Quelques amis‎ > ‎Jouets et maquettes‎ > ‎Mercury‎ > ‎

Boeing B-50 Superfortress

Ce quadrimoteur élégant évoquant « Enola Gay » en est un cousin plutôt qu’un frère, voici pourquoi… cependant, avant d’attaquer la lecture révisez votre alphabet !



En 1944, Pratt & Whittney décide de remotoriser un Boeing B-29A avec quatre moteurs R-4630 développant chacun 3500 CV. Dénommé d’abord XB-44, l’appareil reçoit l’appellation B-29D (alors que débute la production à Renton) qui sera provisoire puisqu’il est assez vite rebaptisé B-50 Superfortress.



Et si ce nouveau nom lui échoit, c’est que cette version est différente de son aînée non seulement par sa motorisation mais aussi par d’autres améliorations structurelles (Dérive verticale plus grande ; train d’atterrissage revu ; ailes plus légères ; …)



La fin de la guerre y contribuant, la commande initiale est ramenée de 200 à 60 exemplaires et conséquamment la production s’en ressent passant de 155 à 20 par mois. Le premier vol a lieu le 25 juin 1947 et peu après le B-50 devient le premier bombardier livré au SAC (Strategic Air Command) alors naissant. 



Au septante-neuf B-50A livrés en janvier 1949, vient s’ajouter une commande pour quarante-cinq B-50B dont les ailes renforcées autorisent une capacité d’emport plus grande faisant évoluer la masse de l’avion jusqu’à 170 000 lb (environ 78 tonnes)



La plupart de ces B-50B seront reconvertis en RB-50B et dévolus, au sein de divers squadrons, aux missions de reconnaissance. Pour ce faire ils furent équipés de 9 caméras dans quatre endroits distincts du fuselage et de bidons supplémentaires sous les ailes. En 1951, quarante-trois de ces RB-50B sont reconvertis en RB-50E (14 exemplaires) ; RB-50F (14 exemplaires) équipés de SHORAN (*) ; RB-50G avec radar, dispositifs électroniques et nouveaux armements.



Une version B-50C fut aussi développée, pourvue de 4 Pratt & Whittney R-4361-51 dont l’adaptation entraîna des modifications structurelles telles que l’appareil fut rebaptisé B-54A… mais en 1949, le SAC lui préférera le Convair B-36 ! Exit le B-54A



Puis, il y eut le B-50D (200 exemplaires produits) ayant pour moteurs des R-3350-35 et pourvus de bidons sous les ailes et différents des autres versions par son nez d’une pièce en plexigas. Une version spécifique, le TB-50H en fut tirée pour l’entraînement au vol sur ce type de bombardier… et par la suite, comme les B 50D arrivaient en fin de carrière certains d’entre eux furent convertis en TB-50A et TB-50B pour servir d’avion-école pour les équipages des Convair B-36 ! 



Enfin il y eut une version Tanker, pour le TAC (Tactical Air Command) le KB 50 à même de ravitailler trois avions en même temps avec le système « probe and drogue » et pourvu de mini réacteurs J47 placés sous les ailes en lieu et place des bidons. Et ce ne seront pas moins de 128 KB 50J et KB 50K convertis par Hayes Aircraft qui sortiront des chaînes de productions… le premier 50J effectuant son vol inaugural en décembre 1957.

(*) SHORAN : acronyme de SHOrt RAnge Navigation, système embarqué de guidage automatique vers la cible déjà employé précédemment sur les B-26 et B-29

Source : Aircraft of the USAF, Sixty years in pictures, 1980, Paul Ellis, p.128
Comments