Historique du Fort de l'Heurt


Fort de l'Heurt Home Page  

L'Association ASFHPP, qu'est ce qu'elle fait ? 

Le projet de M. Prost, Architecte Spécialiste des forts en Mer 

Les visites guidées gratuites de l'été 2006 

Le Fort par tous les temps... 

Les liens selectionnés pour vous ! 

Comment nous contacter ? 

Comment adhérer à l'ASFHPP ? 

 Mais où donc est situé le Fort de l'Heurt ?

 

 

Le Fort de l'Heurt fut élevé par ordre de Bonaparte sur des vestiges de l'ancien promontoire Icius du géographe Ptolémée après la rupture du Traité d'Amiens par les Anglais en Mai 1803. Cette masse de rochers qui autrefois formait un îlot allant jusqu'à Equihen portait, d'après une ancienne carte anglaise, le nom d'Heustrière. Ce nom serait devenu par contraction Heustre puis Heurt.


Les travaux d'implantation, dirigés par le Capitaine du Génie Gouville, commencèrent le 24 mai 1803. Les plans furent signés par le Directeur des fortifications Guillaume Dode de la Brunerie qui devint Maréchal sous Louis Philippe.

Après bien des dommages dues aux tempêtes et aux attaques incessantes des Anglais, le fort fut enfin opérationnel le 16 juillet 1804. Il avait pour but de protéger par le sud le mouillage de la flottille du Camp de Boulogne et avait un jumeau qui se trouvait à la pointe de la crèche.

L'enveloppe extérieure était faite avec des pierres de taille provenant des carrières d'Ainghem et de Wimille d'une dimension de 1,90m X 1,30 X 0,40m. Les contreforts et noyaux qui restent sont en maçonnerie de moellons liés avec un mortier de ciment ou de chaux.

On accédait à l'intérieur du fort par une porte à l'aide d'une echelle, puis à la plateforme supérieure par un escalier circulaire qui se trouvait dans la tour.

La terrasse s'élevait à 41 pieds (13,50 m) au-dessus des rochers et couvrait 175 m2; elle formait un demi-cercle d'un développement de 150 m autour duquel étaient alignés, derriere un parapet, 12 canons de 36 et 4 obusiers à grande portée de 6". Au centre de la plateforme se trouvaient 3 mortiers de 12". Le fort devint opérationnel le 16 juillet 1804.

 

Pendant la deuxième guerre mondiale, les allemands y coulèrent une dalle de béton afin d'y installer une batterie de DCA ; ce qui aura pour effet de consolider l'ensemble des ruines du bastion et de le préserver jusqu'à nos jours. Toutefois une grosse tempête en novembre 1998 a provoqué la chute d'une partie de l'ouvrage.

Depuis cette année, aprés 30 annnées, en 2007,                ("naissance" en 1977) notre association se bat jusqu'aux plus hauts niveaux de l'Etat pour sa sauvegarde. Un projet de consolidation est actuellement déposé aux FEDER (Fonds Européens). Celui ci s'y trouve depuis plusieurs années. Si le FEDER débloque 30 à 50% du projet, c'est gagné car les autres institutions suivront tels que la Municipalité, la communauté d'Agglomération, le departement, la région, la DIREN, Le souvenir Napoléonien, la fondation Napoléon, etc...et bien sur, notre asociation à hauteur minimun de 1% du projet, nous nous y sommes engagés et avons quelques fonds en réserve !

En Aout 2007,  

Nous n'attendons plus que le feu Vert de l'EUROPE !!!