Quelques amis‎ > ‎Jouets et maquettes‎ > ‎Majorette‎ > ‎

Airbus A310 "Singapore Airlines"

Comme j’avais des troubles de personnalité, j’ai pris rendez-vous chez un psy avion qu’on m’avait recommandé ! Après m’avoir fait allongé sur le divan, il m’a demandé ce qui m’amenait. Je lui ai alors avoué que je me sentais mal dans ma peau d’Airbus A310 et que je ne savais pas pourquoi.

Hebergeur d'image

Il m’a alors répondu que c’était tout à fait normal et m’a invité à décoller de son divan, à me placer devant un miroir et à bien m’observer, mais alors à fond, à fond, à fond… Et la lumière m’est apparue, d’abord mes lunettes, oui mes lunettes perchées sur mon nez, elles font dans le genre Boeing 767 ou ATR 42, mais pas Airbus.

Hebergeur d'image

Et puis mon fuselage, oui mon fuselage : à l’échelle 1, il aurait la longueur de celui d’un Airbus A 300 (54m de long pour 45 m d’envergure) alors que pour l’A310, il est beaucoup plus court (47m de long pour 44m d’envergure). Et puis, il y a aussi cette excroissance dorsale, un peu en avant de la dérive verticale qui est propre à l’Airbus A 300 et donc absente sur l’A 310 (c’est un pléonasme, je sais, mais ça soulage de parler !).

Hebergeur d'image/font>

Là, le choc a été tel que mes jambes en ont flageolé et le thérapeute m’a invité à me rasseoir. Il m’a expliqué que mon mal-être était lié à mon apparence, qu’en dépit des faits avérés et indéniables qu’il était inscrit « A310 » sur mes flancs et que mon immatriculation 9V-STN, avait bien correspondu, en son temps, à celle d’un Airbus A310-222 de Singapore Airlines

Hebergeur d'image

… mais que cette dernière ayant aussi exploité des Airbus A300, on pouvait donc en déduire (en sus de tous les arguments ci-dessus) que j’étais un A300 contrarié et qu’une coquine Majorette m’avait fait prendre des vessies pour des lanternes.

Hebergeur d'image

On m’y reprendra à courir la gueuse !

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

xxx
Comments