Accueil‎ > ‎

Inventaire après décès de Marguerite Saintard

Du 18 novembre 1737, retranscrit par André Pascal et Roger Gaucheron, Documents sur la vie et l'oeuvre de Chardin, Paris, Editions de la Galerie Pigalle, 1931


Chardin fait dresser par le notaire au Châtelet, Bapteste, un inventaire « après le décès de la demoiselle Marguerite Saintard ». Cet inventaire est clos au greffe de Me Menard, greffier de la chambre civile et de police au Châtelet le 2 décembre 1737. Le Sr Jacques-André-Joseph Aved, peintre du Roi en son Académie de peinture et de sculp-ture, est consulté pour la "prisée des tableaux, bordures et autres ustensiles de l'art de peinture et servant à l'usage du Sr Chardin dans l'exercice dudit art". Cet inventaire inédit, dont nous devons la communication à la libérale obligeance de Me Emile Delapalme, permet de reconstituer très exactement l'intérieur de Chardin. Le peintre occupait avec sa femme dans la maison de la rue du Four, cinq pièces, deux au troisième étage, une au second étage et deux au rez-de-chaussée; il acquittait pour ces cinq pièces à sa mère un loyer de deux cent dix livres.

"L'an mil sept cent trente-sept lundy dix-huit novembre, huit heures du matin, à la requeste du Sr Jean-Siméon Chardin, peintre du Roy en son Académie de peinture et sculp-ture demeurant à Paris, rue du Four, faubourg Saint-Germain, paroisse Saint-Sulpice, tant en son nom à cause de la communauté de biens qui a été entre luy et deffunte damoiselle Margueritte Saintard, son épouse, comme héritier mobilier de deffunte Marguerite-Agnès Chardin, mineure fille de luy et de laditte demoiselle Margueritte Saintard, sa femme, décédée depuis sa mère, et encore ledit sieur Chardin, au nom et comme tuteur de Jean-Pierre Chardin, fils unique mineur de luy et de ladite deffunte damoiselle son épouse, habille à se dire et porter héritier pour moitié de ladite deffunte damoiselle Margueritte Saintard sa mère et habille à se porter seul et unique héritier, quant aux propres, de ladite deffunte Marguerite-Agnès Chardin susnommée qui estoit de son chef habille à se dire et porter heritière pour l'autre moitié de ladite deffunte sa mère comme luy ayant survecu, en la présence de Sr Claude Saintard bourgeois de Paris, y demeurant rue Saint-Denis, paroisse Saint-Jacques de la Boucherie, au nom et comme subrogé tuteur dudit Jean-Pierre Chardin son neveu, nommé et esleu en ladite charge, ainsi que le Sr Chardin père en celle de tuteur, de l'avis des parents et amis dudit mineur, homologué par sentence du Châtelet de Paris, du quatorze novembre present mois, et ladite charge par chacun d'eux acceptée par acte du quinze dudit present mois de novembre, va estre par les notaires au Châtelet de Paris soussignés fait inventaire et description des meubles et effets, titres et enseignements estant de la succession de ladite deffunte dlle Margueritte Saintard et de la communauté qui a été entre lesdits son mary et elle, trouvés et estant es lieux qu'occupe ledit Sr Chardin, dependans d'une maison size à Paris à l'encoignure des rues du Four et Princesse, dont M.le marquis de Brulart est propriétaire, dans lesquels lieux ladite dlle Chardin est décédée le treize avril mil sept cent trente-cinq, lesdits meubles et effets représentés et mis en évidence, tant par le Sr Chardin que par Marie-Anne Cheneau (
Cette servante de Chardin, Marie-Anne Cheneau, lui a peut-être servi de modèle pour la Ratisseuse de navets exposée deux ans après, en 1739, au salon du Louvre et gravée en 1742 par Bernard Lepicié) , fille, sa servante domestique, après serment par chacun d'eux fait de n'en avoir detourné, ny vu detourner aucuns, sous les peines de droit à ce introduites, qui leur ont été expliquées par Me Bapteste, l'un des notaires soussignez, son confrere present, qu'ils ont dit bien entendre, et ont été les meubles et choses sujettes à criée, prisées et estimées au cours du temps par le Sr Charles-Antoine Grignard, huissier commissaire priseur, vendeur de biens meubles audit Châtelet, à ce present qui a promis faire la prisée, et ont signé excepté lad. Cheneau qui a declaré ne savoir ecrire ny signer de ce enquise.

