Sikorsky CH-53

L’histoire de cet hélicoptère débute en 1960 quand l’US Marine corps lance un appel d’offres en vue de remplacer ses vieux Sikorsky CH-37 Mojave. La firme Ling-Temco Vought propose alors un appareil encore au stade des essais, le XC-142 (quadrimoteur à ailes pivotantes) mais dont la mise au point s’avérera tellement complexe que finalement son développement sera abandonné.

Image

Sikorsky CH-53 GS, 84+30, de la Bundeswehr, survolant Bruxelles ce lundi 21 juillet 2014, lors du défilé militaire à l'occasion de la Fête nationale

Rebelote en 1962, quand ensemble l’US Marine Corps et l’US Navy’s Bureau of Naval Weapons renouvellent leur offre pour un hélicoptère lourd, capable d’emporter 3600 kg et ayant un rayon d’action de 190 km à une vitesse de 280 km/h, à même d’assurer des missions de transport d’assaut ; de récupération d’avions ; de service ambulance ; de transport de personnel. Se mettent alors sur les rangs : Boeing avec une version modifiée de son « Chinook » ; Kaman avec une version dérivée du Fairey Rotodyne et Sikorsky avec le Sikorsky S-65 (combinaison à partir des deux modèles S-61R et S-64 Skycrane) motorisé par deux turbopropulseurs General Electric T64. C’est ce dernier qui sera choisi.

Image

Au terme des essais en vol qui débutent le 14 octobre 1964 à Stratford dans le Connecticut, les livraisons au Corps des Marines débutent en 1966 et dès l’année suivante l’appareil est engagé au Vietnam. L’US Air Force acquerra aussi ce type d’appareil de même que les Forces armées d’Allemagne ; d’Autriche; d’Iran ; d’Israël et du Mexique) Pour ce qui est de l’Allemagne, les 110 appareils du type G (pour Germany) commandés en 1968, seront construits sous licence par les firmes VFW Fokker et Speyer.

Hébergement photos  Hébergement photos  

Depuis, dans le cadre de missions placées sous l’égide de l’ONU ou de l’OTAN, ils ont été engagés dans des missions au Kosovo (KFOR) ; en Bosnie et Herzégovine (IFOR) ou encore en Afghanistan (ISAF). Leur capacité d’emport supérieure à celle du tout nouveau NH90 a pour conséquence qu’ils resteront opérationnels au sein de la Bundeswehr jusqu’en 2030 !

xxx
Comments