablanca, a été retrouvé et rendu à ses parents, mercredi, dans un climat de joie et de satisfaction qui s'est emparé de dizaines de citoyens venus en masse pour célébrer ces retrouvailles.
La cérémonie d’accueil du nouveau-né a été marquée par la présence de Abdellatif Hamouchi, directeur général de la sûreté nationale, Khalid Safir, wali de la région Casablanca-Settat et Lahcen Mettar, procureur général près la Cour d’appel de Casablanca et des responsables du secteur de la santé.

A cette occasion, le procureur général a indiqué, qu’en application des Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, qui suivait de près l'affaire de l'enlèvement de ce nouveau-né, les services de sûreté compétents, la Gendarmerie Royale et les autorités locales, en collaboration avec le staff médical de l’hôpital, ont réussi, sous la supervision du Parquet, à retrouver, mercredi matin, le nouveau-né à proximité du siège d'une représentation diplomatique étrangère.
Il a également fait savoir que la kidnappeuse a renoncé à garder le nouveau-né en raison des grandes pressions exercées sur elle.

De leur côté, les parents du nouveau-né (Nabil.Z) et (Nissrine.B), après avoir récupéré leur bébé en présence du procureur général et de responsables sécuritaires et civils, ont exprimé leurs remerciements et leur gratitude à SM le Roi Mohammed VI, garant de la sécurité et de la quiétude des citoyens, ainsi qu'aux services compétents qui n'ont épargné aucun effort pour que leur nouveau-né, baptisé "Janat", leur soit restitué.

Auparavant, un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) avait indiqué que l’expertise génétique pratiquée sur le nouveau-né et les tests ADN ont révélé de manière certaine qu’il s’agit bien de la fille, dont les parents ont porté plainte pour enlèvement.
Les recherches se poursuivent encore pour l’interpellation de la personne accusée de cet enlèvement.

http://www.libe.ma

Dégradation des forêts : 39 infractions relevées en 2 jours !

publié le 23 août 2016 à 06:51 par Fan de la Gendarmerie Royale


Trente-neuf infractions ont été relevées, les 15 et 16 août, par la Gendarmerie royale dans le cadre des opérations de lutte contre les infractions relatives aux dégradations des forêts dans les régions de Kénitra, Khémisset, Khénifra, Essaouira et Tétouan.

Il s’agit notamment de 17 cas de pacage en jeunes forêts de moins de 6 ans, 11 cas de violation du domaine forestier et culture de kif, 3 cas de saisie de bois et destruction de charbonnières et 3 autres cas d’abattage d’arbres et fabrication illicite de charbon.

Dans le cadre de ses missions de police administrative, la Gendarmerie royale, procède depuis début juillet 2016, à travers le royaume, à des compagnes d’assainissement visant la prévention et la lutte contre les différentes formes de criminalité.

Source : http://lnt.ma

Tcharmil: la gendarmerie tire sur un malfrat

publié le 21 juil. 2016 à 02:37 par Fan de la Gendarmerie Royale   [ mis à jour : 21 juil. 2016 à 02:48 ]


Un malfrat a été blessé mortellement après une intervention de la Gendarmerie royale pour arrêter une bande de malfaiteurs à Lqliâ.

Les éléments de la Gendarmerie royale ont dû intervenir, vendredi, dans la municipalité de Lqliâ (préfecture d'Inezgane Ait Melloul), pour neutraliser une bande de malfaiteurs munis d'armes blanches qui barraient la route aux passants en vue de les délester de leurs biens et violentaient toute personne qui tentait de s'interposer ou de les pourchasser.

Selon des sources locales de la préfecture d'Inezgane Ait Melloul, les membres de cette bande sont entrés en confrontation avec des éléments de la Gendarmerie Royale, ce qui a contraint un gendarme à faire usage de son arme de service blessant l'un des malfrats d'une balle au niveau de la cuisse. Ce dernier a été évacué vers l'hôpital provincial où il est décédé, ajoute la même source.

Les recherches et investigations sont activement menées par les différents services de sécurité pour arrêter le reste des membres de la bande.

Source : http://www.h24info.ma

«Marhaba 2016»: Plus de 50.000 MRE ont regagné le Maroc via Tanger Med

publié le 1 juil. 2016 à 03:17 par Fan de la Gendarmerie Royale   [ mis à jour : 1 juil. 2016 à 03:17 ]



Quelque 50.426 Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont regagné le Maroc via le port Tanger Med passagers, depuis le début de l’opération Marhaba 2015, le 5 juin dernier, contre 57.352 durant la même période une année auparavant, soit une baisse de 12%, a indiqué, lundi, le directeur du port Tanger-Med Passagers, Hassan Abkari.

