Le projet de M. Prost, Architecte Spécialiste des forts en Mer


SOMMAIRE : fortdelheurt's Home Page

 

Etude préalable à la restauration 

du fort de l'Heurt réalisée par 

l’architecte Philippe Prost en octobre 2000                                                                                                                                    

 Le Fort de l’Heurt est soumis à différents facteurs significatifs de détérioration 

• L'érosion marine (alternance des marées, ... ), phénomène naturel, à l'origine de la dégradation de la maçonnerie du fort napoléonien. 

• l'oxydation des aciers du béton, à l'origine de la dégradation aujourd'hui rapide de la plate-forme (depuis 1996, en effet, d'importants blocs de béton sont tombés de la plate-forme), la détérioration du fort est d'autant plus rapide aujourd'hui qu'aucun entretien n'a été assuré depuis 50 ans. 

Le projet de restauration cherche à conserver le monument comme partie intégrante du paysage maritime de l'extrémité sud de la rade de Boulogne. Il cherche aussi à rendre intelligible le monument en facilitant sa lecture (emprise originelle du fort napoléonien, implantation stratégique au sud de la rade de Boulogne, ... ) au moyen de restitutions (parements, contreforts et premières assises de l'enveloppe originelle du monument) et d'un accès à la plate-forme depuis laquelle l'ensemble du site et de l'ouvrage se révèlent.

 Il est possible d'estimer à 15 ans environ le maintien en état du fort après travaux. Au-delà, la pérennité de l'ouvrage dépendra essentiellement de son bon entretien.

 

cliquez sur l'image pour l'obtenir plein écran....