Accueil


Françoise Breynaert

Docteur en théologie


Née en 1963.

Docteur en théologie.

J'ai fait un parcours théologique complet (philo, Bible, patristique, théologie, etc.), sans utiliser les équivalences de mon diplôme d'ingénieur.

Publications - A la Une -


La prière de libération, avec la Bible et les saints. A usage laïc ou pendant la confession. Edition Parole et Silence, Paris 2017 (Nihil obstat et imprimatur de Paris, préface de Mgr Colomb).

Ce livre a donné lieu à une émission KTO "La foi prise au mot", le 11 novembre 2017.




Que tous soient Un, avec Marie. Editions BoD, 2016.

Petit livre correspondant à une session de formation donnée au Chemin Neuf.


De l’Eglise primitive à l’humanité restaurée, Lire le Cantique des cantiques avec Origène (préface M. Canevet), Cerf, Paris 2017





Parcours biblique, le berceau de l’Incarnation (Imprimatur). Parole et Silence, Paris 2016. (Imprimatur)

Pour les catéchistes et formateurs, ce « parcours » de 413 pages (29 €) est un outil indispensable dans un monde où on raconte n’importe quoi. Il présente un bon résumé d’étude historico-critique de la Bible, et dès l’Ancien Testament, chaque chapitre s’achève par un lien avec l’Incarnation, Marie, Jésus, l’Eglise.

 



Christologie du II° au XXI° siècle. (Imprimatur). Parole et Silence, Paris 2016. (Imprimatur)

Cet ouvrage présente un parcours complet, incluant le 2°millénaire, la théologie de la grâce et les dogmes mariaux présentés dans une perspective christologique.

 




La Venue glorieuse du Christ, véritable espérance pour le monde, Editions du Jubilé, 2016 (Préface Cyril Pasquier osb, postface Daniel Ange).

Un livre de Feu. Une réflexion urgente. A travers une lecture renouvelée du Nouveau Testament et des pères de l’Eglise, Françoise Breynaert (théologienne) montre les enjeux actuels de l’espérance chrétienne dans le dialogue avec les Juifs, les musulmans, et tous ceux qui aspirent au règne de Dieu.




La bonne nouvelle aux défunts, nouveau paradigme de la théologie des religions, Via romana, Versailles, 2014 (Préface Mgr Minnerath)

La perspective de la bonne nouvelle aux défunts qui était celle des premiers pères de l’Eglise, fut oubliée en Occident. Cet oubli a été compensé par des théories souvent fausses concernant la question du salut des non-chrétiens (on frôle parfois l’apostasie) : sans la bonne nouvelle aux défunts (Jn 5, 25, repris par le catéchisme de l’Eglise catholique(§ 634-635), nuancée par l’avertissement de Jn 3, 20-21 (celui qui fait le bien vient à la lumière, mais celui qui fait le mal ne vient pas à la lumière), la question du salut des non-chrétiens, à moins d’imaginer un enfer bondé, conduit au relativisme. Rétablie par le récent catéchisme, cette perspective permet une recherche théologique plus sereine, qui implique aussi la loi naturelle et la miséricorde divine.




L’arbre de vie, symbole central de la spiritualité de Saint Louis-Marie de Montfort, Parole et silence, Paris, 2006.

Thèse de doctorat. « Le monde contemporain est souvent décrit comme une lutte entre la culture de vie et la culture de mort. Au nom de Dieu, l'amant de la vie (Sg 11, 26) ; et sur les traces de la Vierge « Mère de la Vie », nous devons nous placer sans hésiter du côté de la vie.  C'est ce que nous aide à faire Françoise Breynaert, qui à la suite de saint Louis Marie de Montfort (†1716) a choisi de résumer toute la vie spirituelle avec un symbole simple, biblique et éloquent : l'arbre de vie. » (S. De Fiores, Grégorienne, Rome)


L’arbre de vie, Myriam. Montfort et la grande tradition hébraïque. Create and Space, 2016.