Ainsi, un total de 93.909 passagers ont transité via le port Tanger Med, dans les deux sens, du 5 au 26 juin, dont 73.766 de MRE, en régression de 15%, a confié à la MAP M. Abkari, notant que le nombre de véhicules et d’autocars ayant regagné le Maroc à travers ce port a atteint respectivement 21.758 voitures, dont 15.077 des MRE, et 356 autocars. Au cours de la même période, les mouvements vers la sortie au niveau du port Tanger Med ont concerné 32.890 passagers, dont 23.340 MRE, 13.163 véhicules, dont 7.622 des MRE, et 286 autocars.

Le responsable a assuré que l’opération «Marhaba 2016» se déroule dans de bonnes conditions, grâce aux efforts déployés par les différents services concernés pour réussir cette opération, dont la Fondation Mohammed V pour la solidarité, la Gendarmerie royale, la Direction générale de la sûreté nationale et l’Administration des douanes.

Source : http://aujourdhui.ma

Saisie de près de 15 tonnes de chira par la Gendarmerie royale d'Agadir à bord d'un camion frigorifique

publié le 3 juin 2016 à 06:33 par Fan de la Gendarmerie Royale   [ mis à jour : 3 juin 2016 à 06:34 ]


Les éléments de la Gendarmerie royale d'Agadir ont intercepté, vendredi, un camion semi-remorque frigorifique, en provenance du nord du Maroc et se dirigeant vers le Mali, transportant environ 15 tonnes de chira, dissimulées dans des sacs d'aliments de volaille.

Lors de cette opération, qui s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le trafic international de stupéfiants, trois trafiquants ont été interpellés et présentés à la justice et une somme de 39.000 DH a été également saisie. La marchandise, le moyen de transport et l'argent saisis ont été remis aux services compétents, alors que l'enquête est en cours sous la diligence du Parquet général d'Agadir pour le démantèlement du réseau.

Source : http://www.lemag.ma/Saisie-de-pres-de-15-tonnes-de-chira-par-la-Gendarmerie-royale-d-Agadir-a-bord-d-un-camion-frigorifique_a99589.html

Trafic de drogues: sur la piste d'un baron algérien

publié le 4 mai 2016 à 04:23 par Fan de la Gendarmerie Royale


La gendarmerie royale a publié un avis de recherche concernant un Algérien dénommé “Chibani” suspecté d’être le dirigeant d’une entreprise impliquée dans un trafic international de drogues.
Assabah, qui rapporte l’information dans son numéro de ce week-end des 23 et 24 avril, rappelle que deux barons de drogue, en lien avec cette structure, ont été arrêtés, il y a deux semaines dans les quartiers Maârif et Racine de Casablanca.
Selon le journal, les deux suspects ont été transférés au tribunal de première instance de Marrakech où ils ont subi un interrogatoire approfondi. Tous deux sont accusés de trafic international de drogues et tentative de corruption pour une somme d’un million de dirhams.
«De nouvelles informations révèlent l’implication d’autres membres dont des Espagnols», précise le journal. Selon des sources concordantes, la lettre d’un espagnol incarcéré depuis 2014 à la prison de Marrakech, a révélé des données inédites sur les opérations de trafic. Parmi elles, l’implication de hauts responsables.
Un autre complice, répondant au pseudonyme de “Chino”, a été arrêté lors d’une opération réalisée conjointement par la brigade nationale de la gendarmerie royale et le Centre judiciaire 2 Mars. «La lettre de l’Espagnol a également mis au grand jour la nature de la relation qui le lie au suspect», rapporte le journal. Elle a également mis la lumière sur ses relations avec de hauts responsables dans différents domaines.
Des sources concordantes du quotidien ont affirmé que le but de cette lettre était de faire pression sur les hauts responsables en question pour influencer le cours de l’enquête dans ce dossier.
Les mêmes sources ont assuré que les saisies opérées par les services de la gendarmerie se sont focalisées sur les téléphones portables des suspects, un ensemble d’appareils de marque Blueberry. «Les données du téléphone du suspect sont cryptées. Les autorités essayent pour le moment de trouver un moyen de les déchiffrer car elles peuvent mener à d’autres suspects», souligne le journal.
En attendant, souligne Assabah, les voitures, objets précieux et bijoux saisis au domicile de Chino sont tous enregistrés au nom de sa femme. Bien qu’elle soit simple hôtesse de l’air, ses comptes bancaires au Maroc et à l’étranger comptent plusieurs dizaines de millions de dirhams. Le doute plane sur l’origine de cette fortune, surtout que jusqu’en 2006, elle ne disposait que d’une modeste Fiat Uno.

Source : http://www.le360.ma

1-10 of 164