LA RUE AUGUSTE COMTE

(coté OUTREAU)

Une rue compléte de commerces !

Les rues adjacentes:  rue de la Concorde, et la cité République...


retour à la page d'accueil

Faites appel à vos souvenirs, car les miens sont un peu effacés...Je peux me tromper !  Dans cette rue, il y avait un boucher, la boutique Phildar, un marchand de jouets... et puis d'autres, mais pour l'instant, je coince... J'attends vos réponses... : envoyer un mail au webmaster 

Photo 10 - Angle Rue Auguste Comte et Bd de la Liberté, on aperçoit la Boucherie Chevaline "Mézergue", une alimentation "Tillet", une graineterie, un cordonnier, un magasin d'articles de pêche et ... Dans cette cité, il avait également un coiffeur nommé Raoul, ou "Grécourt"... on recherche exactement sa position ...(envoyer un mail)

 Photo 11 - Rue Auguste Comte en regardant vers le Bd de la Liberté

  Photo 12 - Rue de la Concorde

Photo 13 - Rue de la Concorde, de plus prés, on aperçoit au premier plan la  Boucherie Chevaline Mezergue,une alimentation, une graineterie, un cordonnier et ?

 

 Photo 14 - Rue Auguste Comte, vue du Bd de la Liberté, quels commerces ? A vous de me le dire ! Il y a Phildar dans le fond, un café à l'angle à l'enseigne SPAR, et un cordonnier.

(Là où il y a la dame devant la vitrine) (envoyer un mail) 

(voir 1 réponse ci dessous)

 Réponse de Monsieur Daniel Magnier (27/07/2007):

"Si je me restitue bien, la coiffeur Raoul devait être à l’emplacement du «  stand » (c’est ainsi que l’on appelait ces bâtiments de commerce à l’époque) qui est démoli, juste à coté de la dame devant la vitrine. Son atelier de coiffure était rue Auguste Comte..

Le magasin « chez Tillet » était le premier des stands » en montant la rue, bordée de ½ lune qui séparait Outreau du Portel. Après Tillet, il y avait un autre magasin ou café ? dont les propriétaires s’appelaient Stenves et dont le fils était un garçon qui s’appelait Gérard. Ils avaient une pie qui nous faisait bien rire à l’époque (dans les années 50- 57) car elle venait rechercher Gérard lorsqu’il fallait qu’il rentre à la maison.

Un ou 2 magasins après la boucherie chevaline Mezergue (qui avait du très bon saucisson de cheval) il y avait une droguerie dont je ne me souviens plus du nom, mais ou on trouvait de tout. Un petit « Bridenne » à cette époque.

L’ancien presbitaire était à l’emplacement actuel de la trésorerie d’ Outreau, un mur du bâtiment donnait sur la rue Auguste Comte et l’entrée était dans la rue du super marché actuel (qui était un cinéma à l’époque, qui n’a pas duré longtemps)

A l’époque, de 1949 à 1966, j’habitais cité de la gare au Portel, travée 27 N° 1 rue du général San Martin"

Témoignage de Micheline (aout 2009):

J'ai consulté le site et à ce sujet voici quelques renseignements supplémentaires concernant les stands.
      Après la boucherie Mézergues, Arthur Vasseur ( alimentation), Lacour (droguerie cadeaux), café graineterie, Mr Coffre (cordonnier)
     De l'autre côté, Gambart(alimentation boucherie) Baheux(electromenager) Beaude (droguerie articles de pêche parfums) Fouquet (lingerie linge de maison) et le café à l'angle "Le point du jour" fermé dans les années 50.  
(L'orthographe des noms est sommaire...)

On recherche ...Si je voyais apparaître sur l'écran l'ancienne école maternelle située rue de la concorde à Outreau ainsi que le groupe 71 n°1 j'en serais ravie !!  (envoyer mail svp !) 

Photo 203 - Alimentation Arthur VASSEUR, tenue par les époux Albert et Marie-Antoinette LECLERCQ en 1957
(photo envoyée par leur fille Marie France Leclercq)



Témoignage de Marie France Leclercq (Juillet 2010):

Albert et Marie-Antoinette LECLERCQ

En 1957, mes parents ont tenu la gérance d'alimentation "Arthur Vasseur" rue de La Paix ; j'ai souvenir d'un voisinage très modeste, pour ne pas dire pauvre. Je me souviens pourtant que nous étions heureux...

Nous avions un petit voisin nommé Schoutteten (pardon pour l'orthographe...) qui venait jouer avec nous;

Mes parents avaient bon cœur, et faisaient crédit; ce fut leur perte!

Nous avons dû quitter la gérance et avons été relogés dans un baraquement (pas loin, d'ailleurs), route du Portel.

Nous étions 5 enfants, mon père a trouvé du travail comme magasinier à Boulogne (il allait avec un vélo que mon grand-père lui avait prêté)...

J'ai en mémoire l'eau à la pompe, les courses "à crédit" notées sur un carnet à l'épicerie dans le baraquement du bout, les toilettes "à la turc" qui me faisaient peur, la chaleur humaine...Si j'ai d'autres souvenirs, je n'hésiterai pas...

Je vous joins une photo de mes parents sur le pas de la porte du commerce. 

Mes parents nous ont quittés depuis longtemps, déjà ! C'est en leur hommage; ils ont eu tant de courage !!

Photo 15 - Quelques demi Lunes proches de la Rue Auguste Comte

                                                            Photo 16 - Le Café Billard: O 20 100 O ! Lorsque j'étais jeune, je ne comprenais pas ce subtil jeu de mots ! mais avec l'age, j'ai enfin compris :      AU VIN SANS EAU !! A coté, il y avait, une Boucherie Charcuterie Alimentation "Varlet" , et un coiffeur pour hommes, un coiffeur pour dames...

photo  17 - vue du 20 100 0, d'un autre angle...

photo  18 - Le voici, une fois reconstruit, le 20 100 0, et la Boucherie Mezergue, sur le Bd de la Liberté, avant la plantation des arbres.
 

photo  19 - Rue Auguste Comte, on aperçoit le magasin de luminaires LACOUR et à coté une salle de catéchisme, un ancien presbitère ? ( à confirmer, je ne suis pas sur)

photo  20 - Les dernières demi lunes de la future cité République

  photo  21 -  Une vue de la rue de la Paix

 D'autres photos suivront, envoyez les moi ! Mettez vos commentaires, le nom de la rue, des commerçants,  des anecdoctes... Si vous avez des informations, ou si vous avez constaté des erreurs sur les commentaires des photos de ce site, n'hésitez pas, faites en part !