Accueil

Cadre ferrite version 2

1 bâton de ferrite de radio-transistor.
Ø de 10 mm et longueur : 120 mm.
5 bobines de cadre GO en série.
Rajout à chaque extrémité de ce cadre, ainsi réalisé, d’un bâton ferrite collé de 70 mm et Ø 10 mm.
On arrive ainsi à une longueur de ferrite de : 26 cm.
Pour CV d’accord fermé (827 pF) : 20 kHz.
Pour CV accord ouvert (33 pF) : 85 kHz.

 

Schéma du préamplificateur

Comme on peut le constater, le schéma est toujours le même. Il a été créé pour le premier cadre à air, décrit ailleurs sur ce site.
De légères modifications ont été ajoutées. Depuis longtemps, je voulais essayer d’amener le préamplificateur à la limite de l’oscillation pour augmenter la sensibilité du tout (inspiré par le Q-Multiplier des années 50). En effet, la sensibilité de l’ensemble, équipé d’un cadre ferrite est inférieure de 15 à 20 db environ, par rapport au cadre à air précédemment cité.
Cela n’empêche pas de faire de très bons enregistrements de SAQ sur 17,2 kHz.


Je constate aussi que la sélectivité est meilleure avec le cadre ferrite.
Pour concrétiser cela, j’ai rajouté 10 spires au milieu du cadre. Cet enroulement est raccordé à la sortie du préamplificateur.
1 - En phase, on a l’effet Q-Multiplier. A la limite de l’accrochage, on obtient un gain de 6 db, plus un rétrécissement de la bande passante. Cela est utile pour les écouteurs qui sont gênés par les stations voisines.
2 - En opposition de phase, on a un effet atténuateur. Ce qui permet de ne plus employer un atténuateur 50 W en sortie.
Ces actions sont faites avec l'inverseur K2
Comme je ne connaissais pas les résultats de ce rajout, j’ai dû placer des résistances de valeurs élevées, pour avoir un effet souple du potentiomètre de réaction. Je pense que 1 ou 2 spires seraient suffisantes.


J’ai remplacé le CV mécanique par des diodes varicap.
Sur le cadre à air, j’ai constaté que TMC était écrêté par les diodes tête-bêche de protection des FET. J’ai donc disposé ces diodes d’une façon différente.
Les deux condensateurs de 1000 pF servent à l'accord sur 17,2 kHz, en plus des varicaps, plus les capacités parasites.
 
Rappel :
Essais comparatif avec le cadre à air.
On bobine 100 spires sur bâton ferrite.
On refait une couche de 100 spires, par-dessus et dans le même sens.
Si on met les deux couches en série, l’extrémité de la première reliée au début de la seconde, on a un accord franc.
Si on met les deux couches en série, mais les deux débuts de couches reliés et la sonde de mesure aux deux extrémités, il n’y a plus d’accord. C’est la même chose que pour le cadre à air.
Le fait d'employer 5 bobines de cadres grandes ondes en série, permet de diminuer la capacité répartie. Si on fait une seule bobine à spires jointives, tout le long du bâton ferrite, la capacité parasite est beaucoup plus forte. En gros, il faut 1500 spires de fil divisé, réparties sur 5 ou 10 bobines.
Fil divisé ? Le débat est ouvert. En HI-FI il y a des rumeurs. Est-ce commercial ? Je n'ai pas la réponse, cependant, le 17,2 kHz n'est pas du courant continu.
Ce fil est utilisé pour réduire l'effet de peau. Le fait qu'on a plusieurs brins, augmente la surface où se propage la HF. Tout le monde le sait, mais je le dis quand même.
 
Conclusion
J'ai fait des essais de réception de SAQ le 01/07/2012. Les résultats sont excellents, malgré des statiques élevés. L'encombrement est très réduit par rapport à un cadre à air. La sélectivité est meilleure. Par contre, pour ceux qui utilisent une bande passante large, le cadre à air est beaucoup plus adapté.


Mise à jour le 28/12/2015