.Tableau comparatif

des institutions des deux États :

par Philippe
 Belgique France 
Forme de l'État Monarchie constitutionnelle République 
Régime politique parlementaire semi-présidentiel 
Organisation territoriale de l'État Fédéralisme Unitaire et décentralisé 
Chef de l'État Le Roi des Belges Le Président de la République 
Exécutif de l'État Premier ministre, ministres et secrétaires d'État formant le gouvernement Premier ministre, ministres et secrétaires d'État formant le gouvernement 
Institutions disposant du véritable pouvoir dans l'État Le "kern" (premier et vices-premiers ministres) et les présidents de partis  = SYSTEME COLLEGIAL DE FAIT Le Président de la République  SYSTEME PRESIDENTIEL DE FAIT 
Législatif de l'État Parlement bicaméral : Chambre des Députés et Sénat Parlement bicaméral : Assemblée Nationale et Sénat 
Organisation du système de pouvoir régional Fédéralisme complexe basé sur deux systèmes parallèles d'entités à compétences différentes : Régions (matières territoriales) 
et Communautés (matières personnalisables) 
Décentralisation basée sur les Régions. Toutefois certaines régions ont un particularisme en matière sociale, religieuse ou linguistique (Alsace, Bretagne) ou une autonomie de type fédéral (Corse, collectivités d'Outre-Mer) 
Hiérarchie des normes 
État / régions   
Egalité des lois fédérales avec les décrets régionaux et communautaires (sauf les ordonnances bruxelloises soumises à une sorte de contrôle fédéral) ce qui peut générer des contradictions dont la solution dépend de la cour d'ArbitragePrééminence des lois de la République sur les décisions au niveau régional dans toutes les matières essentielles et importantes dans le cadre du principe de la subsidiarité 
Principe de répartition des pouvoirs État / régions Compromis à la Belge : les matières sont réparties par les laborieux marchandages entre les négociatieurs institutionnels successifs Subsidiarité : les matières sont attibuées au niveau de pouvoir le plus adéquat pour les régler – c’est ce principe qui a prévalu lors de la régionalisation française 
Exécutif des régions (et communautés en Belgique) Ministre président et ministres régionaux et communautaires  Président du Conseil régional 
Législatif des régions (et communautés en Belgique) Parlements flamand, wallon, bruxellois, germanophone, de la communauté française (regroupant le parlement wallon et une partie du parlement bruxellois) Conseils régionaux ou assemblées territoriales (Corse et Outre-Mer) 
Collectivités intermédiaires   Provinces (gouverneur et députés permanents, conseil provincial) 
Départements
 (préfet, conseil général) 
Collectivités locales 
Communes et villes 
(bourgmestre et échevins, 
conseil communal)  
Communes et municipalités 
(maire et adjoints, conseil municipal) 
Système électoral Scrution à la proportionnelle (système de calcul D'Hondt) Scrutin majoritaire à deux tours 
Relations Eglises - ÉtatMinistres des cultes reconnus et subsidiés par l'État, et au niveau local, Fabriques d'églises décentralisées des communes Séparation de l'Eglise et de l'État (principe de la République laïque, loi de 1905) avec une exception : le Concordat napoléonien en Alsace et Moselle (proche du système belge, et maintenu successivement par l'Allemagne puis par la France)