- Belgian Goju-Ryu Karate-Do Kuyukaï - Nos clubs de Para-Karaté

Nos clubs sont affiliés à l'I-Karate Wallonie Bruxelles (LHK, IKF,FFKama)

  蝦で鯛を釣る  -Ebi de tai wo tsuru   -  En donnant sans arrière-pensée, on peut recevoir bien plus.

CETTE PRATIQUE N'EST PAS VALIDEE PAR LES FEDERATIONS INTERNATIONALES. ELLE RESTE RESERVEE A DES ADEPTES EN POSSESSION D'UNE BONNE MOBILITE

Il existe avant tout un Bunkaï kumite en IKF avec un système de point (comme pour les juges en kata) totalement sûr et validé

POUR CE QUI EST DU VERITABLE COMBAT :

Arbitrage

En kata, l’arbitrage peut se faire par décision de drapeaux (Aka/Ao ou Shiro) ou par points. Notre préférence va au système des points car il garantit à tous les compétiteurs 2 passages minimum... mais si l'on désire s'inscrire dans le cadre le plus identique de celui des valides...

Pour ce qui est du Kumite, le système d'arbitrage WKF du kumite est employé

 

Différence dans l’attribution des points en kumite

Quand on combat dans une chaise, on se rend vite compte que les zones de l’adversaire et les techniques les moins complexes à rentrer ne sont pas du tout les mêmes que debout.

On peut donc décerner les points suivants :

  • Ippon : pour toutes les techniques au visage (Jodan)
  • Nihon : pour toutes les techniques au visage (Jodan) exécutée de façon décisive (kime et absence de réaction de l’adversaire) et pour toutes les techniques exécutées au corps (shudan)
  • Sanbon : pour toutes les techniques exécutées au corps (shudan) de façon décisive (kime) et en absence de réaction de l’adversaire)

Techniques de poings autorisées, les saisies, les fautes

Les techniques de poings autorisées sont Kisami ou maite tsuki, gyaku, oïtsuki, Uraken et Haïto. Les autres techniques sont considérées comme dangereuses et peuvent faire l’objet de sanctions de l’arbitrage conformément au règlement WKF pour les athlètes valides.

La saisie de garde de l’adversaire est autorisée mais on ne peut agripper plus de 2 secondes. La poussée de la chaise est autorisée mais on ne peut l’agripper plus de 2 secondes. Le basculement de la chaise est interdit et sanctionné par les arbitres et directement puni par hansoku chui avec attribution d’un Nihon à l’adversaire. Si cette technique est répétée la disqualification par hansoku est immédiate.

Le système des sorties de l’aire de compétition est identique à la règlementation WKF avec attribution de Jogaï.

Pour tous les points qui ne sont pas directement évoqués, l’arbitrage officiel WKF est d’application.

Catégories pour le wheelchair karaté

Plusieurs catégories sont à distinguer en fonction des spécificités du déficit). Il est à noter que pour le karaté en chaise beaucoup de mouvements sont conditionnés à la force et à la capacité de mobilisation de la ceinture abdominale. Il est évident que plus un traumatisme était haut sur la colonne, moins le handikaratéka va pouvoir s’abaisser, se tourner,…

Néanmoins, en regard de l'évolution des classifications paralympiques, le modèle du karaté tend à répartir les pratiquants en fonction de leur mobilité et non en fonction de leur diagnostic médical. Classer les pratiquants sur base de la hauteur de l'atteinte médulaire est aujourd'hui une pratique obsolète.

En I-karate Global , on va de la sorte se trouver avec 7 catégories de chaises, dont 2 sont électriques et dont 2 autres tiennent compte d'un handicap cognitif potentiel.

A cela on peut ajouter les catégories de sexe et d’âge conventionnellement adoptées par la WKF. Toutefois, bien souvent, pour des raisons pratiques et de nombre, l’ensemble des handikaratékas va se trouver versé dans la même « poule », en essayant malgré tout de faire une différenciation entre les enfants et les adultes. Les titres de vainqueurs sont alors décernés en fonction des résultats et de l’invalidité. Il peut parfaitement y avoir 10 compétiteurs et 10 premières places, chacun ayant des spécificités d’âge, de sexe, d’incapacité totalement différentes.