Mains collantes : les KAKIE(S)
 -Belgian Goju-Ryu Karate-Do Organization - 

蝦で鯛を釣る  -Ebi de tai wo tsuru  - En donnant sans arrière-pensée, on peut recevoir bien plus.



Le "Kakie", une des clés chinoises du Karaté Goju-Ryu...  

 

Le Goju-ryu possède également un exercice de mains collantes appelé “ kakie ” . On le retrouve aussi dans les styles internes chinois comme le Tai Chi Chuan mais il est appellé “ tuishou ”. 

Cet exercice de "kakie" permet de travailler la stabilité statique et en mouvement, le placement, la vision tactique, l'exploitation des erreurs du partenaire. Il vise à sentir l'autre. C'est un excellent exercice d'entraînement au combat mais aussi un remarquable travail sur la sangle abdominale.


...sans effort !!

Chaque pratiquant, les poignets collés sans aucune force contre ceux de l'autre, doit ressentir les déplacements des bras de l'opposant. Le travail de pivot de la sangle abdominale et de d'effort pour rester en posture bien droite (sans appui) est important.

 Pour bien éprouver des sensations, ce travail doit être réalisé sans poussées importantes... l'accélération des mouvement doit uniquement produire de la vitesse mais aucune contraction. La frappe nait des déplacements ou des erreurs de l'adversaire... c'est lui qui l'engendre naturellement dans le fluide de déplacement des mains