A. Impôt des personnes physiques


L’impôt sur le revenu des personnes physiques, à bien distinguer de l’impôt prélevé sur les revenus des personnes morales (sociétés, associations), se nomme en Belgique « IPP » et en France « ISR ».

Voici les taux d’application de part et d’autre en 2007 :

Belgique   France   
de à % de a % 
0 € 5.780 € 0 % 0 € 5.614 € 0 % 
5.780 € 7.100 € 25 % 5.614 € 11.198 € 5,5 % 
7.100 € 10.100 € 30 %     
10.100 € 16.830 € 40 % 11.198 € 24.872 € 14 % 
16.830 € 30.840 € 45 % 24.872 € 66.679 € 30 % 
30.840 € et plus 50 % 66.679 € et plus 40 % 
(sources : code IPP belge, et « la Fiscalité, repères pratiques, par Leveau et Sauvageot, edts Nathan, France)

L’impôt français sur les revenus du travail est beaucoup plus social que le belge. Il est nettement plus favorable aux faibles et moyens revenus. En outre la taxation des gros revenus du travail est sensiblement plus lourde en Belgique qu’en France également (même s’il en va autrement pour les revenus des capitaux et des rentes)

Avec ce qu’il paie en plus au cours de sa vie professionnelle, le citoyen belge laisse l’équivalent d’un immeuble au fisc.

Le tableau ci-dessous fournit une rapide comparaison en chiffres de 2006 entre les taxations de part et d’autre. Certes ces chiffres ont subi des révisions annuelles (2007 et 2008) mais la différence des taux de taxation entre les deux pays est restée fort analogue.


Chiffres      
 A raison d'un salaire annuel de l'impôt belge est de moyenne % belge l'impôt français est de
 
moyenne % française Gain annuel pour les Français 
Célibataire  15.000 €2.692 € 18 640 €  42.052 € 
sans 20.000 € 4.866 € 24 1.387 € 7 3.479 € 
enfants 25.000 € 7.469 € 30 2.324 € 9,5 5.145 € 
 30.000 € 9.889 € 33 3.342 € 11 6.547 € 
       
mariés 15.000 € 0 € 0 0 € 0 0 € 
avec 2 20.000 € 1.439 € 7 0 € 0 1.439 € 
enfants 25.000 € 3.559 € 14 80 € 0,3 3.479 € 
(un revenu)  30.000 € 5.732 € 19 449 € 1,55.283 € 
       
mariés 10.000 + 10.000 € 700 € 3,5 0 € 0 700 € 
avec 2 15.000 + 15.000 € 4.743 € 16 449 € 1,5 4.294 € 
enfants20.000 + 20.000 € 9.217 € 23 1.404 € 3,5 7.813 € 
(2 revenus)  30.000 + 30.000 € 14.057 € 28 2.782 €5,5 11.275 € 
Sources : tract RWF-Liège et "La Fiscalité" Repères pratiques par P.A.Leveau et G.Sauvageot (Nathan) 
Chiffres 2006: Impôt des Personnes Physiques (IPP belge) et Impôt sur le Revenu (ISR français)

Le gros défaut du système fiscal belge est, à notre avis, l’extrême lourdeur de la taxation du travail, alors que les revenus de rentes, capitaux, … et de la richesse en général sont très peu taxés voire pas du tout.

Cela a pour effet de faire de la Belgique un « paradis fiscal » pour les rentiers en tous genres, alors que les travailleurs salariés comme indépendants subissent une extrême pression fiscale.

La France évite ce déséquilibre et les revenus des capitaux, même s’ils sont taxés très modérément, le sont davantage, alors que le travailleur y conserve une part beaucoup plus importante de son salaire : la différence net / brut est bien moins marquée en France qu’en Belgique.

Une comparaison intéressante au niveau des pays limitrophes à la Belgique fait bien ressortir que l’impôt français est certainement le plus favorable et l’impôt belge généralement le plus défavorable (chiffres de 2008).
    

COMPARAISON de l'impôt sur les revenus en EUROPE                                      
 Marié avec 2 enfants 20.000 € Célibataire 20.000 € Marié avec 2 enfants 50.000 € Célibataire 50.000 € Marié avec 2 enfants 100.000 € Célibataire 100.000 € 
Belgique 1.341  4.989  14.539  19.495  40.818 45.774  
Pays-Bas428  428 9.647  9.647 35.470  35.470  
Gr-Bretagne 2.680 2.680 9.591  9.591 29.591 29.591  
Allemagne 796 3.007  9.012    13.816 27.633 35.961  
Luxembourg 01.245 4.633 11.146  22.293 30.621  
France 0 1.243 2.469  8.192 11.930 23.937  
(source : Extrait de Focus, Trends Tendances 10 avril 2008, citant : JL Davain, Loyens et Loeff 1 avril 2008)