matériel d'observation


Accueil        Matériel       Outils     Observations     Liens Utiles    Galerie

Je distingue deux types d’observations d’étoiles variables.

 

Les variables longues périodes :
 
Ces observations peuvent être combinées avec la recherche de nouveau corps comètes astéroïdes et nova. Les outils utilisés sont très souvent des téléobjectifs ou des lunettes à courtes focales de 200mm à 600mm. Ils ou elles sont équipés d’appareille photo numérique réflexe, les plus riches ou les professionnels utiliseront une CCD grand champ (Voir le programme TASS ). Le principe est de couvrir le plus large champ possible en une nuit.



Les amateurs qui veulent faire ce type d’observation devront s’orienter vers une bonne monture équipée d’un pointage automatique qui permet des poses de 1 à 2 minutes sans guidage avec une courte focale. Sans outil d’extraction le travail de réduction des donnés est très long.



Je travaille avec une Lunette ED 110mm de diamètre et de 660mm de focale. J'ai équipé cette lunette avec un correcteur réducteur Televue X 0.8 et un reflexe Canon EOS 350D. La monture est une Perl Vixen Sphinx.

 

 

 

 

 
 
 
 
Les variables courtes périodes :
 
Pour ces variables on peut couvrir leurs périodes en 80 minutes pour les plus rapides jusqu'à quelques jours. Les variations étant plus faible l’utilisation d’une CCD à faible champ sur une optique de gros diamètre permettra de faire des travaux très précis.



Pour ce type d'observation j'utilise un LX200 400mm equipé d'un réducteur 3.3 ou 6.3 avec une lunette guide 80/480

La caméra est une Starlight SXV M7. J'ai églalement un jeux de filtre photométrique BVRI.



La turbulence et les défauts de guidage en longue pose permettent au mieux des images avec une FWHM de 3 à 4'' soit 3 pixels pour les étoiles de faible magnitude avec le couple capteur réducteur 3.3. Le réducteur 6.3 nous avons des images avec fwhm proche de à 2'' à 3'' mais le champ et très étroit et ne convient pas à tous les travaux.

Avec un rapport d'ouverture à 3.3 le fond pollué monte très vite même avec les filtres photométriques. Les mesures non filtrées nécessitent l'utilisation du filtre LPS qui modifie légèrement la réponse spectrale du capteur et coupe les UV et les IR profond. Bref des poses de 30'' à une minute maxi. Par contre le flux est multiplié par quatre par rapport au 200mm et en additionnant des séries de 10 poses les mesures jusqu'à 16 sont possibles avec une précision de 0.05mag (S/B=20) sur un capteur CCD. L'utililisation du réducteur 6.3 permet des pose de 120'' avec autoguidage, on gagne une magnitude pour le seuil de détection.

Le pointage permet de mettre la cible (non centrée) dans un capteur de 15'x10' (Réducteur 3.3) sur l'ensemble du ciel et la monture permet des poses de 30'' à une minute sans guidage nécessaire.

 
Systeme de chauffage :


Pour éviter la formation de la buée et plus tard dans la nuit le givre sur les optiques, j’ai essayé divers méthodes.



La technique du par buée :

 

Un simple tube est d'ajouter en extrémité des optiques sa longueur est de 2.5 fois le diamètre du tube. Cette solution à ses limites, elle retarde le refroidissement des optiques en réduisant la surface exposée vers le ciel, après 3 à 4 heures d’observations l’optique est souvent inutilisable. De plus la prise au vent est plus importante et donc nous perdons en stabilité pour la monture.
 
 
 
 
 Les résistances chauffantes :

 



Le principe est de compenser la perte de calorie des optiques par l’apport d’une résistance chauffante. La température est donc maintenant au dessus du point de rosée. La puissance est ajustée pour maintenir l’optique à bonne température sans provoquer de turbulence à la surface.



Comme vous pouvez le constater sur le newton et la lunette le givre se forme en grande quantité mais les optiques restent intactes toute la nuit..





Pour faire les résistances, j’ai utilisé du fil de bobinage 0.4 isolé par vernis. Les longueurs de fils résistif sont calculées pour obtenir les puissances de chauffage suivantes avec 2 Ampères de courant :



Lunette 110 mm : 6 WATT

Lunette guide 80mm : 4 WATT

Secondaire de Newton 210 : 2 WATT

Primaire du Newton 210 : 5 WATT

Porte filtre : 2 WATT

LX200 16'' : 12v et 24WATT



Deux alimentations stabilisées permettent de moduler la puissance du chauffage sur chaque instrument.

 

L’ensemble du matériel électronique et les PC sont protégés par une petit bâche pour les mêmes raisons.