Français au collège
Updated Sep 3, 2013, 1:01 AM
Site contenant les documents, leçons et exercices utiles aux élèves de collège
Use template

Propriétaires du site

  • Ludovic Marty

Navigation

Ecrire un texte romantique

 

Écrire un récit romantique

 
 

1 * Utiliser les adjectifs qualificatifs pour préciser un texte

 

Récrivez le texte suivant en ajoutant, pour chaque nom souligné, un adjectif épithète liée ou apposé (épithète détachée).

 

Le propriétaire de la maison se nomme Heathcliff. C'est un homme étrange qui ressemble à sa maison. Ses vêtements ont pris la couleur des murs. Ses mains ressemblent aux ferrures des portes.

 

2 * Exprimer le temps pour enrichir un texte

 

Récrivez le texte suivant en transformant les indications de temps soulignées en propositions subordonnées circonstancielles de temps.

 

Hier, je suis allé à Hurlevent pour voir si Heath­cliff était là. On m'a dit qu'il était parti le matin, et qu'on ne savait pas s'il rentrerait avant le soir. Cet homme est invisible, pendant mes visites.

 

3 * Exprimer la cause et la conséquence pour compléter des phrases

 

Écrivez les propositions subordonnées circonstancielles de cause ou de conséquence qui conviennent (plusieurs solutions sont possibles) pour compléter ces phrases.

 

a. Je suis restée frappée de stupeur...

b. Son cœur battait la chamade...

c. Elle rougit imperceptiblement…

d. Il se mit à trembler et sa voix se fit mal assurée…

e. Je restai muet d’étonnement…

 

4 * Exprimer le but pour développer un texte

 

Réécrivez le texte ci-dessous en ajoutant des propositions subordonnées circonstancielles de but à la suite de chaque mot souligné.

 

J'ai décidé de partir. Ici, le pays est trop pauvre et les gens ne m'ont jamais accepté, en particulier cet homme dont Catherine est amoureuse. Mais je reviendrai. Catherine verra bien qui est le plus fort ! Il faudra que je fasse beaucoup d'efforts, mais je sais que rien ne me résistera.

 

 

 

5 * Ecrire à partir de thèmes romantiques

 

A.   Une rencontre passionnée

 

Nadia et Tony se revoient après s'être perdus de vue pendant une quinzaine d'années.

 

Consignes: Racontez cette rencontre, en une vingtaine de lignes et en employant les temps du récit (imparfait et passé simple). Vous inclurez un dialogue bref dans le récit.

 

B.   Un endroit lugubre

 

Vous vous êtes rendu(e) dans une maison triste, isolée, lugubre.

 

Consignes: Faites, en une vingtaine de lignes et à l’imparfait, la description de cette maison et de ses alentours, en ayant soin de rendre compte de l'atmosphère qui s'en dégageait.

 

C.   Le vent

 

Vous avez observé un phénomène météorologique exceptionnel, caractérisé par un vent très violent.

 

Consignes: En une vingtaine de lignes, vous décrirez les effets de ce vent sur le paysage et vous préciserez les sentiments que vous avez éprouvés (peur, exaltation, surprise...).

 

 
ÉCRIRE À PARTIR DE TEXTES DE CONSTANT, DE NERVAL

 

6 ** Inventez la suite de cette lettre envoyée par un jeune homme, Adolphe, à la femme dont il est amoureux, Ellénore.

 

Consignes : Vous rédigerez une vingtaine de lignes à la première personne du singulier, en employant le champ lexical de la passion. Vous consacrerez un paragraphe à l'évocation de la nature comme refuge.

 

« Ellénore, lui écrivais-je un jour, vous ne savez pas tout ce que je souffre. Près de vous, loin de vous, je suis également malheureux. Pendant les heures qui nous séparent, j'erre au hasard, courbé sous le fardeau d'une existence que je ne sais comment supporter. La société m'importune[1], la solitude m'accable. Ces indifférents qui m'observent, qui ne connaissent rien de ce qui m'occupe, qui me regardent avec une curiosité sans intérêt, avec un étonnement sans pitié, ces hommes qui osent me parler d'autre chose que de vous, portant dans mon cœur une douleur mortelle. »

  

                        Benjamin Constant, Adolphe, 1806.

 

6 * * Compléter un récit

 

Rédigez le passage manquant de ce récit. Vous raconterez la première rencontre entre le narrateur et Aurélia.

 

Consignes: Votre texte fera une vingtaine de lignes. Vous conserverez les personnages, respecterez les éléments donnés par le texte et emploierez les temps du récit. Vous utiliserez le vocabulaire de la passion.

 

        Une dame que j'avais aimée longtemps et que j'appellerai du nom d'Aurélia, était perdue pour moi. Peu importent les circonstances de cet événement qui devait avoir une si grande influence sur ma vie. Chacun peut chercher dans ses souvenirs l'émotion la plus navrante, le coup le plus terrible frappé sur l'âme par le destin ; il faut alors se résoudre à mourir ou à vivre : - je dirai plus tard pourquoi je n'ai pas choisi la mort.

[...]

De sorte qu'un jour me trouvant dans une société dont elle faisait partie, je la vis venir à moi et me tendre la main. Comment interpréter cette démarche

et le regard profond et triste dont elle accompagna son salut ? J'y crus voir le pardon du passé.

                       Gérard de Nerval, Aurélia, 1855.

 

 

 

7 ** Ecrire à partir d’un tableau

 

Observez attentivement ce tableau, puis inventez un récit de cette scène.

 

Vous utiliserez les temps du récit (imparfait, passé simple) et vous pourrez insérer des dialogues.

 

 

 

Charles Edouard Crespy Le Prince (1784-vers 1850), Julie et Saint-Preux sur le lac Léman, 1824, (Brême Allemagne).



[1] M’importune : m’ennuie

Comments