Saturn V

Beaucoup d’entre nous l’ont vécu via le petit écran… rien que de m’en souvenir, j’en ai presque les larmes aux yeux. Cette puissance contenue qui se libère tout d’un coup, cette masse qui, dans un vacarme étourdissant, s’ébranle et se libère une à une de toutes ces attaches… quand même le décollage de Saturn V c’était quelque chose. 



Aussi quand je l’ai vue en modèle réduit sur une brocante dernièrement, j’ai pas pleuré (!), mais craqué tout bonnement craqué et je l’ai achetée. Bon elle présente bien comme cela sous blister, dans son bel emballage dont le rédactionnel est fort instructif.



Mais pour ce qui est de la finition de la fusée, elle est honnête mais un peu décevante au sens où les étages s’emboîtent les uns aux autres de manière un peu lâche … et comble de déveine, le dernier possesseur de cette fusée avait manifestement collé entre eux les deux derniers étages… mais bon c’est pas dramatique non plus. 



La pointe est assez grossière aussi, mais bon c’est un jouet pédagogique pour enfants, il ne faut pas qu’ils se blessent ou s’en servent comme d’une arme (!). Enfin pour se consoler de ces petites imperfections,  il y a aussi le bel auto-collant de la NASA !



Pour ce qui est du modèle échelle 1, Saturn V a été mise au point par une équipe de scientifiques travaillant (au Marshall Space Flight Center de Huntsville en Alabama) sous la conduite de Wernher von Braun et de Arthur Rudolp… avec pour la construction le concours des firmes Boeing ; North American Aviation ; Douglas Aircraft Company et IBM.



Elle a été utilisée de 1967 à 1973 et engagée dans les programmes Apollo et Skylab. Composée de quatre étages, elle reste à ce jour la fusée qui a emporté la plus grande charge marchande vers l’Espace et aucun de ses vols opérationnels n’a échoué. Heureusement d’ailleurs, car elle servit de taxi pour la Lune à 24 astronautes (trois d’entre eux vécurent ce décollage une seconde fois) entre décembre 1968 et décembre et 1972.











   
 

Comments