Nos montages‎ > ‎

Sherman M4a1 76mm Italeri remise à niveau


    Même avec de vieilles maquettes de la marque Italeri on peut obtenir quelque chose de qualité. C'est l'objectif que je me lance avec le montage d'un sherman M4A1 76 mm de cette marque. Grace à la boite à rabbiot bien fournie en pièces de sherman, une tourelle en résine achetée d'occasion et un peu de bricolage, nous allons découvrir comment faire de ce vieux kit un sherman de 76mm en version polonaise:






La suite de la mise à jour s'effectue avec le collage des différents petits éléments : trappes, joncs de garde-boues, lot de bord etc:







Les prochaines étapes seront le train de roulement et l'adjonction de patins de chenilles sur le blindage comme sur les photos d'époque ci-dessous:



    Le point un peu délicat de ce genre de maquettes anciennes est le train de roulement. Aussi bien chez Tamiya et Italeri, je les trouve un peu maigres au niveau du détail. De plus je cherchais à faire un train VSS Late donc avec des roues pleines et les galets porteurs surélevés. N'ayant pas tout ce qu'il faut sous la main j'ai du improvisé et faire mes boogies à partir de pièces de provenance diverses et un peu de scrach.

Le détail en image:









Voilà la suite avec les patins de chenilles en guise de surblindage. Cela fait volontairement surchargé mais je me suis inspiré de plusieurs photos d'époque. Il restera à faire du barda.

Les figurines sont des Bronco et sont vraiment très belles et détaillées.








Voici la peinture de base de celui-ci en sachant que la teinte va énormément changer après patine:







Je vous ai épargné les différentes étapes de patine car finalement ça revient toujours un peu au même. Je fais toujours un peu pareil.
Le vert choisi est volontairement proche de celui des sherman américain car les m4a1 76mm livrés aux Polonais et Anglais l'ont été directement par les états-Unis sans passer des mois dans les ateliers britanniques. La couleur est donc restée celle utilisée par les américains.

Place aux photos sans flash sur un petit dio provisoire:















  Par Salix
Comments