CHARDIN. SAINCTARD. GRIGNARD. BAPTESTE." 

L'inventaire s'ouvre par la description d' "une chambre au troisième étage ayant vue sur la cour, servant de cuisine". On reconnaîtra dans la longue énumération du mobilier et des ustensiles de cuisine - c'est ce qui donne aujourd'hui le plus grand intérêt à cet inventaire - quelques-uns des objets que le peintre avait constamment sous les yeux et qu'il ne se lassait pas de représenter, la table pliante en bois de sapin du Benedicite ou du Jeu de l'oye, la commode de la Pourvoyeuse, le réchaud du Benedicite, la fontaine de cuivre rouge avec anneaux et couvercle montée sur son pied de bois qui sert de motif central à l'un des tableaux commandés en 1735 par le chevalier de La Roque, les plats d'étain, les marmites, les chaudrons de cuivre, les poêlons, l'écumoire qui voisinent dans les natures mortes avec les légumes, les fruits et le gibier. C'est dans cette même pièce contiguë à son atelier que Chardin avait peint les deux "intérieurs de cuisine" datés de 1731 et conservés acruellement au musée du Louvre :

"Premièrement, deux chaufrettes, pelle, pincette, un étouffoir, un gril, un trépied, une crémaillère, un petit gril, une marmitte de fer blanc, prisé le tout ensemble avec une petite poelle à frire de fer, trois livres... III 1. 
 
Item une tourne-broche à volant garnie de sa chaîne de fer et cordage, deux broches, deux lèche-frittes, prisé ensemble sept livres cy..... VII 1. 
 
Item une petite marmitte ou timballe, garny de son couvercle, une poesIe à confiture, deux chaufrettes, une casserolle ronde, une passoire, une petite caffetière, une tourtiere, une petite fontaine garnie de son robinet de potin (alliage de cuivre), une bassinoire, trois écumoires, une cuiller à dégraisser, le tout de cuivre rouge, prisé ensemble vingt-deux livres cy... XXII 1.
Item une fontaine de cuivre rouge garnie de son couvercle et anneaux aussy de cuivre rouge contenant deux voies d'eau avec son robinet de potin, posée sur un pied de bois de Chine, prisée vingt-cinq livres... XXV 1. 

Item deux chaudrons dont un moyen et un petit, deux poellons et une cuiller à poellon, une passoire, une écumoire, cinq chandeliers, trois porte-mouchettes et deux mouchettes, le tout de cuivre jaune prisé avec un petit chaudron de pareil cuivre, neuf livres... IX 1.

Item six planches en tablettes, un rideau de damas de Caen, un autre rideau semblable avec leurs anneaux de potin et tringles de fer, quatre chaises de bois de fresne fond de paille, une petite table de bois de sapin sur son châssis de bois plyant avec son tapis de tapisserie de moquette, un devant de cheminée de tapisserie de Bergame prisée avec une voie de bois flotté scié, dix livres, cy... X 1.

Item une commode de bois de rapport à trois grands tiroirs, garnis de leur main et entrée de cuivre, prisée avec un tapis de toile de couleur, douze livres, cy...XII 1.
 
