C2i niveau 1 - 2017

  • Le texte suivant est extrait du document d’accompagnement pour la mise en place du C2i niveau 1, Mission Numérique pour l'Enseignement Supérieur (MINES - DGESIP), Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, 06.2012, http://www.c2i.education.fr/IMG/pdf/DocAccompagnement-C2i1.pdf, consulté le 17.01.2014.
  • Il est désormais nécessaire de faire évoluer les dispositifs d’évaluation pour qu’ils s’appuient sur des activités en contexte par opposition aux activités pratiques terminales.
  • Par activité en contexte, on entend que l’activité prend place dans une situation réelle d’usage du numérique, plutôt qu’une situation d’évaluation terminale où les travaux sont réalisés en temps limité avec pour seul objectif de vérifier l’aspect manipulatoire sous-jacent aux compétences visées.
  • ... le certificat C2i niveau 1 se situe à la frontière des niveaux 5 et 6 du Cadre européen des certifications, correspondant au cycle court de l’enseignement supérieur, et peut être obtenu jusqu’à l’issue du premier cycle universitaire.
  • Le niveau 5 suppose que le candidat est placé dans des situations imprévisibles et qu’il fait preuve d’autonomie et d’initiative pour atteindre le but qui lui est fixé.
  • Il faut donc veiller à laisser au candidat l’initiative de mobiliser les aptitudes et les savoirs utiles, compte tenu de l’objectif à atteindre et de la situation dans laquelle il se trouve.
  • ... la validation des compétences repose sur un dossier numérique de compétences constitué par le candidat.
  • L’équipe pédagogique peut guider les candidats dans la constitution de ce dossier, afin que ce dernier permette de valider l’ensemble des compétences du référentiel.
  • L’équipe peut notamment présenter les compétences à acquérir en illustrant son propos par des situations concrètes, dans lesquelles l’étudiant mobilisera les compétences visées, et proposer des activités qui permettent effectivement de le faire.
  • Les productions d’un candidat qui prennent la forme de documents numériques peuvent être rassemblées dans son dossier numérique de compétences.
  • Lorsque la preuve de la maîtrise d’une compétence réside dans les traces d’usage d’outils, l’équipe pédagogique peut s’assurer un accès à ces traces ou demander au candidat une production qui retranscrit et commente le vécu associé à ces usages.

Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif

Domaine D2 : Etre responsable à l'ère du numérique

Domaine D3 : Produire, traiter, exploiter et diffuser des documents numériques

Domaine D4 : Organiser la recherche d'informations à l'ère du numérique

Domaine D5 : Travailler en réseau, communiquer et collaborer