Mise en place d'un festival culturel 100% propre

 

Depuis 2007, le festival s'inscrit dans une logique de développement durable avec la mise en place de mesure telles que le tri des déchets, la consigne des gobelets ou encore la mise en place d'éco-toilettes. 

Pour cette 12ème édition, nous avons étendu le concept de développement durable au village, afin d'assurer une cohérence totale au sein du Festival. Nous espérons donc que nous parviendrons bientôt à toucher du doigt notre objectif: devenir un festival 100% propre!

 

Ce qui va être fait en 2009:

Voilà les actions que nous avons décidé de mettre en place pour l'année 2009:

  •  Assurer une cohérence au sein du festival avec un village 100% DD: 
  • déplacement du festival sur le domaine de la Friche qui a bénéficié d’une seconde vie (ancienne fabrique de cigarettes) et donc qui rentre bien dans cette optique de « recyclage ». 
  • la présence du pôle média et des nombreuses associations d’arts fait que le festival sera parfaitement dans son élément.
  • faire venir des artisans, associations et entreprises qui créent à partir du recyclage et proposer des activités autour du thème art et recyclage (confection de portefeuilles en papier recyclé, de luminaires en matériaux recyclés, ). Proposer des activités rendant compte du travail nécessaire à la production d’énergie 
  • tous nos artistes ont des engagements en terme de développement durable
  • toutes les activités se feront en rapport avec le DD: concours de courts-métrages sur le thème du recyclage (liberté dans l’interprétation); danse-théâtre: les artistes devront faire référence au développement durable soit dans le thème de la représentation, dans l’utilisation de leur matériel ou dans la confection de leur costume
  • vente de produits bio, issus du commerce équitable, locaux ou de saison (partenariat avec une amap pour les fruits et légumes)
  • lancement d'un concours à l’Ecole des Beaux Arts pour créer des ambiances dans le village avec des matériaux recyclés 

  •  Informer et sensibiliser le public:
  • instruction de tri des déchets, actions de sensibilisation à l’environnement : stands d'associations DD, environnementales, commerce équitable. Gobelets consignés et cendriers de poche 
  • les Agents du DD auront pour rôle de sensibiliser les festivaliers, de maintenir le site propre durant la manifestation (« zéro déchets au sol »),
  • rédaction d’une charte de développement durable
  • conférences-débats sur le thème « le recyclage et l’art » (facultatif)

 
  • Nettoyage du site et valorisation des déchets:
  • installation de structures de tri des déchets confectionnés par des artistes  
  • par l’action des agents du DD, les déchets ainsi récoltés seront valorisés.
 
  •  Économies d'énergie:  
  • équipements et éclairages économes en énergie dans la mesure du possible :  toilettes sèches pour réduire la consommation d'eau  
 
  • Faire et rendre publique un bilan des impacts environnementaux du festival : 
  • quantités de déchets générés (bilan entre déchets triés et non triés, et par type de matériaux : papier, verre, plastique, …),
  • consommation d’énergie et d’eau, 
  • bilan des transports, 
  • bilan de la consommation totale de papiers (dont documents promotionnels) 
  • pourcentage des dépenses consacrées aux documents ou produits éphémères  par rapport au coût total de l’événement…

  • Incitation au covoiturage, transports en communs et vélo (une boisson offerte pour tous ceux qui montrent leurs tickets de vélo)

 

Ce qui a été fait en 2008 :

Au final, nous n'avons pas pu mettre en place tout ce que nous voulions faute de moyens suffisants, mais voilà les quelques actions que nous avons pu mener :

  • Consigne des gobelets : le premier verre de bière était à 2 euros et le suivant à 1,50 euros si on ramenait son gobelet ou si on ne souhaitait pas reprendre de bière, on récupérait 50 cents en ramenant son gobelet.
  • Tri des déchets : grâce à l'aide de la collecte sélective de la MPM, nous avons pu trier le verre, la plastique, ainsi que les cannettes. En effet, nous avions à notre disposition trois containers de la MPM (un pour le verre et deux pour les emballages ménagers), ainsi que six bacs jaunes à roulettes. En plus de cela nous avons construits nous-même des poubelles pour tous les déchets qui ne se triaient pas.
  • Sensibilisation du public : différentes associations étaient présentes dans le village du festival afin de sensibiliser le public aux problématiques du développement durable : Greenpeace, WWF, la MPM avec un stand de sensibilisation au tri des déchets, Amnesty International, Campus Durable d'Euromed Marseille.

Ce qui a été fait en 2007 :  

  • Tri des déchets : installation de poubelles de tri du verre, du plastique et des cannettes dans l'amphithéâtre de verdure pendant toute la durée du festival en partenariat avec l'association Aremacs; 
  • Consigne des gobelets : le premier verre est à 2 euros et ensuite à 1,50 euros en ramenant son gobelet
  •  Présence de l'association de développement durable  d'Euromed Marseille Ecole de Managament, Campus Durable, dans le village;  
  • Installation d'éco-toilettes à litière bio-maîtrisée (Association pour la Promotion des Techniques Ecologiques) lors de la soirée concert.



Découvrez Mickey 3D!