Item un buffet à deux guichets (le volet qui ferme une fenêtre, une armoire) et deux tiroirs par le bas et deux panneaux par le haut, garni de fil de laiton, fermant à clef, le tout tant bois de noyer que bois verni, prisé dix- huit livres... XVIII 1. 
Item sept plats, vingt et une assiettes et autres ustensiles de ménage tant d'étain fin que commun pesant ensemble trente-six livres, prisé l'un dans l'autre à raison de quinze sols la livre, revenant ladite quantité audit prix à la somme de vingt-sept livres... XXVII 1. 
Item un tableau peint sur toile représentant une Madeleine, un baromètre, un autre petit baromètre sous son verre blanc, le tout dans leur bordure de bois sculpté doré, prisé ensemble six livres cy... VI 1. 
Item deux petites couches de lit de deux pieds et demy de long chacune, garnies de leur paillasse, une garnie d'un petit lit et traversin de coutil remplis de plume, une couverture de laine verte, et l'autre couchette garnie d'un petit matelas rempli de laine couvert de toile à carreaux, une couverture de laine blanche, un petit oreiller de coutil rempli de plume, un grand rideau de soie verte avec ses anneaux de potin et une tringle de fer, prisé avec un saloir de bois de chêne fermant à clef la somme de treize livres, cy... XIII 1."

Sur le même palier que la cuisine, Chardin occupe aussi une chambre, ayant vue sur la rue du Four. Il en a fait son atelier. Quelques sièges, une table de chêne recouverte d'un grand tapis de Turquie et une escabelle garnissent sobrement la pièce, que divise une cloison de bois.

"Item deux chenets, pelle, pincette de fer, trois chaises de bois de frêne fond de paille, un fauteuil de bois verni fond de canne, une table de bois de chêne garnie de son tiroir et d'un grand tapis de Turquie, prisé le tout ensemble avec quatre aunes de satin de Bruges vert, quinze livres, cy... XV 1.

Item deux petits morceaux de tapisserie de Bergame prisé avec une porte battante de bois blanc couverte de damas de Caen, deux chaises de bois blanc fond de paille, une escabelle de bois et une cloison composée de quatorze planches de sapin, et une porte battante de bois de sapin, huit livres, cy... VIII 1." 

Au deuxième étage, Chardin dispose d'une petite chambre ayant vue sur la rue du Four. Le mobilier de cette chambre est estimé 67 livres.

"Item un lit à tombeau garni de sa paillasse couverte de toile à carreaux, deux matelas remplis de laine aussi couverts de toile à carreaux, un lit, un traversin de coutil rempli de plume, une couverture de laine blanche, une courte pointe de toile de couleur d'un côté et de toile teinte de l'autre, sa housse de soie cramoisi bordé d'un petit galon de soie couleur de citron, prisé quarante-cinq livres, cy... XLV 1. 

Item une table de bois de noyer à pied de biche fermant à deux guichets, une chaise de commodité de pareil bois, un écran foncé de satin blanc brodé à bouquets dans son châssis et écritoire de bois de noyer, garni de deux branches et deux bobèches de cuivre argentét, prisé ensemble dix livres, cy... X 1.

Item un rideau de fenêtre de toile blanche garny de ses anneaux de potin, tringle de fer, deux morceaux de tapisserie et bande de point de Hongrie et de soie moirée couleur de citron, deux autres petits morceaux de tapisserie, prisé ensemble et tel quel, douze livres, cy... XII 1."

C'est au troisième étage de la maison, que Chardin travaille tout le jour dans sa cuisine ou dans son atelier.

A l'étage inférieur, le cadre change. En effet, Chardin a réuni ses meubles les plus précieux et ses bibelots de prédilection dans les deux pièces du rez-de-chaussée, la chambre à coucher sur la rue Princesse et le grand cabinet de la rue du Four où il reçoit ses parents et ses amis et aussi les amateurs qui recherchent ses tableaux. Le cabinet est entièrement tapissé de satin de Bruges; trois glaces le décorent. Un rideau de toile blanche pend à l'unique fenêtre. Parmi les meubles qui garnissent le cabinet, quelques-uns, deux encoignures' et une bibliothèque sont en bois de palissandre. Des deux tables, l'une de bois sculpté et doré, a un dessus de marbre, l'autre de bois noirci recouverte de maroquin noir, sert de table à écrire. Les cinq fauteuils et le canapé sont de bois verni. Chardin a placé des boules de marbre sur les encoignures, une mappemonde et deux astrolabes sur les deux petits cabinets à garniture de cuivre doré. Deux baromètres à bordure de bois doré sont accrochés au mur. Un plâtre représente un soldat bandant son arc. Des vases de terre cuite et deux pots de faïence bleue et blanche sur leur pied de bois verni, complètent cet ensemble. Le plus bel ornement de la pièce est une grande pendule à cadran de cuivre émaillé dans sa boîte de marqueterie ornée de bronze. La pendule porte la marque d'un horloger parisien en renom, Fiacre Clément, elle est prisée cent livres dans l'inventaire.

