Bilan de positionnement

COÛT : 1300 euros H.T par personne

Différent du bilan de compétences de part ses objectifs, le bilan de positionnement ne fait l’objet d’aucun encadrement légal ou réglementaire. Quelle complémentarité avec le bilan de compétences voire même avec les "entretiens de positionnement", comme les entretiens professionnels ou les entretiens de seconde partie de carrière, réalisés en entreprise ?
 
- démarche permettant la connaissance de soi, l’identification des centres d’intérêts et des motivations, l’évaluation des aptitudes et du potentiel. 

- la détection et la gestion de potentiels. Il s’agit de faire un inventaire de la personnalité et du potentiel d’un collaborateur en vue d’une évolution interne dans le cadre de promotion, restructuration ou réorganisation. 

- Optimiser l'adéquation du projet professionnel d'un collaborateur au projet d'entreprise. 

- Clarifier ses compétences et ses points d’efforts, intérêts, valeurs et motivations professionnelles, cibler des formations pertinentes. Poser les prochains jalons de son parcours professionnel 

- Destiné à établir un diagnostic personnalisé portant sur les compétences acquises et celles à développer pour une adaptation optimale au poste de travail. 

- Evaluer le potentiel d'un salarié.

- Dans certaines entreprises, le bilan de positionnement est parfois utilisé pour évaluer les potentiels.

Tout au long de votre bilan, vous êtes accompagné dans votre démarche par un conseiller professionnel qui vous aide à analyser vos compétences personnelles et professionnelles, vos aptitudes, potentiels et motivations, à détecter vos priorités, à connaître les métiers, les compétences et formations requises par ceux-ci et, enfin, à confronter votre projet au marché de l'emploi. 

Nous pensons que le bilan de positionnement peut être un complément aux entretiens professionnels (au sens large) réalisés dans les entreprises. L'entreprise n'a pas nécessairement la volonté ou les compétences d'accompagner le salarié dans la finalisation de son parcours professionnel. Celui-ci peut avoir besoin d'aide pour s'y retrouver parmi les différentes offres de formation, d'être accompagner dans les démarches pour réaliser une VAE ou préparer un concours. Par exemple, dans le cas d'un collaborateur dont le projet est précis et qui cherche des pistes de réflexion et des avis extérieurs à son entreprise. Cela peut aider le salarié à évaluer ses compétences, ses capacités donc à se positionner par rapport à son projet. 

La complémentarité avec le bilan de compétences reste subtile mais potentiellement acceptable ! Comment se passe le déroulement d’un bilan de positionnement ? 

Il a une durée de 24 heures, 5 entretiens étalés sur 6-7 semaines environ. 

1er entretien : 
Connaissance du salarié, son entreprise, le poste occupé, son activité, sa formation, son parcours professionnel, ses diplômes, ses conditions de travail, ce qui l’a attiré dans ce métier, ce qu’il aime le moins faire dans son poste actuel, son avenir et évolutions possibles.
Le salarié remplit une fiche complète. L’entretien dure 4 heures et se déroule sur une matinée ou un après-midi. Il reçoit un livret guide de 23 pages à remplir et à remettre pour le prochain entretien qui aura lieu une semaine plus tard environ.

2ème entretien : 
Test RIASEC basé sur le chercheur américain HOLLAND : L’objectif de cette étape est de permettre une meilleure connaissance de soi, de manière à guider le choix d’une éventuelle réorientation professionnelle ou évolution de carrière. Il déterminera un profil type (questionnaire de 10 pages environ). 
Test du profil TRICAM de HOLLAND : Le choix d’une profession dépend aussi du type d’environnement de travail que vous privilégiez, de même que ce que vous êtes détermine d’une certaine manière vos loisirs de prédilection ainsi que les métiers dont vous rêvez (même si vous pensez que vous ne les exercerez pas). Ce test permet de faire le point sur chacun de ces facteurs (questionnaire de 14 pages environ). 
Durée : une journée de 6 heures. Entretien suivant deux semaines plus tard environ. 

3ème entretien : 
Compte rendu : cohérence du test TRICAM avec le test RIASEC : restitution du profil sous forme papier. Discussion avec le conseiller. Après en avoir pris connaissance, vous rédigez un texte destiné à une personne qui ne vous connaît pas. Puis vous remplissez une grille de caractéristiques personnelles et une grille des valeurs. Vous devrez faire remplir une grille des valeurs par un proche et une deuxième fois par quelqu’un qui vous connaît peu (reflet de votre image et de l’idée que vous vous faites de vous-même). Vous remettrez ces grilles lors de votre prochain entretien. 
A la lecture des résultats qui précèdent, vous avez découvert vos centres d’intérêts généraux. Cette seconde partie vise à vous fournir des informations sur vos centres d’intérêts spécifiques, permettant l’élaboration d’un projet plus précis : vous remplissez un questionnaire de 5 pages. Prochain RV 15 jours plus tard. 
Durée : une journée de 6 heures. 

4ème entretien :
Récupération et comparaison des 3 grilles des valeurs. Discussion. Vous rendez le  questionnaire de 5 pages. Prochain RV une semaine plus tard 
Durée : 4 heures

5ème entretien :
Remise du compte-rendu sur papier sur l’image renvoyée et celle qu’on se fait de soi. Bilan du compte-rendu de 5 pages. Conclusion avec conseils, ce qui est nécessaire de faire pour obtenir le résultat escompté (par exemple : formation, VAE, réorientation). Discussion avec le conseiller. 
Durée : 4 heures


Quelle est l’étape à suivre avant le bilan ?

Demande de prise en charge par l’OPCA : coût du bilan : 1300 euros H.T
Signature d’une convention tripartie : l’employeur ou l’OPCA, l’organisme de formation, le salarié.  

Où se déroule le bilan ?

A Groslay, petit bureau de 14 m2 calme et dans une cour, au rez-de-chaussée, en face de la Mairie, distinct et isolé géographiquement parlant des locaux de formation, donc aucun passage. 
Possibilité de le faire dans l’entreprise, sous conditions d’avoir un bureau tranquille et au calme, isolé.