L'exportation‎ > ‎

Régime des importations

Israël applique un régime libéral d’importations et de réduction progressive des tarifs douaniers. Tous les produits peuvent être importés librement. Les permis d'importation sont accordés par le Ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Emploi.
Les marchandises importées en Israël doivent respecter les normes applicables exigées par l"institut des normes, dependant du Ministère de l'Industrie du Commerce et de l'Emploi. Il existe des normes obligatoires pour les produits et services se rapportant à la sécurite et santé publiques, la protection de l'environnement, etc.  L'institut effectue des essais et vérifie que tous les produits répondent aux normes, avant qu'ils ne soient importés et parfois également a leur arrivée pour s'assurer que les marchandises correspondent à celles ayant été testées (www.sii.org.il/20-en/SII_EN.aspx )
 
Les produits pharmaceutiques et cosmétiques doivent faire l’objet d’une homologation auprès du Ministère de la Santé. Pour certains produits agroalimentaires une autorisation du Ministère de l’Agriculture ou de la Santé est obligatoire.

Pour les  denrées alimentaires un contrôle administratif est nécessaire. (cf. Cashrout).    Il existe toutefois un marché, réduit, mais en expansion, de l’alimentation non casher. 

Tous les produits importés en Israel doivent etre étiquetés en hébreu. L'étiquette mentionnera: le pays d'origine, nom et adresse du fabricant, nom et adresse de l'importateur, contenu, poids et volume.  Les étiquettes peuvent avoir des informations en anglais mais la taille des lettres ne peut être  plus grande que celles des lettre en hébreu.  
 
En vertu de l’accord de libre-échange de 1975 signé avec l’Union européenne et de l’accord d’association de 1995, il n’y a pas de droits de douanes entre Israël et l’Union européenne pour l’ensemble des produits industriels et pour certains produits agricoles.   Les produits doivent toutefois avoir l’origine européenne (Euro1).

Le tarif douanier est établi d’après le système harmonisé.  Malgré l’exemption en douane des produits industriels européens, il subsite pour certains produits une taxe d’achat (Purchase Tax) calculée sur la valeur CIF des importations multipliée auparavant par un coefficient correcteur (Tama). A noter que le niveau de cette taxe d’achat  a été progressivement réduit ou annulé pour tout une série de biens. Pour d’autres toutefois, tels les automobiles, les taxes à l’importation peuvent dépasser les 100%.

Les échantillons commerciaux peuvent être importés temporairement en Israël (carnets ATA).

Le tarif douanier peut etre consulté sur le site du Ministère des Finances en cliquant sur le lien suivant: http://www.mof.gov.il/customs/eng/mainpage.htm

Procédures douanières
La nomenclature douanière utilisée est la nomenclature de l’Union Européenne.
A l’importation du produit, le transitaire local doit présenter aux douanes un dossier complet, comprenant  le Bill of lading traduit, l’autorisation d’importer, le certificat de conformité, les factures et le formulaire Euro 1.  
Il existe également des procédures accélérées de dédouanement (pre-clearance).  Le groupage des marchandises est autorisé. 
Le nombre des transitaires en Israël est estimé à 125+.  La prestation moyenne des transitaires pour le dédouanement est de 120US$  (négociable).
 
Les frais de quai ont été annulés par  la réforme (Octobre 2010) concernant les frais de port. 
 
Pour des informations détailéles concernant les nouveaux tarifs :http://www.ashdodport.co.il/English/OnlineServices/Pages/rates.aspx

Taxe d’achat(purchase tax)

Cette taxe est prélevée sur certains produits fabriqués localement et sur ​​les marchandises importées. La taxe est calculée comme un pourcentage du prix de gros.  Alors que la taxe d'achat sur ​​les produits fabriqués localement est perçue sur le prix de gros, la taxe sur les importations est percue auprès de l'importateur a l'arrivée des produits au port et est calculée en fonction de la valeur des marchandises en dédouanement plus un certain pourcentage appelé TAMA qui effectue une perequation de la valeur du produit importé à son prix de gros de base.


TVA
 
Le taux unique de la TVA est de 17%, appliqué à la plupart des produits (sauf les fruits et les légumes frais).  La TVA s’applique également sur les frais de transport à l’importation

Les paiements

Le système bancaire local est performant et les moyens de paiements sont identiques à ceux pratiqués en Europe.

- Crédit documentaire - mode de paiement le plus utilisé pour les affaires courantes - ne presente aucun risque si l'importateur presente les documents conformes - A conseiller pour une premiere affaire

- Affacturage - couramment utilisé
- Paiement contre documents - couramment utilisé - si les documents ne sont pas retires, la marchandise reste en douane en Israel
- Billet à ordre et lettre de change - fréquemment utilisé pour le commerce courant
- Virement Swift - fréquemment utilisé - présente un resque limité  étant donné que la transaction est effectuée par une banque 
- Chèque bancaire (moins courant)

Les délais de paiement en Israël sont généralement plus longs qu’en Europe. 

Les frais bancaires moyens pour l'ouverture de LC:
entre 0.25% et 1.5% 
(minimum variant entre: $50 et $120)

Comments