"Dans un grand cabinet de plain pied ayant vue sur ladite rue du Four:

Item une grille en deux parties, pelle, pincette et tenaille de fer poli garni de cuivre en couleur, prisé avec deux mains aussi de cuivre la somme de vingt-cinq livres... XXV 1.
 
Item deux encoignures de bois palissandre à deux guichets chacune2 garnie de leurs filets et entrées de cuivre avec leur dessus de marbre rose, garnies aussi chacune de deux boules de marbre, sur des petits pieds et consoles de bois sculpté et doré, une petite bibliothèque à pied en bois de palissandre garni de filets et entrées de cuivre fermant à deux battans et dessus de marbre, prisé ensemble la somme de cinquante livres, cy... L 1.

Item une table de bois sculpté doré garni d'un dessus de marbre cassée à un des coins, prisée vingt-cinq livres, cy. XXV 1. Item deux bras de cheminée à deux bobèches chacun, de cuivre et feuillages en couleur de même, et un autre bras de cheminée à une bobèche à quatre flambeaux, un porte- bougie avec leur boule de cuivre cizelé, un chandelier de cuivre à deux bobèches de cuivre cizelé, prisé ensemble vingt-quatre livres, cy... XXIV 1.

1. Un écran identique à tablette et branches de cuivre figure dans le portrait de Mme Lenoir, exposé au salon de 1742 et gravé par Surugue. L'eStampe eSt intitulée l'Inflant de la méditation.

2. Une encoignure à deux guichets et dessus de marbre est représentée à l'arrière-plan dans les Amusements de la vie privée, portrait de Françoise-Marguerite Pouget (1746).








Item une pendule à cadran de cuivre émaillé dans sa boîte de marqueterie, ornée de bronze faite à Paris par Fiacre Clément, prisée cent livres, cy. C 1. Item deux petits cabinets garnis chacun de six tiroirs en façon de la Chine, garnis de cuivre doré, surmontés chacun d'une mappemonde et deux astrolabes, deux consoles de plâtre doré, deux vases de terre cuite, une figure de plâtre représentant un soldat bandant un arc, deux pots de faïence bleue et blanche sur leurs pieds de bois verni, trois petits coffrets dont deux de bois de la Chine et l'autre de bois verni, quatre soucoupes, quatre tasses, un pot à pommade garni d'un petit cercle d'argent, un petit pot à sucre, le tout tant verre que porcelaine, de différentes couleurs, deux baromètres dans leurs bordures de bois doré, prisés tous ensemble trente livres, cy. XXX 1.

Item un rideau de fenêtre de toille blanche avec six anneaux de potin et une tringle, une petite table à écrire de bois noirci à pied, garni de six tiroirs, couverte de maroquin noir, prisé neuf livres, cy. IX 1.

Item cinq fauteuils et un canapé de bois verny fond de canne, prisé trente-six livres, cy. . . . . XXXVI 1. Item dix aulnes de satin de Bruges faisant le tour dudit cabinet, prisé trente livres, cy. . . . . XXX 1. Item un petit trumeau de cheminée et une glace de treize poulees de haut sur trente dans sa bordure et parquet de bois sculpté et doré, prisé dix-sept livres, cy. XVII 1. Item un trumeau et deux glaces, la première de trente pouces de haut, et la seconde cin- trée de vingt-huit pouces de haut sur vingt-deux dans sa bordure, et chapiteau de bois sculpté et doré, prisé soixante livres, cy. LX 1. » Dans la chambre à coucher qui donne sur la rue Princesse, les sièges sont tendus de

serge bleue. Les rideaux et la « courtepointe» du grand lit à piliers sont de même nuance. Un « grand christ de plâtre bronzé sur sa croix de bois noirci» est accroché au mur. La garniture de cheminée comprend « dix pièces tant en verre qu'en boules de marbre ». C'est dans cette chambre tapissée d'Aubusson que Marguerite Sainéhrd conservait son service à thé, Chardin sa « tabagie» de palissandre qu'il a peinte dans un tableau que possède aujourd'hui le musée du Louvre (Collection La Caze) et son trictrac. Elle a fourni sans doute le cadre du Négligé ou toilette du matin, exposé au salon de 174I et aujourd'hui conservé au Musée National de Stockholm.

