LE PORTEL PLAGE 

      Comment faire cuire les            bigorneaux du Fort de l'Heurt ?


Retour au sommaire du site 

Environ 200/300 grammes de bigorneaux par personne

(un gros bol à déjeuner)

du gros sel

du beurre (salé selon les goûts), thym, laurier, poivre à queue

et du bon pain !

1ère phase :

Tout d’abord, il faut ramasser ces petits coquillages que l'on appelle "bigorneaux", mais pour beaucoup de Portelois, on dit aussi des "pilots" ...

L'anecdote pour beaucoup est celle ci, lorsqu'un enfant se met le doigt dans le nez, on lui demande: "té parti à pilots ? ", si c'est la première fois qu'il entend cela, il est assurément surpris et demande pourquoi... Et là, il faut lui expliquer la similitude des petites choses que l'on a dans le nez et les petits pilots noirs que l'on ramasse sur les rochers...! La fois suivante, à cette question, il enlèvera de suite le doigt de son nez.... !

On ramasse les pilots là où il y a des moules, il y a donc bien évidemment des pilots sur les rochers du Fort de l'Heurt, mais pas en trés grande quantité, le coin dit "Marinette" est plus riche de ces coquillages. Marinette se trouve au niveau des rochers au pied du camping, à gauche du Fort lorsqu'on le regarde. Souvent, ce sont les enfants qui accompagnent les parents "à moules" qui se chargent de cueillir les pilots, c'est plus facile, et cela n'abime pas les doigts...Profitez de votre ballade pour admirer les "anomalies" naturelles des moules qui s'accrochent sur les rochers...

Comme pour la cueillette des moules, les pilots se ramassent à marée basse ! De plus, il faut suffisamment de temps devant soi avant que la marée ne remonte ! Car ce n’est pas le Mont Saint Michel, mais pris par le charme de l’endroit, on rêvasse, on traîne, on joue avec l’eau… et on peut facilement s’y faire encercler par la mer !!! Il est donc conseillé de toujours jeter un œil sur le chemin d’accès pour vérifier si l’eau ne commence pas à le recouvrir…Un autre indice, c’est que lorsque l’on voit beaucoup de monde quitter les rochers en même temps, c’est souvent que la marée haute approche...

il faut de bons yeux pour les reperer...

Les voilà, de plus près, il suffit de les ramasser...

2ème phase :

  1. Faire bouillir l'eau, avec une grosse poignée de gros sel par bol de bigorneaux ( du sel de guérande, ou du sel gris donnera un goût different), le thym, l laurier, et le poivre à queue.
  2. Plonger les bigorneaux , que vous aurez au préalable, frotté et rincé plusieurs fois , pour qu'ils soient bien propres et bien luisants...
  3. Laisser à ébbulition pendant au minimum 6/7 minutes minimum. Goutez en un de temps en temps pour verifier s'ils se defont bien leurs coquilles et qu'ils sont ni trop durs, ni trop mous...
  4. Stoppez la cuisson et égoutter dès qu'ils sont à point....
  5. Laisser refroidir
  6. Extraire le pilot avec une épingle aprés avoir enlevé l'opercule....
  7. A déguster avec un morceau de pain au beurre salé, un petit verre de vin blanc pour les adultes !!! Si je peux mettre quelques lignes en souvenir de ma mère qui me preparait une tartine beurrée (tranche de pain) où elle étalait tous les bigorneaux, prêt à être déguster.... Elle placait tous les opercules sur le dessus de sa main au fur et à mesure qu'elle extipait les petits trésors de leurs coquilles... Et il ne me restait plus qu'à me régaler... BON APPETIT à TOUS !!!!
  8. un lien sympa pour en savoir encore un peu plus sur les bigorneaux: cliquer ici