Home


The Economic Theory workshop is a weekly seminar taking place on fridays 12-13h at the Maison des Sciences Economiques (106-110 Boulverd de l'Hopital). This seminar is a venue for theoretical work in Economics and for work drawing on quantitative methods in Economics. Defined by an approach rather than by a specific theme, the topics of the seminar can concern a variety of areas in Economics, such as (non exhaustively), micro economics, game theory, mathematical economics, decisions theory, finance or macro economics. The seminar functions as an internal workshop but also regularly greets speakers from other institutions.

If you want to be added to the seminar mailing list, or for any other query about the Economic Theory seminar, please feel free to contact Emily Tanimura (emily.tanimura@univ-paris1.fr) or Xavier Venel (xavier.venel@univ-paris1.fr).


It is supported by the Centre d'économie de la Sorbonne, CNRS and Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.




Forthcoming:

  • Friday 17 Mars 12:00-13:00
               Centre d’Economie de la Sorbonne, Salle S/17
    Joseph Abdou  (Université Paris 1)
  • Title: A qualitative theory of conflict resolution and political compromise

  • Friday 24 Mars 12:00-13:00
               Centre d’Economie de la Sorbonne, Salle S/17
    Jean-Philippe Lefort  (Paris-Dauphine)
  • Title: Ambiguity Aversion and Machina’s Paradoxes (with Adam Dominiak)
    Abstract: Baillon, L’Haridon, and Placido (AER, 2010) emphasize that Machina’s (AER, 2009) paradoxes do not only falsify the Choquet expected utility theory, “but also four other popular models for ambiguity of the literature, namely maxmin expected utility, variational preferences, alpha-maxmin and the smooth model of ambiguity aversion”. This paper exemplifies that the falsification argument is invalid. Machina’s choice behavior does not violate any of the axioms of the four ambiguity models, but merely a particularly strong notion of unambiguous events. Under a weaker notion of unambiguous events, Machina’s puzzle can be explained by the four ambiguity models mentioned.

  • Friday 31 Mars 12:00-13:00
    Centre d'Economie de la Sorbonne, Salle S/17
    Térence Bayen (Université de Montpellier)

    Titre: Minimisation du temps de crise et applications
    Abstract:
      Dans cet exposé, on s'intéresse à la minimisation de la fonctionnelle dite ``temps de crise'' et qui représente le temps passé par une solution d'un système dynamique contrôlé à l'extérieur d'un ensemble donné. Cet ensemble représente des contraintes d'état ; pour des systèmes biologiques par exemple, il peut s'agir de contraintes écologiques. Minimiser le temps de crise offre une alternative intéressante à la prise en compte directe des contraintes d'état dans le système. La fonction temps de crise possède la particularité d'être discontinue et on s'intéresse d'abord aux conditions d'optimalité du premier ordre (type Pontryagin) afin de synthétiser des lois de commande optimales. Pour ce faire, nous utiliserons le principe du maximum hybride. On étudiera également une régularisation de ce problème ainsi que la convergence des solutions du problème régularisé vers une solution du problème original (par Gamma-convergence).  Enfin, nous présenterons plusieurs exemples de calcul de stratégies optimales pour le temps de crise et notamment dans le cas du système Lotka-Volterra avec contrôle. Il s'avère alors que la minimisation du temps de crise offre une alternative originale à la stratégie de temps minimal pour rejoindre le noyau de viabilité. 

Ċ
Xavier Venel,
2 janv. 2017 à 03:51