Biographie

François Daudin Clavaud, compositeur

Né à Lille en 1959, le compositeur autodidacte François Daudin Clavaud a écrit de nombreuses pièces pour trois flûtes pour le Trio d’Argent. Celles-ci sont régulièrement jouées dans le monde entier par cet ensemble dont il est l'un des cofondateurs : Deseo de Sol, D'Ici et d'Ailleurs, Freestyler, le Souffle d'Hermès... Il insère parfois dans ses compositions des sons qu'il enregistre partout dans le monde lors de ses tournées. C’est ainsi qu’il compose Shanghai’s Bund (1997) à partir de sons recueillis sur le Bund qui borde le Yang Pu et d'interviews des élèves et du professeur de la classe de flûte du conservatoire de Shanghai.

Au delà des compositions pour le Trio d'Argent, sa connaissance de la flûte en tant qu'interprète lui inspire, de nombreuses pièces pour cet instrument : Altérité pour flûte seule (1990), Gaïa pour dix flûtes (1990) et High Way pour six flûtes et violoncelle solo (2006). En 2011 il compose Danses Satellites pour Flabiol (ou piccolo) petit tambour et trois flûtes doublées, Minuscules pour deux traversos. En 2015, le Trio Alambra crée son trio Mi-Nature pour flûte, violoncelle et piano.

Dès 1992, il s’inspire également de textes et compose La Muse de Sang sur un recueil de poèmes écrits à Verdun pendant la guerre par Marc de Larreguy de Civrieux. Cette pièce fera l'objet d'une commande de l’Institut Français de Naples. La même année, il compose L’ombre de l’aile où il insère un poème écrit par la dessinatrice et écrivain Jeanne Gatard. Avec cette dernière, il élabore Paroles de Pas, un oratorio qui sera créé en 2010 à l'Arc à Rezé.

En 2002, il écrit sa première pièce orchestrale, Carillon, commande de l’harmonie de Harnes (Pas de Calais). Cette composition à caractère minimaliste s’inspire du chant populaire La chanson du Pays d’Artois. Il compose pour cette même harmonie une adaptation de sa pièce Freestyler et  Rhapsodie 1906 en 2009. En 2010 il écrit Rivages pour le Brass band de Normandie et en 2011, Otro dia en Oaxaca pour harmonie et trois flûtes solistes créé à Puebla au Mexique avec la banda Aires Oaxaquenos et le Trio d'Argent. En décembre 2012, l'harmonie de Harnes lui commande une nouvelle pièce, Renaissance 2012, qui sera labellisée pour l'ouverture du nouveau Musée du Louvre-Lens. En 2015, l’Orchestre Philarmonique de la ville de Mexico lui commande et crée Noche Oscura, une psalmodie pour trois flûtes, voix solo ad libitum et orchestre qui s’inspire du célèbre poème de Saint-Jean de la Croix.

Ses compositions sont souvent influencées par les modes et les rythmes qu'il découvre lors de ses nombreux voyages, notamment en Asie et aux Amériques : Transafrica (1998), Miroir (1997), Praia da Bahia (2005) et Mambo (2005)... Il arrange également en 2011 trois chansons mexicaines pour trois flûtes : Dios Nuca Muere, la Llorona et la Sandunga.

La musique de scène l'inspire également. En 2005, il écrit dix séquences de sons traités et mémorisés pour le spectacle La Grande Gigue, texte de Jeanne Gatard. En 2006, il compose, pour le spectacle Shadow Blues inspiré du texte L'éloge de l'ombre de l'écrivain Junichicô Tanizaki et réalisé par la compagnie ARTO de Nevers, un ensemble de pièces évoquant l'ombre, la lumière et les cinq sens pour trois flûtes et percussions.

C’est lors d’une académie dans le cadre du forum de l'IRCAM qu’il commence à s’intéresser plus particulièrement à la “Synthèse du son” et au “traitement en temps réel”. Il développe en 2004 en collaboration avec le compositeur Léon Milo des séquences sonores interactives pour le concert-spectacle “El Horizonte” du Trio d’Argent. En 2009, ils élaborent ensemble Sound Gardens un concert improvisé en interactivité avec le programme Fractal Flowers du plasticien Miguel Chevalier. En 2011, ils présentent Courants d'air dans le cadre de Présence électronique / INA-GRM au 104 à Paris et en 2014, ils composent ensemble Jardin de Tabaldak qui est créé en co-production avec le Festival les Détours de Babel et L’Abbaye de Noirlac. Cette production a été rejouée depuis au Mexique et sera reprise au Canada et en Colombie d’ici 2017.

Comments