Quelques fontaines de dévotion, de protection ou thérapeutiques étaient présentes sur le territoire de Lanrodec, mais la plupart sont à l’abandon ou ont disparu.


Fontaine de Kerbol :

 

A notre connaissance, cette fontaine est la seule fontaine du territoire à être entretenue. Elle est située dans le très beau parc privé de Kerbol, et était proche d'un ancien manoir du  XVIe siècle qui appartenait au comte Dufou.













Fontaine de Goudemail :



Fontaine à l'abandon, et pourtant d'accès facile au bout d'un chemin qui mène aux magnifiques communs de l'ancien château de Goudemail / relais de chasse construit au XVIIe siècle par la famille Delpeuch, et démoli en 1907 par le comte Charles de Lorgeril car il encombrait la vue du nouveau château qui existe actuellement.















Fontaine St-Quay (Feunteun Sant Ke) :

Située à 200m du lieu-dit « La Ville-Neuve », sa découverte se mérite au milieu d’un terrain privé marécageux et envahi par les  ronces. Elle date du XVIe siècle et jouxtait une chapelle du même nom. Anciennement, elle était l'objet de dévotion pour les agriculteurs de la région qui y emmenaient leurs chevaux malades. D'anciennes pièces de monnaie qui y ont été retrouvées, atteste cette pratique.


       


Fontaine Sainte-Marguerite (Feunteun Santez Marc'harid) :

A l’orée de la forêt d’Avaugour, elle est en contrebas de la chapelle du même
nom qui a été restaurée à l'initiative du Conseil Général en 2011 
(malheureusement la fontaine a été ignorée lors de ces travaux et elle est
complètement détériorée). 

C'est la fontaine aux "milles dévotions". Les femmes y venaient chanter des 
cantiques et implorer la grâce de Sainte Marguerite pour les aider à mettre
au monde de beaux bébés. Celles qui venaient d'accoucher revenaient
remercier leur sainte et poser une goutte d'eau de la fontaine sur les lèvres
de leur bébé en priant pour une bonne lactation.

La fontaine alimente un lavoir également à l'abandon, et qui plus est,
a été cimenté, rendant sa restauration et sa mise en valeur improbables.



Fontaine St-Eutrope :


Elle se situe en dessous de l’église Notre-Dame au bourg de Lanrodec, et est constituée d’un bassin quadrangulaire étroit entouré de murets (non seulement elle n'est pas entretenue, mais la pose récente de barrières en bois n'apporte rien ni à sa sécurité, ni à son esthétisme). Elle avait la réputation de guérir les enfants de l’hydropisie et de la gourme, et les adultes des problèmes d’yeux.









Fontaine St-Méen :

Complètement à l'abandon et invisible dans le bois proche de la charmante chapelle du lieu-dit Senven, c'est une autre

fontaine de dévotion. On y invoquait Saint-Méen pour des problèmes dermatologiques : lèpre, gale, eczéma ... Les mères venaient y déposer des morceaux de langes de leurs enfants malades.


Fontaine St-Jean-Baptiste : disparue.


Plusieurs dizaines d’autres fontaines aux alentours étaient censées protéger les habitants, apporter une solution à leurs problèmes, ou tout au moins soulager leurs maux. Aujourd’hui, médecine et pharmacie ont pris le relais en remplaçant efficacement ces croyances douteuses. Mais on peut regretter que ces petits trésors soient à l’abandon (avant de disparaître à jamais) car ils font partie de notre patrimoine archéologique et ethnologique.