Prière, livres conseillés et Liturgie



« Toi, quand tu veux prier, entre dans ta chambre.
Ferme la porte et prie ton Père qui es là, dans cet endroit secret; et ton Père qui voit dans le secret, te le rendra. »
Matthieu 6.6

La prière, c’est une aventure étonnante

Qui te fait quitter le port douillet de certaines certitudes

Pour te lancer sur l’océan infini de l’amour de Dieu.

Il t’appartient de hisser la voile,

De larguer les amarres, de lever l’ancre,

De te mettre à la barre,

De t’exposer au vent sur les profondes eaux….

Le vent ? C’est le souffle de Dieu.

Sans lui, tu n’avanceras pas ;

C’est lui qui t’enveloppe et te prend ;

C’est lui qui t’enlace et qui t’expose;

C’est lui qui t’entraîne loin du port et qui t’isole….

Mais n’aie pas peur !

Il est maître du vent, des courants et des flots ;

L’océan repose en lui.

Et puis quand tu découvriras que ta fragile embarcation

N’a laissé derrière elle aucune trace pour retourner au port,

Il te sera aussi donné de découvrir, émerveillé,

Une main amie tenant la barre avec toi…

Alors tu iras jusqu’au bout…

Mais, va, le vent se lève….

Daniel Bourguet
----------------------------------------------------------------------------------------------------

Devant toi,  mon  Dieu, me voici.

J’ai quitté l’agitation du monde pour goûter près de toi le repos.

Je me sens accueillie car dans mon endroit secret,

tu me précèdes, et déjà, tu m’attends.

Tu parles à mon cœur et je t’écoute…

Tu rassembles les morceaux du puzzle éparpillés de ma vie,

pour les ajuster avec soin.

Tu me redonnes de l’altitude,

de la distance par rapport à mes soucis.

Tu oxygènes mon âme, et tu m’orientes vers l’essentiel.

Ta présence me reconstruit

et ton silence aimant m’apaise et me régénère.

Mon Dieu, mon Père,  je te loue,

car tu es pardon sur mes erreurs,

guérison sur mes écorchures,

force dans mes découragements,

réponse dans mes doutes et mes questions,

patience dans mon effervescence et mes piétinements.

O Mon Dieu, mon Père,

c’est avec reconnaissance que ma vie s’expose à la tienne.

Merci pour cette halte

où dans ta tendresse tu me réconfortes,

tu me soutiens, me restaures et m’envoies.

Père, loué sois-tu !

Claude Caux-Berthoud - "Prier le temps d'une pause" aux éditions Olivétan.

----------------------------------------------------------------------------------------------

« Rassasie-nous de ton amour au matin,

et nous vivrons tout le jour, dans la joie et la louange.»

(Psaume 90.14)

 

Au matin, une prière : 

    Père, ma vie pour toi

    Dans ton seul amour.

Au milieu du jour, une prière :

Unie à mes frères et sœurs, Père

Que frémisse en ce monde ta joie.

Quand vient le soir, une prière :

Me voici, Père

Avec le poids du labeur

Et son fruit caché pour ta louange.

Grâces te soient rendues, Père

Toi qui rassasies mon jour

Et me donnes le repos.

 

« Trois fois par jour, il se mettait à genoux ;

Il priait et louait son Dieu. »

(Daniel 6.11)

Claude Caux-Berthoud - "Prier le temps d'une offrande" aux Editions Olivétan

*************************************************


Quatre livres pour la prière et la méditation


   

A paraître en 2021 : L'humble divinité de 
Jésus dans l'évangile de Marc Tome 2                                                 NOUVEAUTÉ ci-dessous


********************************************************************


Cercle liturgique, interprétation du pasteur Pierre Blanzat des différents temps prévus par Théodore Monod dans son ouvrage :

"Livre de prière".



Le GPS du Veilleur

À force de regarder cette carte, un nom, ce titre s’est imposé à moi. J’y vois trois éléments, trois axes :

1) Un chemin, un mouvement

2) Des balises de temps

3) Des lieux, des contenus

Et le tout comme une roue autour d’un axe central, un axe pas représenté, invisible, silencieux mais autour duquel tout s’agence, tourne et se déploie : Dieu trois fois saint, Père, Fils et Saint-Esprit. Autour de cet axe, se déploie le temps. Les trois temps de chaque journée, les temps forts de chaque semaine (les trois rayons : prière quotidienne, hommage du vendredi, culte dominical), les sept temps liturgiques (Avent, Noël, Carême, Passion, Pâques, Pentecôte, Eglise), articulés aux douze mois de l’année civile. Mais aussi, au niveau du contenu, le temps est là : passé, présent, futur (il a souffert, il vit, il règnera) Et dans le dernier cercle, comme pour mieux envelopper le tout, des maximes atemporelles, pour guider la marche (« être avant de faire »). Le temps, décliné à tous les temps !

L’éternité qui s’inscrit au quotidien, le temps de Dieu qui vient habiter et transfigurer notre temps humain.

Ce qui m’a frappée, entre autres, ce sont les rayons invisibles de cette roue qui mettent en lien et en correspondance un mois avec un autre (avril-octobre ; mai-novembre ; juin-décembre). Ainsi cela donne:

Passé : « il a souffert » avec « le pardon du père »

Présent : « il vit » avec « le présent transfiguré »

Avenir : « il règnera » avec « l’avenir conquis »

De même (janvier avec juillet, etc) qui forme les couples suivants :

« Veiller » dans la « joie »

« Prier » dans la « simplicité »

« Penser » tout à partir de la « miséricorde »

On peut entrer n’importe où et cheminer, et découvrir des liens, de nouveaux chemins… c’est vraiment pour moi le GPS du veilleur…Bonne route !

 

Pasteure Nicole Bonnet