Quelques amis‎ > ‎Jouets et maquettes‎ > ‎Marque ?‎ > ‎

Boeing 2707

Cette miniature est de marque inconnue, MADE IN HONK KONG étant la seule mention, son immatriculation est totalement fantaisiste mais pas sa silhouette qui évoque fortement celle d'un supersonique civil américain…

Boeing y croyait à son modèle 2707, aujourd’hui, il est facile d’écrire que ce projet n’était pas viable… mais il faut se remettre dans le contexte de l’époque, les années 60, quand précisément Boeing se profilait comme le champion de la vente des avions à réaction civils subsoniques devant ses concurrents Lockheed ; Douglas et Convair.

Hebergeur d'image

Boeing y croyait donc si fort à ce supersonique civil, capable d’emporter de 250 à 350 passagers à une vitesse de Mach 2.9… qu’elle avait demandé à son équipe chargée alors de la mise au point du Boeing 747 de faire en sorte qu’on le construise avant tout comme un avion fret ou facilement convertible en version fret.

Hebergeur d'image

Ses études de marché lui faisaient entrevoir des ventes de 1250 supersoniques Boeing entre 1972 et 1978. Donc une belle affaire en perspective… d’autant plus que le concurrent principal, le Concorde, n’était crédité que d’environ 250 à 300 appareils placés en tout et pour tout.

Hebergeur d'image

Evidemment le 2707 s’annonçait plus gros, plus puissant, plus rapide… y compris au niveau de son autonomie 6800 km contre 6000 km pour le Concorde. Cet argument joua dans la balance quand des compagnies comme EL AL (Israël) ; Lufthansa (Allemagne) ; Alitalia … décidèrent de l’acheter. Du reste Air France en avait commandé aussi !

Hebergeur d'image

Cependant des problèmes liés entre autres à la mise en œuvre d’ailes à géométrie variable (dont le mécanisme s’avéra trop lourd pour l’appareil) conduisirent le constructeur de Seattle à adopter une aile en double delta… puis à renoncer au programme, comme le Congrès US décida de suspendre les aides financières au développement de cet appareil, dont, quelques années auparavant, le président Kennedy avait encouragé la mise en œuvre.

Hebergeur d'image

A lui tout seul ce programme inachevé aura coûté plus cher que la recherche et le développement du Concorde. Mais qu'il s'agisse des Américains ou des européens, l'échec commercial de ses deux supersoniques aura pour heureuse conséquence le succès du Boeing 747 pour les Américains et le développement de Airbus Industrie pour l'Europe.

Comments