Introduction

        Au début du XIXème siècle en France, Paris est devenu une ville insalubre, dense et très peu pratique sur le plan des transports et fait figure du passé. C'est le Baron Haussmann, que Napoléon III nomme préfet de la Seine en 1853 qui aura la mission d’«aérer, unifier et embellir la ville» pour faire de Paris la capitale la plus prestigieuse de l’Europe. On assiste alors à des métamorphoses spectaculaires. Des quartiers entiers sont rasés laissant place à des parcs et à des squares. Plus de 300 kilomètres de boulevards et avenues rectilignes voient le jour, créant ainsi un réseau de circulation à la mesure de la capitale. Jamais, de toute son histoire, Paris n’avait subi une transformation aussi rapide et aussi radicale. Ce sera sur sur ces éblouissant s boulevards créés par le Baron Haussmann que ce déroulera l’histoire des grands magasins.

Avenue de l'Opera, Paris en 1900
Avenue de l’Opéra, Paris en 1900

        En France, c'est à partir des années 1920 que l'on assiste à la création des premiers « magasins de nouveautés » à Paris. La Belle Jardinière (1824) et Aux Trois quartiers (1829) font donc figure de précurseur dans la révolution de la distribution, mais c'est principalement en 1852, lorsque Boucicaut rachète le Bon Marché que l'on voit réellement apparaitre le grand magasin . Une révolution est en marche. S'en suivra, en reprenant les éléments qui on fait le succès du Bon Marché, la création de magasin comme Le Louvre en 1855, le Printemps en 1865, puis les Galeries Lafayette puis la Samaritaine.

        On peut donc se demander en quoi les Grands Magasins sont-ils la manifestation des changements socio-économiques survenus au XIXéme siècle ?

        Il s'agira tout d'abord d'expliquer en quoi la Révolution Industrielle, de part ses bouleversements techniques et ses innovations technologiques, a rendu possible la création des grands magasins qui, tant par leur architecture novatrice témoin de leur époque, que par les procédés révolutionnaires qu'ils impliquent, sont la manifestation même de l'age d'or industriel. Il faudra ensuite montrer en quoi ces grands magasins innovent dans leurs méthodes de ventes. Ils sont en effet porteurs de nouvelles mœurs commerciales et développent le marketing et la publicité dans le but d'écouler leur stocks. Nous montrerons enfin dans quelle mesure les grands magasins incar
nent, à travers les débuts de la démocratisation de la consommation, l'émergence des premières revendications sociales ou encore les balbutiements de l’émancipation féminine,  la manifestation même des changements sociaux de cette époque.
Comments