Concorde British Airways

Ce Concorde est un des sept(*)  qui aient été exploités commercialement par la British Airways. Il a effectué son premier vol en avril 1979 avec l’immatriculation G-BFKX et a été livré à British Airways en juin 1980 avec l’immatriculation G-BOAF. hostingpics.net

Le G-BOAF, outre les liaisons transatlantiques, était affectés à des vols charters dans le cadre de vols pour le compte d’opérateurs privés (Sociétés ; clubs ; scientifiques…).  hostingpics.net

C’est ce qui l’a amené un jour d’avril 1989 à survoler la mer de Tasmanie et d’y perdre en plein vol un morceau de sa dérive verticale… ce qui n’a pas empêché l’avion de rallier Sydney et de s’y poser sans casse. 


Le sang-froid et la maîtrise dont fit preuve le commandant de bord Dave Leney dans la gestion de cet incident, lui valut, de la part du Daily Mirror, le surnom de « Captain Cool » !

Quant à la cause de cet incident, elle fut attribuée à des micro particules humides ayant attaqué et fragilisé la structure en nid d’abeille de cette partie de l’appareil.

hostingpics.net

Voici ci-dessus la maquette dans son emballage et ci-dessous sans, on va donc pouvoir passer de la chrysalide au papillon …

hostingpics.net

… gros plan quand même sur certaines parties de l'appareil tant qu'elles sont encore sur la "grappe"…

hostingpics.net

… et voici le concorde monté ! Bon les jambes du train d'atterrissage sont prévues sans roues donc on s'en contentera. Pour séparer les pièces de la grappe, il vaut mieux user d'un cutter que de ciseaux. Enfin l'encliquetage des réacteurs sous les ailes ne fonctionnait pas : j'ai donc dû utiliser de la colle pour les solidariser.

hostingpics.net

Bien que fort petite c'est quand même une belle maquette.

hostingpics.net

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

(*) Immatriculés de G-BOAA jusqu’à G-BOAG et British Airways avait encore un Concorde en plus, le G-BBDG qui était le deuxième appareil produit mais n’a jamais été mis en service commercial.

Comments