Une adaptation, à la fois plus simple et plus ciblée, de ma thèse de doctorat.


Trente-trois jours pour se consacrer à Jésus-Christ par Marie, EDB, Nouan le Fuzelier, 2012 (traduit en espagnol, Edibesa, Madrid 2013) (Nihil obstat) 

Présentation du livre 33 jours... sur radio RCF.


Ce livre met en pratique ce que Benoît XVI a dit le Vendredi saint 2011, en déclarant au sujet de l'acte de consécration de Jean Paul II :

« Je pense que maintenant, il est important d'intérioriser cet acte, de nous laisser pénétrer, de le réaliser en nous-mêmes. » (Benoît XVI, Vendredi saint 2011)

En partant des préoccupations humaines basiques, il fait connaître Dieu créateur qui fait Alliance et donne le décalogue, il fait mémoire de la vie de Jésus, il fait contempler les vertus de Marie comme Montfort le souhaitait ; il donne quelques éléments de la « Montée du Carmel » de Jean de la Croix pour fortifier une foi profonde.

Il associe et distingue la consécration personnelle et la prière (consécration votive) pour son pays.

 

Si tu savais le don de Dieu, Divorcés-Remariés dans l’Eglise, Fleurus Mame, Paris, 2011.

 

Marthe Robin. L’amour miséricordieux. Le livre ouvert, 2015, Les éditions de l'Emmanuel 2017.

 

***

 

Ouvrages sur les révélations privées :


Prier à l’école du ciel, F.-X. De Guibert, Paris, 2003

Rosaire et chemin de Croix avec Medjugorje, Editions Rassemblement à Son Image, 2013

Croire, espérer, aimer, Rassemblement à Son Image, 2013

Tournai (1948-1951), Notre Dame des Etoiles, Editions Rassemblement à Son Image, 2013

 Amsterdam (1951-1957), Notre Dame de tous les peuples. Rassemblement à Son Image, 2015

Les apparitions de Neubois-Frankenbourg (1872-1877), Notre Dame de miséricorde. Rassemblement à Son Image, 2016


***

Un MOOC (une école par internet) :

http://ecoledemariedenazareth.e-monsite.com/


Bref Curriculum Vitae. 

J'ai rencontré les fondateurs du projet "Marie de Nazareth" en septembre 2001 et je me suis mise à leur service en partant à Rome dès le mois d'octobre afin d'étudier à la faculté pontificale de théologie "Marianum". J'ai donc commencé par apporter au projet des dossiers ou des fiches thématiques, entre les années 2002 et 2005. Pendant ces années à Rome, en 2004, j'ai soutenu une thèse de doctorat "L'arbre de vie, symbole de la spiritualité de saint L-M de Montfort", avec la mention Summum cum laude (mention suprême). Je suis rentrée en France l'été 2005. J'ai très vite été appelée pour donner des sessions en communautés nouvelles et en communautés 'classiques'. J'ai aussi pris le temps d'écrire mes livres. 

En 2006, j'ai donné le triennum de mariologie au studium(séminaire) franciscain de Jérusalem (en italien).

En 2007 j'ai été rappelée par l'association Marie de Nazareth pour travailler sur les sanctuaires du monde. 

Et au mois de mai 2007, j'ai signé un contrat de travail avec l'association Marie de Nazareth. A partir de Novembre 2008, je suis devenue rédactrice en chef du site Marie de Nazareth et j'y ai construit patiemment une approche structurée, avec les méthodes spécifiques pour l’Écriture sainte, la liturgie, la doctrine, l’œcuménisme, les saints, etc. Et en établissant des liens d'un article à l'autre. 

J'ai perdu tout accès à ce site, y compris à mes propres articles à la fin de l'année 2012.

En 2015, j'ai travaillé une année à Aleteia dans la constitution des références des dossiers de fond.