À l’heure de l’ultra-libéralisme et de l’urgence climatique, quel avenir donner à Marseille ? Christian Pellicani propose trois axes à la réflexion : l’eau, la mobilité et la culture.
Une gestion de l’eau en régie directe permettrait à la collectivité de conduire les politiques imposées par le réchauffement climatique : végétalisation des centres urbains, humidification des massifs, développement d’une agriculture de proximité, création de fontaines publiques. Christian Pellicani suggère la constitution d’un Parlement de l’eau.
Initiateur des batobus, il plaide pour le développement et la diversification des modes de déplacement propres à l’échelle de la Métropole.
En matière culturelle, il propose deux grands projets fédérateurs. L’un autour du passé grec de la plus ancienne ville de France ; l’autre avec la création d’un musée multipolaire de la mer de L’Estaque aux Calanques.

Christian Pellicani est conseiller d’arrondissement du premier secteur de Marseille et élu métropolitain. Il est président national du Mouvement national de lutte pour l’environnement (MNLE Réseau Homme & Nature).











Spécifications
Prix : 12 euros TTC
144 pages + 16 pages couleurs
Impression : noir
Façonnage : broché
Format : 140 x 205 mm
ISBN : 978-2-356981-19-6