Compétence D3.4 Exploiter des données dans des feuilles de calcul

Texte officiel

  • Le traitement d'un ensemble de données brutes et éventuellement volumineuses permet de construire de l'information, de l'analyser et de la présenter.
  • L'usager organise des données dans un classeur et les exploite dans un but d’analyse statistique simple, de calculs et de graphiques exploitables dans d'autres documents.

Savoirs

  • Connaître la distinction entre contenu et format d'une cellule.
  • Connaître la notion de référence relative, absolue et mixte.
  • Connaître les notions de logique de base : et, ou, () et conditions.
  • Connaître la notion de série de données.

Aptitudes

  • Organiser des données.
  • Mettre en forme des données.
  • Produire des calculs.
  • Analyser des données.

Texte officieux

Connaissances

  • Un tableur permet de créer des classeurs, qui sont constitués de feuilles de calcul, qui se décomposent en cellules.
  • Une cellule possède :
    • Un contenu :
      • Une donnée :
        • Un texte, aligné à gauche par défaut.
        • Un nombre, aligné à droite par défaut ; en particulier, les dates sont des nombres.
      • Une formule :
        • Elle commence par le signe = et peut contenir :
          • Des opérations, entourés de leurs arguments : +, -, *, /.
          • Des fonctions suivies (le cas échéant ; en effet, certaines fonctions n'ont pas d'argument, comme la fonction qui renvoie un nombre aléatoire) de leurs arguments entourés de parenthèses et séparés par des points-virgules : fonction somme, moyenne, arrondi, fonction si...
        • Les arguments des opérations et des fonctions peuvent être :
    • Une valeur réelle :
      • C'est un texte ou un nombre.
      • C'est la donnée que la cellule contient contient ou bien le résultat de la formule qu'elle contient.
      • Elle est mise à jour en temps réel par le tableur.
    • Un format d'affichage :
      • C'est la façon dont elle affiche sa valeur (nombre de décimale, formats de date et heure...).
    • Une valeur affichée :
      • Elle résulte de l'application du format d'affichage à la valeur réelle de la cellule.
      • A ce sujet, il ne faut pas confondre la fonction arrondi que l'on peut ajouter au contenu d'une cellule et le format d'affichage arrondi que l'on peut affecter à une cellule : la valeur affichée peut être la même dans les deux cas mais dans le premier cas le contenu de la cellule et sa valeur réelle sont modifiés alors que dans le second le contenu et la valeur réelle sont conservés et il n'y a que le format d'affichage et la valeur affichée qui sont modifiés.
  • Les données contenues dans une feuille de calcul peuvent être organisées sous la forme d'une :
    • Table à deux entrées :
      • La première ligne et la première colonne contiennent les entêtes.
      • Les données sont situées sur les lignes et les colonnes suivantes.
      • Chaque donnée est alors caractérisé par l'entête de la colonne et l'entête de la ligne sur lesquelles elle se trouve.
      • Les calculs sont réalisés manuellement à l'aide de formules.
      • Ce type d'organisation est adapté au traitement ponctuel de faibles quantité de données.
    • Table de données :
      • La première ligne contient les entêtes.
      • Les lignes suivantes contiennent les données et sont appelées des enregistrements.
      • Toutes les données d'un même type sont alors placées sur une même colonne.
      • Chaque donnée est caractérisée par les données situées sur la même ligne.
      • Les manipulations sont facilitées par les fonctions de tri et de filtrage.
      • Les calculs peuvent être réalisés automatiquement à l'aide d'un tableau croisé dynamique ; voici quelques tutoriels susceptible de vous aider à maîtriser les tableaux croisés dynamiques dans Google Drive (le principe et la procédure sont analogues dans les autres tableurs) :
        • https://youtu.be/_ch3MABQLbQ (dans votre cas, il est inutile de créer une copie de votre tableau, comme cela est montré au début de la vidéo).
        • https://youtu.be/P3NwWGP9yLU (dans cette vidéo, vous trouverez également la création de menus et de graphiques, que vous pouvez aborder avec profit dans votre travail).
      • Ce type d'organisation est adaptée au traitement de grandes quantités de données sur de longues périodes.
  • Pour résumer des données numériques on peut utiliser :
    • Les fonctions moyenne et écart-type qui indique le positionnement global et la dispersion d'une série de données.
    • Un graphique qui représente sous la forme d'une image l'ensemble des données ; on distingue :
      • Les graphiques qui représentent une seule série de données numériques : secteurs, colonnes, barres...
      • Les graphiques qui représentent les variations conjointes de deux séries de données numériques : nuages de points, courbes...

Activités