La Cité des CHEMINOTS située à proximité du stade de football à OUTREAU, la rue principale etant la rue Arthur Gosselet. D'un coté de cette rue subsiste toujours des maisons qui étaient présentes en face des préfabriqués.

Une différence est à noter entre les préfabriqués du Portel et ceux de la cité des Cheminots: la toiture. Au Portel, les toitures des UK 100 (nom américain des préfabriqués) étaient en bitume et entretenu par le service du M.R.U (Ministère de la Recontruction et de l'Urbanisme). A Outreau, à la cité des Cheminots, les préfabriqués étaient la propriété de la SNCF, qui les entretenaient assidument. Des fuites apparaissant régulièrement dans ces toitures, la SNCF les a fait recouvrir d'une "surtoiture" en fibrociment, et par la même occasion, toutes les peintures des préfabriqués ont été refaites. Si les souvenirs de Gérard Cojez sont bons, ces travaux ont eu lieu en 1958-59. Il s'agit donc bien d'un rajout par rapport à l'origine et on peut constater sur les photos cio dessous les 2 toitures sur le même préfabriqué. Vous pouvez envoyer vos témoignages sur la Cité des Cheminots au mail ci aprés: fortdelheurt@gmail.com

Monsieur GERARD COJEZ a gentiment offert la plupart des photos de cette page, ce sont des souvenirs de familles. Il participe ainsi à l'effort de mémoire pour que cette cité trés fleurie, aux préfabriqués bien arrangés, trés connue des Outrelois, puisse rester dans les mémoires. Si quelqu'un souhaite contacter M. Gérard Cojez, il peut m'adresser un mail à l'adresse ci dessus, je le mettrai en relation.

Photo 124 - La rue Arthur Gosselet

 Photo 125 - La famille de M. Gérard Cojez devant le préfabriqué. On reconnait sur l'arrière les maisons de cheminots qui existent toujours


Photo 126 - Mignonnes communiantes devant la porte de la cuisine

  Photo 127 - Petits jeunes hommes en herbe

Photo 128 - Petite fille au jardin, la fenêtre de droite entrouverte donne sur une des chambres, la fenêtre de gauche sans rideau donne sur les toilettes du préfabriqué.

Photo 129- Coté cuisine, derrière les deux personnages, on aperçoit la porte du placard de la cuisine qui servait souvent de garde manger.

Photo 130 - Dans les années 60, les hivers étaient un peu plus rigoureux que maintenant (pas encore de soi disant réchauffement climatique). Dans les maisons où il avait des enfants, il y avait forcement un bonhomme de neige dans le jardin !

Photo 131 - Souvent, à Noël, la neige était présente...Et les enfants la regardait tomber derrière les carreaux, avant d'aller y jouer, comme sur la photo !

 Photo 132 - Les préfabriqués étaient assez difficiles à chauffer avec de la neige, le matin, si le feu à charbon ou au mazout s'était éteint, les carreaux se recouvraient d'une couche de givre qui avait des formes superbes, c'était un plaisir de pousser le rideau de la chambre pour les admirer. Mais la température des chambres était en rapport et on ne tardait pas longtemps en pyjama au lever...On se dépêchait de s'habiller pour aller jouer à la neige, en prenant soin de bien mettre sa cagoule pour ne pas prendre froid  !

 Photo 133 - Jardins fleuris et baraquements entretenus, elle était jolie la cité des Cheminots...

Photo 134 - On aimait prendre des photos au jardin, ceux ci étaient souvent partagés avec une partie potager et une partie fleurs comme on le voit bien sur la photo ci dessous

 Photo 135 - Photo de famille

Photo 136 - Vers les années 1990, toujours entretenu.

Photo 137 - Tiens une LADA rouge ! On en voit plus de nos jours...

Photo 138 - Et puis ce fut la fin, la démolition, il fallait se résigner à quitter ce baraquement, témoin de tant de bonheur...

Photo 139- Les préfabriqués, en attendant la pelleteuse, étaient souvent démolis par des personnes qui récupéraient le bois pour se chauffer. On aperçoit la partie en briques, le conduit de cheminée qui accueillait d'un coté le feu à charbon, ou à mazout pour la salle à manger, et de l'autre la cuisinière à charbon pour la cuisine.

Photo 140- Celui de M. Cojez fut démoli au début de l'année 1992, il fût probablement l'un des derniers de la cité et même quasiment de toute l'agglomération boulonnaise.