« Dans une chambre de plain pied à coucher ayant veue sur la rue Princesse.

Item, une grille en deux parties, pelle et pincette de fer poli, garni de cuivre désargenté, prix huit livres, cy. . VIII 1. Item deux tables, l'une en cabaret1 à pied de biche de bois verni, et l'autre aussi à pied de biche de bois d'hêtre, garni de son tiroir, couvertes de drap vert, quatre consoles de plâtre bronzé, une garniture de cheminée composée de dix pièces, tant en verre qu'en boules de marbre, quatre soucoupes, quatre tasses et un pot à sucre de faïence bleue et blanche, une tayère de terre de Flandre, quatre grands plats, deux jattes et un compotier de porcelaine de différentes couleurs, une cuvette et un pot à l'eau garni de son couvercle d'étain de faïence bleue et blanche, une tablette à linge à deux guichets par le bas de bois d'hêtre, prisé le tout ensemble vingt-quatre livres. . XXIIII 1.









Item une grande armoire de bois de chêne, à deux battans, grand tiroir par bas, cor- niche au haut, tiroir et planches de traverse, cy dedans, prisé trente-six livres, cy. . XXXVI1.

Item une commode à trois grands tiroirs par le bas, et deux coupés par le haut de mar- queterie et écaille, garnie de ses mains et entrées de clefs, et filets de cuivre, prisée comme telle quelle trente-huit livres, cy XXXVIII 1.

Item un grand ChriSt de plâtre bronzé sur sa croix de bois noircy, prisé six livres, cy. VI 1. Item quatre chaises et un fauteuil de bois de noyer à la capucine, garnis de bourre et crin, couverts de serge bleue, un rideau de fenêtre en deux parties de pareille serge avec ses anneaux de potin et tringle de fer, prisé vingt livres, cy. XX 1. Item un trictrac garni de ses dames d'ivoire en bois noircy, cornets et dés, prisé dix livres, cy . X 1. Item une tabagie de bois de palissandre fermant à clef et main d'acier, doublée en dedans de satin bleu, garni de deux petits gobelets, un petit entonnoir, un petit porte- bougie et un éteignoir, quatre petits tuyaux de pipe, deux petites palettes, le tout d'argent, deux flacons de criStal garnis chacun de sa calotte et chaîne d'argent, deux pots de porce- laine de couleur, prisé le tout ensemble comme bijou, vingt-cinq livres, cy XXV 1. Item un grand miroir en une glace de vingt-quatre pouces de large sur trente-trois dans sa bordure et chapiteau de bois sculpté et doré, prisé la somme de quarante-quatre livres, cy. XLIIII 1. Item deux miroirs de toilette, l'un de treize pouces de large sur dix-huit et l'autre de quinze pouces, aussi sur dix-huit dans leur bordure cintrée, l'une de bois verny et l'autre

couverte de soie cramoisie, un petit corps de pendule de marqueterie avec ses bronzes, prisé ensemble quinze livres, cy. XV 1. Item cinq pièces de tapisserie verdure Aubusson doublées, par bandes contenant treize aulnes sur deux aulnes, trois quarts de haut, prisé la somme de quatre-vingt-dix livres, cy . XC 1. Item une couche de lit et ses pilliers de quatre pieds de large garni de sa paillasse, deux matelas remplis de laine, couverte d'un côté de toile à carreau, et de l'autre de futaine, un lit, un traversin de coutil rempli de plume, une couverture de laine blanche, la housse com- posée de deux grands rideaux, dessus, ciel en dehors et en dedans, soubassement et courte- pointe de serge bleue, orné d'un ruban de soie et chenille, à compartiment citron, prisée la somme de cent soixante livres, cy. CLX 1. » La grande armoire de la chambre contient le linge de la maison, seize draps, dont quatre à usage de domeStique, prisé 75 livres, deux douzaines de serviettes « l'une de toile ouvrée et l'autre de toile pleine », deux nappes de toile et quatre taies d'oreiller. On y a rangé aussi deux rideaux de fenêtre de toile de coton, un coupon de toile blanche, de toile de coton et

