Un fonds de soutien à des projets étudiants en recherche économique et sociale.

Un stage à l'origine du fonds.

Le fonds de dotation Sarah Andrieux a été créé en 2009 à l’ENSAE en mémoire de cette élève, disparue accidentellement l’année précédente. En effet, Sarah avait initié en août 2009 un projet de recherche en économie du développement avec un chercheur du CEPII portant sur l'impact des envois de fonds des migrants péruviens dans leurs familles.

Ce fonds est un moyen symbolique de poursuivre les travaux de Sarah, en rendant hommage à son esprit d’initiative, son originalité et à sa détermination.

Un fonds pour quoi ?

L’objectif du fonds est donc de soutenir les initiatives d’élèves en finançant un projet de recherche ambitieux et sérieux, pour un stage long, un stage d’application ou un projet de fin de cycle.

Il privilégie les projets effectués dans les domaines de l’économie du développement, de l’économie sociale, durable ou solidaire, et des sciences sociales, en favorisant la mise en œuvre sur le terrain des compétences acquises à l’ENSAE mais également à l’ENS Paris et l’ENS Cachan.

Pour quelles dépenses ?

L’aide financière proposée vise à couvrir, dans la mesure du possible, tout type de frais inhérents au projet : déplacements liés à la collecte de données, hébergement et vie quotidienne à l’étranger, achat de base de données auprès d’autres institutions, achat de licences pour logiciels statistiques, etc., pour lesquels les financements ne seraient pas acquis, du fait notamment du domaine particulier visé et de la structure des organismes d’accueil de ces stages ou projets.