un dessus de toilette de mousseline brodée à dessin courant.
L'inventaire donne ensuite l'eStimation du linge et des effets de Mme Chardin:
« Item sept chemises à usage de femme de différente toile, trois jupons de basin rayé,

trois corsets de basin et futaine, deux camisoles aussi de futaine, deux robes l'une de damas blanc des Indes, doublée de taffetas noir et l'autre de taffetas changeant, deux jupons, l'un

1. Petite cassette dans laquelle on serre du tabac, des pipes et tout ce qui eSt nécessaire pour fumer.



Dictionnaire de Trévoux.







de damas vert et l'autre de taffetas changeant, prisé le tout ensemble tel quel quarante livres. . . . XL 1. Item cinq garnitures et deux pièces dont une d'Angleterre de différentes dentelles à réseau et à bords sur leur entoillage, tant de mousseline que baptiSte, trois paires de man- chettes à deux rangs de différentes dentelles communes, deux paires de gants, l'une de coton et l'autre de fil tricoté, une coiffe de gaze à fleurs, deux paires de bas, l'une de soie, l'autre de laine, une paire de mules couvertes de damas, prisé ensemble comme tel quel la somme de vingt-cinq livres. XXV 1. »

La garde-robe de Chardin, prisée cent livres, se compose de six chemises de toile de ménage garnie de baptiSte, de deux paires de bas de coton tricoté, de six mouchoirs de toile blanche,« de deux justaucorps, vestes, culottes, l'un de drap noir doublé de soie et l'autre de ratine rouge, garni de boutons, trait de fil d'or, une perruque noire de cheveux chatain clair, deux paires de bas, l'une de soie et l'autre de laine, une paire de souliers, un chapeau de castor, une canne de jet1 à pomme et yeux d'or, une épée et garde poignée, boucle d'ar- gent, un ceinturon de soie verte, une robe de chambre rayée, et un bonnet de velours noir brodé en argent ».

Viennent enfin les bijoux du peintre et de sa femme; pour Chardin:« une montre à cadran de cuivre émaillé, boîte cercle de cuivre cizelé fait à Paris par Rousseau, prisé 2 0 livres », et pour Mme Chardin, « une croix branlante" composée de cinq petits diamans blancs dans leur chaton d'argent, deux boucles d'oreilles aussi de petits diamans blancs dans leur chaton d'argent, prisés ensemble soixante livres ».

Le ménage Chardin possédait quelques pièces de« vaisselle d'argent» d'une valeur de 782 livres, dont voici l'énumération: «quatre cuillers, huit fourchettes, six cuillers à café, une cuiller à potage, le tout d'argent blanc poinçon de Paris, pesant 4 marcs, 7 onces, 7 gros, prisés à juste valeur et sans criée comme vaisselle plate à raison de 48 1. 6 s. et 5 d. le marc, revenant ladite quantité audit prix à la somme de 2341. 16. s.

Item une écuelle d'argent à oreilles, deux salières à pied, deux goblets aussi à pied, six manches de couteau de table, deux flambeaux, une paire mouchettes et porte-mouchette, le tout d'argent blanc, poinçon de Paris, pesant II marcs, 4 onces, l gros et demi, prisés àjustevaleuretsanscriéeàraisonde471.12s.2 d.lemarc,5481.l s.8d.»

Pour l'estimation des quatorze tableaux, de sa boîte à couleur, de sa palette et de ses pinceaux, Chardin fit appel au concours de son ami le peintre Aved. De la liste dressée par l'huissier Grignard et Aved, il apparaît que Chardin conservait chez lui en 1737, cinq de ses œuvres, «deux tableaux sur toile représentant des animaux et des fruits », et «trois petits tableaux peints sur bois représentant des attributs de cuisine ».

« Suivent les tableaux, bordures et autres ustensiles de l'art de peinture et servant à l'usage du sr Chardin dans l'exercice dudit art, prisés à juste valeur et sans criée par le sr Grignard, huissier de Paris, de l'avis du sr Jacques-André-Joseph A ved, peintre du Royen son Acadé- mie de peinture et sculpture, demeurant à Paris, rue de Bourbon, faubourg Saint-Germain, paroisse Saint-Sulpice, nommé et choisy par les parties à l'effet cy après, à ce prescrit qui a promis donner son avis en ladite prisée en son âme et conscience et a signé.

AVED. GRIGNARD.




Premièrement, deux tableaux sur taille de trente sols chacun, représentant1 des animaux et des fruits, qui sont deux copies d'après les originaux dudit sr Chardin, dans leur bordure de bois sculpté et doré, prisés ensemble trente livres, cy. XXX l.

Item deux dessus de porte représentans des ruines, pour l'un à bordure à filets de bois doré et sculpté, prisés ensemble vingt livres, cy XX l. Item deux paysages originaux peints sur bois de forme oétogone dans une bordure de bois doré, prisés ensemble quarante livres, cy XL l. Item un petit tableau original peint sur cuivre représentant la Flagellation de Notre- Seigneur dans sa bordure de bois sculpté et doré, prisé vingt livres, cy XX l. Item une petite esquisse de Vateaux (sic) peinte sur bois représentant une bataille dans sa bordure de bois doré, prisé trente livres, cy . XXX l. Item trois petits tableaux peints sur bois, originaux dudit sr Chardin représentant des attributs de cuisine dans leurs bordures de bois doré, prisé ensemble trente livres, cy. . XXX l. Item les petites copies des Batailles d'Alexandre d'après M. Le Brun, au nombre de cinq eStampes dans leurs petites bordures de bois doré sous un verre blanc, prisées ensemble dix livres, cy . . X l. Item cinq petites bordures dont une d'une toile de trente sols et les autres plus petites de bois doré et sculpté, prisées ensemble, cy XV l. Item un tableau moyen peint sur taille représentant Adam et Eve dans le Paradis terreStre d'après M. CriStophe2 dans sa bordure de bois doré, prisé avec une bordure com- mune dix-huit livres, cy . XVIII l. Item deux copies d'après M. Desportes peintes sur taille, représentant des animaux sans bordure, prisées dix-huit livres, cy . XVIII l. Item une boîte à couleur, une palette et pinceaux, prisé avec deux chevalets cent sols,cy. . . . Cs. Et ont lesdits Aved et Grignard signé la fin de la prisée de tous les effets et tableaux et

uStensiles compris au présent inventaire.
AVED. GRIGNARD. »

Chardin déclare qu'il lui eSt « dû par différents particuliers environ la somme de cinq cent livres, sans billets ni reconnaissance pour tableaux qu'il a faits et vendus depuis le décès de ladite dame son épouse », et aussi qu'il doit lui-même à son fournisseur habituel, « le sr Boisseau, marchand de couleur, environ 2 0 0 livres pour couleurs, toiles et pin- ceaux ».

La succession et communauté doit à Mme Chardin mère, « le terme des lieux que le sr Chardin occupe échu le 1er oétobre dernier et le courant sur le pied de 210 livres ». D'autre part,« il eSt dû à la dame veuve Chardin mère quatre cents livres ou environ, sçavoir deux cents livres par billet pour ce qu'elle a preSté depuis le décès de ladite dlle Chardin, et le surplus pour les dépenses journalières de la maison dudit sr Chardin faites et avancées par ladite dame sa mère ».

1. •.• l'un, une perdrix, rayé.
2. JosephChristophe,peintre,professeuràl'Académieroyaledepeinture,néàVerdun,morten1750.













Comments